Quartz (minéral)

Infos
Le quartz est un minéral composé de dioxyde de silicium de formule SiO2 (silice). Il se présente soit sous la forme de grands cristaux incolores, colorés ou fumés, soit sous la forme de cristaux microscopiques d'aspect translucide. La structure cristalline est hexagonale à haute température (quartz β. groupe d'espace P 6421 ou P 6221), trigonale à basse température (quatrz α groupe d'espace P 3121 ou P 3221). L'enroulement des hélices de
Quartz (minéral)

Le quartz est un minéral composé de dioxyde de silicium de formule SiO2 (silice). Il se présente soit sous la forme de grands cristaux incolores, colorés ou fumés, soit sous la forme de cristaux microscopiques d'aspect translucide. La structure cristalline est hexagonale à haute température (quartz β. groupe d'espace P 6421 ou P 6221), trigonale à basse température (quatrz α groupe d'espace P 3121 ou P 3221). L'enroulement des hélices de tétraèdres SiO4 peut se faire dans les deux sens, gauche ou droit, ce qui explique les deux groupes d'espace pour chacun des polymorphes, β et α. Constituant 12 % (en masse) de la lithosphère, le quartz est le minéral le plus commun (l'oxygène et le silicium sont respectivement les premier et deuxième constituants, par ordre d'importance, de la lithosphère) ; c'est un composant important du granite, dont il remplit les espaces résiduels, et des roches métamorphiques granitiques (gneiss, quartzite) et sédimentaires (sable, grès).

Histoire

Le quartz est connu depuis la plus haute antiquité :
- les anciens grecs se servaient de boules de cristal de roche pour se refroidir les mains en été : le quartz est en effet un excellent conducteur thermique ; le mot « cristal » dérive d'ailleurs du grec Κρύος (glace) ;
- l'améthyste avait la réputation de protéger de l'ivresse (a- privatif puis μέθυσος, ivre, même radical grec que εθυ- dans éthylique).

Propriétés physiques

Très dur (7 sur l'échelle de Mohs), le quartz α cristallise au-dessous de 573 °C et le quartz β entre 573 et 870 °C à la pression atmosphérique normale. À 573 °C, le quartz α (polymorphe de basse température) se transforme en quartz β (polymorphe de haute température). C'est une transformation displacive — les déplacements relatifs des atomes y sont environ dix fois plus petits que leur distance inter-atomique — avec une augmentation de volume de l'ordre de 8.29% Contrairement à la phase α, la phase β n'est que très peu piézoélectrique. À températures supérieures le quartz se transforme en tridymite et puis en cristobalite. D'autres polymorphes se forment à pressions élevées: coésite et stishovite.

Problème de classification

Bien que la structure cristalline du quartz alpha soit décrite dans la plupart des textes français de minéralogie comme étant « hexagonale, système rhomboédrique », Massimo Nespolo, professeur de minéralogie et cristallographie, affirme que cette classification serait erronée. Le quartz α en fait cristallise dans le groupe d'espace P 3121 (quartz gauche) ou P 3221 (quartz droit), à réseau hexagonal, comme indiqué par le symbole « P ». Le système cristallin du quartz α est donc trigonal, car le quartz α contient un axe d'ordre trois comme élément de symétrie d'ordre le plus élevé. Le terme « rhomboédrique » s'applique au réseau, mais le réseau du quartz est toujours hexagonal. D'après cet auteur, il ne faut donc pas confondre la nomenclature du « système cristallin », d'où le terme rhomboédrique est absent, avec celle du « système réticulaire », d'où le terme trigonal est absent. Dans le système réticulaire, un cristal rhomboédrique correspondra à un cristal trigonal dans le système cristallin. Cependant, un cristal qui appartient au système cristallin trigonal peut avoir un réseau soit rhomboédrique, soit hexagonal, d'où la possibilité d'appartenance aux deux systèmes réticulaires. L'article sur la structure cristalline présente une explication plus complète du problème. Actuellement, la classification dans le système réticulaire hexagonal reste admise par la majorité des cristallographes, classification mettant donc de côté le système cristallin.

Variétés

Les principales variétés sont :
- l'améthyste (quartz violet), qui doit sa couleur violette à une faible proportion de fer et/ou manganèse (quelques dix-millièmes). Cette coloration disparaît à la chaleur ;
- l'amétrine, quartz qui possède à la fois la couleur de l'améthyste et la couleur de la citrine ;
- la citrine (quartz jaune), ou fausse topaze, doit sa coloration à la présence d'oxyde de fer. La citrine peut être obtenue en chauffant de l'améthyste ;
- le quartz fumé (ou enfumé), dont :
- le morion, presque noir ;
- le quartz hématoïde (rouge-brun) ;
- le quartz hyacinthe (orange) ;
- le quartz hyalin (limpide et incolore), dont :
- le cristal de roche, particulièrement transparent ;
- le quartz laiteux (blanc et translucide) ;
- le quartz lie-de-vin (rouge opaque) ;
- le quartz rose. Les variétés bleues ou vertes sont beaucoup plus rares (quartz saphir, par exemple). Variétés cryptocristallines : calcédoine (silex, agate, onyx, cornaline, jaspe (mélange de quartz et de calcédoine), héliotrope (jaspe vert à taches rouges)). L'opale est une autre variété recherchée de la silice. Image:Amethyst.bed.750pix.jpg|améthyste image:Ametrine cut.jpg|amétrine image:citrine.jpg|citrine image:bergkristall.jpg|cristal de roche image:Heliodrop.jpg|héliotrope Image:Jasper.pebble.600pix.jpg|jaspe image:Jacinto-de-Compostela.jpg|quartz Jacinto de Compostela Image:QuartzoroseoEZ.jpeg|quartz rose

Gisements

Actuellement, le quartz naturel, qui se trouve partout dans le monde (les principaux gisements se trouvent au Brésil) n'est plus guère exploité que pour servir de germe dans le processus de fabrication de quartz synthétique, cette synthèse étant industrialisée depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans le nord ouest du Québec le quartz est un des principaux indices de la présence de l'or dans sa masse. Sa couleur se présente surtout sous un blanc laiteux ou gris pale (observation par un mineur de galeries souterraines).

Fabrication du quartz synthétique

Image:Quartz 07.jpg La fabrication du quartz reproduit les conditions naturelles qui ont fait naître les cristaux de roche. Les éléments suivants doivent être combinés pour que la cristallisation s'opère : de l'eau additionnée d'éléments basiques ou acides pour dissoudre les éléments minéraux qui l'entourent, de fortes températures, entre 350 et 600°C et de fortes pressions jusqu'à 1500 Kg/cm2. Ce lien développe tout le processus de fabrication et présente quelques belles photos de quartz synthétique : http://artcade.chez-alice.fr/quartz.html

Macles

Le quartz se présente souvent maclé. Un grand nombre de macles du quartz est connu : les plus importantes sont résumées dans le tableau suivant. | border="1" cellspacing="2" cellpadding="2" ! Nom !! Élément de macle !! indice !! obliquité !! angle entre les axes c |- | Dauphiné ou Suisse ||align="center" | (π) ||align="center" | 1 ||align="center" | 0º || align="center" | 0º |- | Brésil ||align="center" | (11\bar0) ou \bar ||align="center" | 1 ||align="center" | 0º || align="center" | 0º |- | Leydolt ou Liebisch(macle combinée Dauphiné – Brésil) ||align="center" | (0001) ||align="center" | 1 ||align="center" | 0º || align="center" valign="middle"| 0º |- | Macle à angle droit (synthétique) ||align="center" | (π/2) ||align="center" | 2 ||align="center" | 5º27’ || align="center" valign="middle"| 90º |- | Japon ou Gardette (α)/ Verespatak (β) ||align="center" | (11\bar2) ||align="center" | 2 ||align="center" | 5º27’ || align="center" valign="middle"| 84º34' |- | Esterel ||align="center" | (10\bar1) ||align="center" | 3 ||align="center" | 5º48’ || align="center" valign="middle"| 76º26' |- | Sella (α) / Sardaigne (β) ||align="center" | (10\bar2) ||align="center" | 3 ||align="center" | 5º48’ || align="center" valign="middle"| 115º50' |- | Belowda Beacon ||align="center" | (30\bar2) ||align="center" | 4 ||align="center" | 4º43’ || align="center" valign="middle"| 55º24' |- | Breithaupt ||align="center" | (11\bar1) ||align="center" | 5 ||align="center" | 4º22’ || align="center" valign="middle"| 48º54' |- | Wheal Coates ||align="center" | (21\bar1) ||align="center" | 6 ||align="center" | 2º55’ || align="center" valign="middle"| 33º08' |- | Cornouailles ||align="center" | (20\bar1) ||align="center" | 7 ||align="center" | 1º25’ || align="center" valign="middle"| 42º58' |- | Pierre-Levée ||align="center" | (21\bar3) ||align="center" | 7 ||align="center" | 6º32’ || align="center" valign="middle"| 83º30' |- | Zinnwald ||align="center" | --- ||align="center" | --- ||align="center" | --- || align="center" valign="middle"| macle monopériodique |

Utilisation

Dans la nature, le quartz se présente rarement sous la forme de monocristaux de qualité suffisante pour l'industrie, qui utilise ses propriétés piézoélectriques (présence de macles). Les cristaux peuvent également comporter des inclusions, liquides, gazeuses — quartz aérohydres — ou solides, par exemple d'amphibole, de hornblende ou de rutile. Domaines d'applications du quartz :
-La réalisation de sols industriels (anti-usure)
-L'épuration des eaux
-Le sablage industriel
-Matériau de décoration (parcs, allées, parkings…)
-Aménagement de terrains de golf (Bunkers)
-Lithothérapie (stress, fatigue, anxiété)

Composant électronique

Les propriétés piézoélectriques du quartz en font un élément incontournable des horloges modernes (voir fréquence propre) ; le quartz constitue un excellent résonateur, son facteur de qualité à vide dépassant souvent les 500 000. Il est utilisé soit dans les oscillateurs à grande stabilité (références de temps secondaires), soit dans les filtres de haute qualité — par exemple, en BLU (Bande latérale unique). Il existe plusieurs coupes de quartz possédant différentes propriétés : la plus répandue est la coupe AT, qui présente une bonne stabilité en température (les coupes AT sont spécifiées généralement pour que le point d'inflexion de la courbe \nu =f(T) se trouve à 25 °C) ; la coupe BT permet des fréquences de résonance assez basses (< 1 MHz) ; la coupe SC possède le meilleur facteur de qualité Q et donne donc les oscillateurs les moins bruyants. Les quartz sont utilisés soit en mode fondamental (en dessous d'environ 30 MHz), soit en mode harmonique (overtone : jusqu'à environ 150 MHz), ce qui leur donne un facteur de qualité plus important, mais pose un problème de démarrage des oscillateurs.

Production de feu

Puisqu'il est très commun et dur, le quartz peut être employé, tout comme le silex, pour démarrer un feu : l'étincelle produite par la percussion d'une lame en acier, permet d'enflammer un matériau combustible tel l'amadou.

Lien externe

- Catégorie:Silicate (minéral) Catégorie:Tectosilicate ar:مرو bg:Кварц bs:Kvarc ca:Quars cs:Křemen da:Kvarts de:Quarz el:Χαλαζίας en:Quartz eo:Kvarco es:Cuarzo et:Kvarts fi:Kvartsi gl:Cuarzo he:קוורץ hr:Kvarc hu:Kvarc id:Kuarsa it:Quarzo ja:石英 ko:석영 lb:Quarz lt:Kvarcas lv:Kvarcs mk:Кварц nl:Kwarts nn:Kvarts no:Kvarts pl:Kwarc pt:Quartzo ro:Cuarţ ru:Кварц simple:Quartz sk:Kremeň sr:Кварц sv:Kvarts tr:Kuvars uk:Кварц vi:Thạch anh zh:石英
Sujets connexes
Acide fluorhydrique   Agate   Améthyste   Amétrine   Aventurine   Brésil   Calcédoine   Citrine   Conchoïdal   Cornaline   Coésite   Cristal   Cristobalite   Fer   Formule brute   Fréquence propre   Gneiss   Granite   Groupe d'espace   Grès (géologie)   Horloge   Héliotrope   Jaspe   Lithosphère   Macle (cristallographie)   Manganèse   Minéral   Nature   Onyx (minéral)   Oxyde   Oxygène   Piézoélectricité   Polymorphisme (chimie)   Quartzite   Sable   Seconde Guerre mondiale   Silex   Silice   Silicium   Stishovite   Structure cristalline   Topaze (minéral)   Tridymite  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^