Hispaniola

Infos
Hispaniola, est l'un des noms de la deuxième plus grande île des AntillesLe Petit Larousse illustré -- Édition 2005. C'est une des rares îles des Caraïbes à être partagée entre deux pays indépendants : la République dominicaine et Haïti.
Hispaniola

Hispaniola, est l'un des noms de la deuxième plus grande île des AntillesLe Petit Larousse illustré -- Édition 2005. C'est une des rares îles des Caraïbes à être partagée entre deux pays indépendants : la République dominicaine et Haïti.

Origine du nom

À son arrivée sur le sol de l'île, en 1492, Christophe Colomb fut étonné par la ressemblance de certains paysages avec l'Espagne. Il lui donna le nom d'Española (Île espagnole), qu'il indiqua sur la première carte qu'il dessina. Ce nom fut ensuite latinisé en Hispaniola Petit Robert des noms propres -- Édition 2007. Le Petit Larousse illustré de 1932 ne mentionne pas ce nom. Le Grand Larousse encyclopédique de 1962 indique que le nom espagnol, dans sa graphie latinisée, commence à être de nouveau utilisé en français. Finalement, l'édition 2005 indique Hispaniola comme l'un des noms de l'île, au même titre que Haïti. et passa ainsi dans la langue française Hispaniola se retrouve dans la littérature française notamment sous la plume de Simon-Nicola-Henri Linguet, L'Abbé Prévost et Voltaire (1756, Essay sur l'histoire générale et sur les mœurs et sur l'esprit des nations : « …Hispaniola nommée aujourdhui St Domingue. »).. L'île s'est vu attribuer divers noms, par ses habitants indigènes précolombiens tout d'abord ; par les explorateurs puis par les colons ensuite ; et finalement par l'ensemble des peuples qui voulaient désigner l'endroit. Lorsque Colomb se renseigne sur le nom de l'île trois noms, déjà, lui auraient été donnés. Retranscrits en français cela donne : Bohio, Quisqueya ou Kiskeya (d'où l'hymne officiel de la République dominicaine : Quisqueyanos valientes) ou Ayiti (pays montagneux en langue caraïbe, devenu le nom du pays Haïti). Alternativement aux mains des Espagnols et des Français, l'île fut aussi nommée Santo Domingo ou Saint-Domingue Articles Saint-Domingue et Hispaniola de ce , disponible sur le site de , par extension du nom de la capitale fondée en 1502 au sud de l'île.

Géographie

Cette île des Grandes Antilles d'une superficie de 73 930 km² est située au sud du 20 parallèle. Elle mesure environ 650 kilomètres d'est en ouest et sa plus grande largeur du nord au sud est d'environ 250 kilomètres. C'est une île dont le relief est très accidenté, le point culminant étant le Pico Duarte (3 175 mètres). De vastes plaines se situent surtout dans le sud-est.

Histoire

L'île était peuplée par des Indiens taïnos de la famille des Arawaks, qui accueillirent les étrangers sans hostilité, les aidant même à construire le fort de la Nativité. Colomb repartit en janvier 1493, laissant sur place une trentaine d'hommes. La colonisation de l'île ne commença que plusieurs mois plus tard avec l'arrivée d'une expédition de 1 300 hommes et la nomination au poste de gouverneur de Bartolomeo Colomb, frère de Christophe, qui fonda en 1496 la ville de Nueva Isabela. Détruite peu après par un cyclone, elle fut reconstruite de l'autre côté du fleuve Ozama sous le nom de Santo Domingo 1781, où furent érigés la première cathédrale, le premier hôpital et la première université des Amériques. La population indigène fut rapidement exterminée ou soumise. Dès 1501, des esclaves noirs d'Afrique, plus résistants que les Indiens, furent envoyés à Hispaniola. Hispaniola fut très vite convoitée par les flibustiers français, établis dès le début du , dans l'île de la Tortue d'où ils pillaient les galions espagnols qui faisaient route vers l'Espagne. La moitié occidentale de l'île allait peu à peu revenir aux boucaniers qui ravitaillaient en viande les flibustiers. Hispaniola en 1723 En 1665, la colonisation française fut officiellement reconnue par Louis XIV. Bertrand d'Ogeron fut nommé gouverneur de cette partie de l'île qui prit le nom de Saint-Domingue. En octobre 1697, le traité de Ryswick mit fin à la guerre franco-espagnole et reconnut à la France le droit de se maintenir sur la partie occidentale de l'île, l'Espagne conservant la partie orientale. En 1804, Jean-Jacques Dessalines proclama l'indépendance de la colonie française qui prit le nom de république d'Haïti. C'était la première république noire du monde. En 1844, après plus de 20 ans d'occupation haïtienne, la partie est de l'île proclama son indépendance sous le nom de République dominicaine.

Population

Avec un total de plus de 15 millions d'habitants, c'est la plus peuplée des îles des Antilles.

Littérature

L'Hispaniola est le nom de la goélette dans laquelle embarquent les héros du roman L'Île au trésor de Robert Louis Stevenson.

Notes et références

ar:هسبانيولا ca:Hispaniola cs:Hispaniola da:Hispaniola de:Hispaniola en:Hispaniola eo:Hispaniolo es:La Española et:Haiti saar fa:جزیره هیسپانیولا fi:Hispaniola ga:An Easpáinneoil gl:A Española he:היספניולה hr:Hispaniola ht:Ispayola ia:Hispaniola id:Hispaniola is:Hispaníóla it:Hispaniola ja:イスパニョーラ島 ka:ჰაიტი (კუნძული) ko:히스파니올라 섬 ksh:Hispaniola la:Hispaniola lt:Haitis (sala) mr:हिस्पॅनियोला nl:Hispaniola no:Hispaniola oc:Haití (illa) pl:Haiti (wyspa) pt:Ilha de São Domingos qu:Ayti wat'a ru:Гаити (остров) sh:Hispaniola simple:Hispaniola sk:Haiti (ostrov) sl:Hispaniola sv:Hispaniola sw:Hispaniola th:เกาะฮิสปันโยลา tr:Hispanyola uk:Гаїті (острів) zh:伊斯帕尼奥拉岛 zh-min-nan:Sió-se-pan-gâ
Sujets connexes
Afrique   Antilles   Bartolomeo Colomb   Boucanier   Capitale   Christophe Colomb   Civilisation précolombienne   Densité de population   Espace Caraïbe   Espagne   Flibustier   France   Français   Galion   Goélette   Grand Larousse encyclopédique   Grandes Antilles   Haïti   Indigènes   Jean-Jacques Dessalines   L'Île au trésor   Quisqueyanos valientes   Robert Louis Stevenson   République dominicaine   Saint-Domingue (histoire)   Saint-Domingue (polyonymie)   Saint-Domingue (ville)   Traité de Ryswick   Voltaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^