Dharamsala

Infos
Localisation Dharamsala est une ville du nord de l'Inde, située dans l'État de l'Himachal Pradesh. Elle est la terre d'accueil du 14 Dalaï lama, Tenzin Gyatso, actuellement en exil.
Dharamsala

Localisation Dharamsala est une ville du nord de l'Inde, située dans l'État de l'Himachal Pradesh. Elle est la terre d'accueil du 14 Dalaï lama, Tenzin Gyatso, actuellement en exil.

Géographie

Dharamsala, Inde La montagne Dhauladhar qui culmine à 5 791 mètres. Dharamsala est située dans la vallée de Kangra, sur les bords des montagnes Dhauladar dont les coordonnées sont : . De fait, la ville s'étend sur 29 km² divisés en deux parties :
- La partie la plus urbanisée de la ville Basse Dharamsala, plus connue sous le nom de Dharamsala, culmine à 1 240 mètres. On y trouve le plus de commerces et le centre administratif de la ville.
- À 9 km de distance (mais 4 km à pied) depuis la basse Dharamsala, on trouve la ville haute plus connue sous le nom de McLeod Ganj , située à 1 700 m, il s'agit d'une ville de moins grande importance mais où logent la plupart des réfugiés Tibétains. Il y a aussi autour de la ville de nombreuses forêts dont l'espèce prédominante est le pin, le cèdre de l'Himalaya. Le climat est relativement froid en hiver (0°C à 14, 5°C) et ainsi il ne tombe généralement que de la neige de décembre à février. L'été, les températures oscillent entre 22°C et 38°C. Le riz, le blé et le thé poussent sur différentes terrasses sur les bords de la montagne autour de la ville.

Population

Selon le recensement indien de 2001, Dharamsala dénombre 19 034 habitants, dont 9% ont moins de six ans. La majeure partie des habitants sont des hommes (55%). Le taux d'alphabétisation est de 77% (hommes : 80%, femmes : 73%). Les langues pratiquées sont le hindî, le Himachali, et le tibétain.

Histoire

Depuis de nombreuses années, le bouddhisme est la religion principale de la région : depuis le , on recense déjà 50 monastères dans la vallée qui logent près de 2 000 moines. Mais le brahmanisme (branche de l'hindouisme) ainsi que l'islam progressant en Inde portèrent un coup à l'impact et à la présence du bouddhisme dans la région. À partir de 1848, les Anglais occupèrent le lieu et y installèrent une garnison militaire qui aujourd'hui est occupée par l'armée indienne. McLeod Ganj a été inauguré durant les années 1850 après que la garnison britannique s'y fut installée. Celle-ci était commandée par le lieutenant gouverneur du Penjab David McLeod. En 1852, Dharmasala devint le chef de district de la vallée de la Kangra. C'est à cette époque que les Anglais travaillant ou logeant à Delhi firent de Dharamsala un lieu de villégiature en raison de sa simplicité et de son climat plus frais. De ce fait, la ville devint plus active et connue jusqu'au tremblement de terre de 1905 qui détruisit la plupart des constructions. Ce séisme fut très grave, entraînant la mort de 20 000 personnes. Toute la région fut ruinée et les Anglais déménagèrent à Shimla, également située dans l'Himachal Pradesh. Encore aujourd'hui, Dharamsala, se trouve sur une zone sismique et ressent des vibrations de la terre.

Réfugiés tibétains à McLeod Ganj

Habitations de McLeod Ganj Quand le 14e Dalaï lama, Tenzin Gyatso, quitta le Tibet, le Premier Ministre Indien Jawaharlal Nehru l'autorisa avec ses proches à établir un gouvernement tibétain en exil à Dharamsala en 1960. Depuis, plusieurs millier de réfugiés tibétains se sont établis dans la ville. La plupart d'entre eux résident dans le haut de Dharamsala (McLeod Ganj), où ils ont établi des monastères, des temples et des écoles. La ville est parfois appelé le « Petit Lhassa », éponyme de la capitale tibétaine. Elle est devenue une destination touristique importante, avec de nombreux hôtels et restaurants. Le gouvernement tibétain en exil a son siège à Gangchen Kyishong (situé entre Dharamsala et McLeod Ganj). Environ 150 000 Tibétains ont fuit le Tibet pour échapper aux persécutions religieuses et politiques liées à l'occupation chinoise du Tibet. Tous les ans, environ 3000 Tibétains fuient durant environ un mois, en hivers, à travers les montagnes de l'Himalaya pour arriver soit au Népal soit au Sikkim. Environ 10 000 d'entre eux vivent à McLeod Ganj. En 1961, le Dalaï Lama refonda à Dharamsala l'Institut de médecine et d'astrologie tibétaine. On y enseigne et on y développe aujourd'hui la Médecine Tibétaine en exil. L'Institut Chakpori de médecine tibétaine refondé par la suite à Darjeeling en Inde forme également des médecins tibétains. Dharamsala est aussi le siège d'associations des Tibétains en exil luttant pour la liberté du Tibet et le respect des Droits de l'Homme pour les Tibétains qui demeurent encore aujourd'hui sous le joug politique de la Chine. Catégorie:Ville de l'Inde bn:ধর্মশালা bpy:ধর্মশালা de:Dharmshala en:Dharamsala eo:Dharamsala et:Dharamsala hi:धर्मशाला it:Dharamsala ja:ダラムシャーラー ko:다람살라 new:धर्मशाला nl:Dharamsala ru:Дарамсала sk:Dharamsala sv:Dharamsala vi:Dharamsala zh:达兰萨拉
Sujets connexes
Blé   Bouddhisme   Brahmanisme   Cèdre de l'Himalaya   Dalaï lama   Darjeeling (ville)   Delhi   Décembre   Février   Gouverneur   Himachal Pradesh   Himalaya   Hindouisme   Hindî   Inde   Institut Chakpori de médecine tibétaine   Institut de médecine et d'astrologie tibétaine   Islam   Jawaharlal Nehru   Kilomètre   Lhassa   Liste des associations des Tibétains en exil   Népal   Penjab (Inde)   Pin (plante)   Premier ministre de l'Inde   Riz   République populaire de Chine   Shimla   Sikkim   Température   Tenzin Gyatso   Thé   Tibet   Tibétain   Tibétains   Vallée  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^