Gouvernement Lionel Jospin

Infos
Cet article présente la composition du gouvernement de la France sous le Premier ministre Lionel Jospin du 2 juin 1997 au 6 mai 2002 ainsi que les événements clés de ce gouvernement. Le gouvernement Lionel Jospin était en place de 1997 à 2002, soutenu par une coalition parlementaire appelée gauche plurielle, qui comprenait le Parti socialiste, le Parti communiste, les Verts, le Mouvement des Citoyens et le Parti radical de gauche. Après la dissolution de l'Assemblée nationale par le pr
Gouvernement Lionel Jospin

Cet article présente la composition du gouvernement de la France sous le Premier ministre Lionel Jospin du 2 juin 1997 au 6 mai 2002 ainsi que les événements clés de ce gouvernement. Le gouvernement Lionel Jospin était en place de 1997 à 2002, soutenu par une coalition parlementaire appelée gauche plurielle, qui comprenait le Parti socialiste, le Parti communiste, les Verts, le Mouvement des Citoyens et le Parti radical de gauche. Après la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Jacques Chirac, la gauche remporte les législatives de mai et juin 1997 (le groupe socialiste détenant 43% des sièges à l'Assemblée). Jacques Chirac nomme alors Lionel Jospin premier ministre, ouvrant la voie à la troisième cohabitation de la Vème République.

Composition du gouvernement

- Par ordre protocolaire
- Par ordre fonctionnel

Chronologie

1997

-Mars 1997: Lionel Jospin juge la décision de fermeture de l'usine Renault de Vilvorde "financièrement, industriellement et socialement aberrante". Celle-ci sera fermée le 28 juin, trois semaines après la prise de fonction du nouveau Premier ministre.
- 2 juin : Début du gouvernement Lionel Jospin, Premier ministre
- Lois instaurant les emplois-jeunes.
- Ouverture du capital de France Télécom, 42 milliards de FF. Mise en bourse de 21 % du capital en octobre 1997 (puis 13% en novembre 1998).

1998

- relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu'à la protection des mineurs. Celle-ci instaure le suivi socio-judiciaire.
-Privatisation du groupe d'assurances Gan et ouverture du capital de Thomson Multimédia, qui se poursuit en 2000. Privatisation du Crédit industriel et commercial (CIC), racheté par le Crédit mutuel à 68%, et du CNP Assurances.
-5 novembre 1998: Jospin inaugure sur le plateau de Californie à Craonne (près de Verdun) la sculpture de Haïm Kern, commémorant l'armistice de 1918. Il réhabilite à cette occasion les mutins de la Première guerre mondiale, « fusillés pour l’exemple », « épuisés par des attaques condamnées à l’avance, glissant dans une boue trempée de sang, plongés dans un désespoir sans fond », et qui « refusèrent d’être des sacrifiés ».

1999

-Loi instituant la Couverture maladie universelle (CMU)
-Loi Voynet (loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable du territoire)
-Ratification du Traité d'Amsterdam (à propos de l'Europe) par l'Assemblée nationale (3 mars 1999).
-12 mars 1999: décret privatisant après recapitalisation le Crédit lyonnais.
-Pacte civil de solidarité (PACS)
-Ouverture du capital d'Air France et privatisation du groupe industriel Eramet.
-Loi Allègre de 1999 sur l'innovation et la recherche. Le ministre Claude Allègre commence aussi la mise en place de la réforme LMD, en conformité avec le processus de Bologne décidé par l'Europe. Allègre démissione en mars 2000 à la suite de manifestations s'opposant à sa politique.

2000

-Loi instituant l'Aide médicale d'État (AME).
-Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU) imposant un quota de 20% de logements sociaux par commune.
-Loi du 15 juin 2000 sur la présomption d'innocence (loi Guigou)
-Référendum sur le quinquennat présidentiel (24 septembre 2000)
-Ouverture du capital d'Aérospatiale (qui devient EADS).

2001

-Loi Taubira du 21 mai 2001 sur la reconnaissance de la traite négrière et de l'esclavage comme crime contre l'humanité.
- Juin : signature du protocole de Londres sur la non-traduction des brevets
- Loi sur la sécurité quotidienne
-Loi organique relative aux lois de finances (LOLF), qui détermine le cadre juridique des lois de finance réglementant le budget de l'Etat, votée le 1 août 2001.
- Achèvement du Processus de Matignon au sujet de la Corse (loi votée le 4 décembre 2001). Ce dernier provoque le départ, l'année précédente, du ministre de l'Intérieur (et dirigeant du MDC) Jean-Pierre Chevènement.
- Création du congé de paternité
- Suppression des fonds spéciaux utilisé par l'Elysée.
- Création de la prime pour l'emploi.
- Création de la Commission nationale des aides publiques, chargée de surveiller l'attribution des subventions publiques versées aux entreprises. Celle-ci a été supprimée par un amendement voté nuitamment par la nouvelle majorité de droite en 2002 Olivier Toscer, , Le Monde diplomatique, décembre 2003 .

2002

- RTT: loi instituant les 35 heures.
- Loi instituant l'Allocation personnalisée d'autonomie pour les personnes âgées.
- Mars 2002 : mise en bourse de 49 % du capital d'ASF, recette : 1, 8 milliard d'euros.
- 21 avril : premier tour de l'élection présidentielle, à l'issue duquel le Premier ministre Lionel Jospin est éliminé (16, 2 %) au profil du candidat frontiste Jean-Marie Le Pen (16, 9 %).
- 6 mai : fin du gouvernement Jospin (démission du Premier ministre après le second tour de l'élection présidentielle).

Références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Aide médicale d'État   Air France   Allocation personnalisée d'autonomie   Armistice de 1918   Assemblée nationale (France)   Autoroutes du sud de la France   Aérospatiale   CNP Assurances   Claude Allègre   Congé de paternité   Corse   Couverture maladie universelle   Craonne   Crédit industriel et commercial   Crédit mutuel   Députés de la XIIe législature française   Emplois-jeunes   Eramet   Fonds spéciaux   France   France Télécom   Front national (parti français)   Gan (assurances)   Gauche plurielle   Gouvernement   Gouvernement français   Haïm Kern   Historique des gouvernements de la France   Jacques Chirac   Jean-Pierre Chevènement   Le Monde diplomatique   Les Verts (France)   Lionel Jospin   Loi Allègre de 1999 sur l'innovation et la recherche   Loi Taubira   Loi Voynet   Loi française du 15 juin 2000 sur la présomption d'innocence   Loi organique relative aux lois de finances   Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains   Loi sur la sécurité quotidienne   Ministres du gouvernement de Lionel Jospin   Mouvement des citoyens   Mutineries de 1917   Pacte civil de solidarité   Parti communiste français   Parti radical de gauche   Parti socialiste (France)   Plateau de Californie   Premier ministre   Prime pour l'emploi   Privatisations en France   Processus de Bologne   Protocole de Londres (brevet)   Réduction du temps de travail   Réforme LMD   Référendum sur le quinquennat présidentiel   Soldat fusillé pour l'exemple   Traité d'Amsterdam   Troisième cohabitation   Vilvorde  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^