Lieutenant général

Infos
Un lieutenant général est:
-un grade militaire dans plusieurs armées.
-une haute fonction dans l'Ancien Régime français.
Lieutenant général

Un lieutenant général est:
-un grade militaire dans plusieurs armées.
-une haute fonction dans l'Ancien Régime français.

Allemagne

En Allemagne, le grade de Generalleutnant est un rang de général, en deuxième position dans l'ordre croissant des rangs des généraux.

Canada

Un lieutenant-général (Lgén), en anglais Lieutenant-General (LGen), est le deuxième plus haut rang d'officiers. Il fait normalement partie des officiers d'état-major de la défense et commande un des commandements (air, terre, mer) des forces armées canadiennes. En tenue de service, il porte un large galon sur les manches de la tunique(Image:Band all.gif) et son insigne de grade sur les épaules (Image:Crest genoff lgen.gif).

États-Unis

left Dans l'US Army, l'US Marine Corps et l'US Air Force, le grade de Lieutenant-général est inférieur à celui de Général et supérieur à celui de Major-général. Un Lieutenant-général américain est aussi appelé un Général trois étoiles en raison de l'insigne qu'il porte. Lieutenant-général est l'équivalent de Vice Admiral dans l'US Navy. Dans le Corps des Marines les corps d'armée sont commandés par des Lieutenant-Généraux, alors que dans l'Air Force ils commandent de grands Numbered Air Forces. Les généraux trois étoiles de toutes les armes servent également comme officiers d'état-major, chef de département au Pentagone.

En France

En France, sous l'Ancien Régime, plusieurs officiers portaient le titre de lieutenant général. D'une manière générale, ce titre désigne un suppléant ou un délégué investi de tous les pouvoirs de la personne qu'il est censé remplacer. Le grade contemporain dans la hiérarchie militaire française est le général de corps d'armée.

Lieutenant général de province

Le lieutenant général de province était un personnage, issu souvent de la haute aristocratie, qui représentait le roi dans les provinces du royaume. Son rôle était théoriquement d'assurer la suppléance du gouverneur. En fait, les rois espéraient ainsi que leurs influences se neutraliseraient mutuellement, empêchant ainsi toute tentative de révolte. La charge de lieutenant-général devint au et surtout au purement honorifique : le titulaire résidait à la Cour et se contentait de toucher les revenus sans effectuer de réel travail. De plus les rois avaient tendance à nommer les fils successeurs de leurs pères, ce qui fit que les offices de lieutenant-général firent quasiment partie du patrimoine de ces familles aristocratiques. Il ne faut pas confondre l'office de lieutenant général avec celui de « lieutenant de roi ». Le lieutenant de roi était subordonné au lieutenant général et son rôle, en essence le même représenter le roi dans les provinces, ne se faisait que dans des ressors beaucoup plus réduits.

Lieutenant général de bailliage

Le lieutenant général de bailliage ou de sénéchaussée était chargé de suppléer au bailli ou au sénéchal.

Lieutenant général de police

Le titre de lieutenant général de police fut établi en 1667, à Paris, pour y assurer le maintien de l'ordre. À partir de 1699, d'autres lieutenants généraux de police furent établis dans les grandes villes de France.

Lieutenant général du royaume

Le titre de lieutenant général du royaume a désigné une fonction temporaire dont les rois, dans des circonstances de crise, investissaient un personnage éminent pour exercer en leur nom tout ou partie de l'autorité royale. Ont été chargés de cette fonction :
- le duc de Guise en 1558 et en 1560,
- le duc d'Anjou (futur Henri III) en 1567,
- le duc de Mayenne en 1589,
- le cardinal-duc de Richelieu en 1629,
- le comte d'Artois en 1814,
- le duc d'Orléans le 31 juillet 1830 qui assura la régence à compter du 2 août, avant d'être proclamé roi des français le 9 août 1830.

Lieutenant général des armées

Le grade de lieutenant général des armées ou de lieutenant général des armées navales pour la Marine, était le plus haut de la hiérarchie militaire d'ancien régime. Il n'était surpassé que par les maréchaux et les vice-amiraux, titulaires non d'un grade mais d'un office de la couronne. Le grade de lieutenant général était l'équivalent des actuels grades de général de division et de vice-amiral. Supprimé à la Révolution il fut réintroduit sous la Restauration et définitivement supprimé en 1848. Catégorie:Ancien Régime Catégorie:Grade militaire bg:Генерал-лейтенант da:Generalløjtnant de:Generalleutnant et:Kindralleitnant en:Lieutenant General id:Letnan Jenderal ja:中将 sl:Generalpodpolkovnik sv:Generallöjtnant tr:Korgeneral vi:Trung tướng zh:中將
Sujets connexes
Allemagne   Ancien Régime   Bailli   Corps d'armée   Cour royale   France   Gouverneur   Grade militaire   Général   Général de corps d'armée   Général de division   Lieutenant général de police   Major-général   Maréchal de France   Officier   Paris   Pentagone (États-Unis)   Restauration française   Révolution   United States Army   Vice-amiral  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^