Androgyne

Infos
Un androgyne est un être humain dont l'apparence ne permet pas de décider à quel sexe il appartient. Quand une personne est physiquement porteuse des deux sexes on parle plutôt d'hermaphrodisme. Ce terme a servi à caractériser des êtres humains ambigus, mais peut aussi renvoyer à une figure religieuse.
Androgyne

Un androgyne est un être humain dont l'apparence ne permet pas de décider à quel sexe il appartient. Quand une personne est physiquement porteuse des deux sexes on parle plutôt d'hermaphrodisme. Ce terme a servi à caractériser des êtres humains ambigus, mais peut aussi renvoyer à une figure religieuse.

L'androgyne dans l'Antiquité

Les peuples de l'Antiquité faisaient une nette différence entre ce que Mircea Eliade appelle l' « hermaphrodite concret » et l' « androgyne rituel » : un nouveau-né présentant des signes d'hermaphrodisme était dans certaines cultures et à des époques particulières, considéré comme un signe de la colère des dieux et mis à mort sur le champ. Seul était toléré l'androgyne rituel en tant que modèle de la coïncidence des opposés, réunissant les puissances magiques et religieuses liées à chacun des deux sexes; dans ce cas, il ne s'agissait plus d'hermaphrodisme physiologique, mais de l'acquisition des pouvoirs des deux sexes par des pratiques rituelles, notamment par le fait de se travestir; tandis que d'autres peuples voyaient en l'hermaphrodite le messager divin (ange) envoyé pour faire le lien entre l'humanité et le monde spirituel, expliquant sans doute la sur-représentativité des hermaphrodites parmi les sibylles, au point de marquer leur époque, comme ce fut le cas pour celle de Cumes, Aristodemos surnommée aussi Parthénope, dont le rôle central cumulant ceux que chef religieux (sibylle), politique (tyran) et militaire (stratège) permit la fondation de Naples et surtout l'émergence de la civilisation romaine en retournant celle ci contre l'empire étrusque.

La théorie platonicienne de l'androgyne

Cette théorie platonicienne est présentée par le personnage d'Aristophane, dans les discours du Banquet (189c - 193e). Au commencement, les êtres humains étaient de trois sexes : mâle, femelle, et hermaphrodite. Ayant provoqué la colère des dieux, ils furent punis par Zeus qui les sépara chacun en deux moitiés, formant les êtres humains actuels. Depuis cette séparation cruelle, ceux-ci n'ont de cesse de retrouver leur moitié, ce qui explique le phénomène amoureux.

L'androgyne de Balzac et de Swedenborg

Balzac a centré son roman Séraphîta sur un personnage d'androgyne directement issu des théories de Swedenborg. Séraphîtüs-Séraphîta, aimé en tant qu'homme par Minna et en tant que femme par Wilfred, fait preuve d'une érudition et de capacités intellectuelles largement supérieures à la moyenne ; se réalisant dans l'amour humain, concret, il n'est cependant pas un ange descendu sur terre, mais un homme parfait, c'est-à-dire un être « total ».

L'androgyne décadent

Dans les romans et les nouvelles appartenant au mouvement décadent du , la figure de l'androgyne est récurrente, mais sous la forme d'un hermaphrodite morbide, voire satanique, qui ne connaît d'existence que sensuelle. On a affaire à une « dégradation du symbole ».

L'androgynie aujourd'hui

Un androgyne est une personne qui estime ne pas trouver sa place dans le schéma binaire homme/femme des sociétés contemporaines. On parle de transgenre ou de transsexualisme selon que la personne s'identifie ou non au genre sexuel opposé à son sexe biologique. Androgyne designe aussi un style vestimentaire dans le mouvement Gothique, homme ou femme qui s'habille en son sexe opposé mais en restant dans l'ideologie romantique ou plus agressive du mouvement ; au sens large on parlera de « crossdressing », une forme plus soutenue de travestissement. Plusieurs personnalités connues pour leur apparence androgyne au XXème et XXIème siècle incluaient entre autres: David Bowie, Brian Molko de Placebo, Boy George (chanteur de Culture Club), Nicola Sirkis (chanteur du groupe Indochine) Mana-sama de , Yoshiki de X japan et la plupart des membres de groupe de visual kei japonais.

Autres termes utilisés

"Shemale" est un néologisme anglophone, composé par la contraction de "she is a male" qui signifie "elle est un homme", pour donner naissance à un troisième genre non neutre, désignant les individus dotés de caractères sexuels des deux sexes (apparence plus ou moins féminine, mais sexe masculin), selon la logique Male/Female/Shemale. Cette appellation nouvelle fait surtout écho à nombre de sites pornographiques, qui font passer, dans un but commercial, des transsexuels masculins encore non opérés pour des "femmes qui ont un pénis". Il est crucial de noter la différence entre les "shemales", dont la particularité est psychologique (la non acceptation de son sexe) mais qui ont un corps sexuellement normal (homme ou femme), des cas d'hermaphrodisme avéré, personnes nées avec une ambiguïté sexuelle biologique, problème d'origine souvent génétique. Il faut également distinguer les "shemales" des androgynes, dont seule l'apparence est prise en compte pour les définir par ce mot, qui fait référence à des considérations culturelles et non à la biologie. Au Japon, un autre anglicisme lui est préféré. "New half" signifiant nouvelle moitié, aussi retranscrit du katakana ニュ-ハ-フ en romanji par Newhalf en un seul mots, en référence à "la seconde moitié du ciel", utilisée par le grand timonier pour désigner la femme. En Thaïlande le terme Katoey est utilisé. On en parle en disant "elle". La religion bouddhiste expliquant leur particularité par le fait qu'elles étaient probablement femmes dans une vie antérieure. Le terme ladyboy est également employé. Le terme de brésilienne, également utilisé pour désigner certaines de ces personnes, indique à la fois l'origine historique et géographique du phénomène de la prostitution "exotique" en Europe. La plupart des homosexuel(le)s fuyant la dictature alors présente chez elles pour des pays sinon plus tolérants, leur offrant au moins une autre alternative à la peine de mort encourue dans leurs contrées au machisme exacerbé. Souvent marginalisées par leur condition, "elles" sont dans la plupart des cas reléguées aux emplois liés à l'industrie du sexe et au "monde de la nuit", parfois comme "hôtesses" dans des boîtes de nuit ou des clubs échangistes.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Aleister Crowley   Amour   Ange   Anglicisme   Antiquité   Aristophane   Boy George   Brian Molko   Coïncidence   Culture Club   Cumes   David Bowie   Dieu   Emanuel Swedenborg   Europe   Exotique   Femme   Genre sexuel   Hermaphrodisme   Hermaphrodite   Honoré de Balzac   Indochine   Japon   Ladyboy   Machisme   Mana (musicien)   Mao Zedong   Mircea Eliade   Naples   New half   Nicola Sirkis   Néologisme   Parthénope   Platon   Politique   Prostitution   Rome antique   Sexe   Shemale   Sibylle   Stratège   Symbole   Séraphîta   Thaïlande   Transgendérisme   Transgenre   Transsexualisme   Tyran  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^