Leslie Caron

Infos
Leslie Caron est une comédienne et danseuse franco-américaine (de père français et de mère américaine) née le 1931 à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. Française par son père et américaine par sa mère, Leslie Caron, commence des études de danse classique à l’âge de 11 ans. Entrée à 16 ans dans la troupe du Ballet des Champs-Élysées de Roland Petit, elle tient, en 1948, le rôle du Sphinx dans le ballet de David Lichine La rencontre, où
Leslie Caron

Leslie Caron est une comédienne et danseuse franco-américaine (de père français et de mère américaine) née le 1931 à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. Française par son père et américaine par sa mère, Leslie Caron, commence des études de danse classique à l’âge de 11 ans. Entrée à 16 ans dans la troupe du Ballet des Champs-Élysées de Roland Petit, elle tient, en 1948, le rôle du Sphinx dans le ballet de David Lichine La rencontre, où elle est découverte par Gene Kelly qui la fait tourner avec lui dans Un Américain à Paris (1951) de Vincente Minnelli. L’énorme succès public et critique de cette comédie musicale lui ouvre les portes d’Hollywood. Placée sous contrat avec la MGM, elle y tourne notamment Papa longues jambes (1954) de Jean Negulesco, où elle danse avec Fred Astaire, et Gigi (1958) une nouvelle fois sous la direction de Minelli, où elle croise Maurice Chevalier. Après un dernier musical, Fanny, tourné en 1961, la comédienne s’éloigne progressivement du grand écran, apparaissant occasionnellement dans quelques superproductions, comme Paris brûle-t-il ? de René Clément, en 1966, ou dans des films plus intimistes, comme L’Homme qui aimait les femmes de François Truffaut, en 1977. A l’affiche dans Le Chocolat de Lasse Hallström aux côtés de Juliette Binoche, en 2001, Leslie Caron rejoint l’année suivante le casting choral du film Le Divorce de James Ivory.

Filmographie

-Un Américain à Paris (1951), de Vincente Minnelli
-La Ruelle du péché (1952), de Raoul Walsh
-Histoire de trois amours (1953), de Vincente Minnelli
-Papa longues jambes (1954), de Jean Negulesco
-Gaby (1956), de Curtis Bernhardt
-Gigi (1958), de Vincente Minnelli
-Austerlitz (1960), de Abel Gance
-Fanny (1961), de Joshua Logan
-Les Quatre vérités (1962), de René Clair
-Grand méchant loup appelle (1964), de Ralph Nelson
-Paris brûle-t-il ? (1965), de René Clément
-Jeux d'adultes (1968), de Nanni Loy
-Serail (1976), de Eduardo de Gregorio
-L'Homme qui aimait les femmes (1977), de François Truffaut
-Valentino (1977), de Ken Russell
-Le Contrat (1980), de Krzysztof Zanussi
-L'Imperatif (1983), de Krzysztof Zanussi
-La Diagonale du fou (1984), de Richard Dembo
-Guerriers et Captives (1989), de Edgardo Cozarinsky
-Fatale (1992), de Louis Malle
-Les Drôles de Blackpool (1995), de Peter Chelsom
-From Russia to Hollywood : The 100-Year Odissey of Chekhov and Shdanoff (1999), de Frederick Keeve
-Le Chocolat (2000), de Lasse Hallström
-Le Divorce (2002), de James Ivory ==
Sujets connexes
Abel Gance   Austerlitz (film, 1960)   Boulogne-Billancourt   Curtis Bernhardt   Edgardo Cozarinsky   Fanny (film, 1961)   Fatale (film)   France   François Truffaut   Gaby   Gigi (film)   Grand méchant loup appelle   Hauts-de-Seine   James Ivory   Jean Negulesco   Joshua Logan   Ken Russell   Krzysztof Zanussi   L'Homme qui aimait les femmes   La Diagonale du fou   Lasse Hallström   Le Chocolat   Le Divorce   Louis Malle   Papa longues jambes   Paris brûle-t-il ? (film, 1966)   Ralph Nelson   Raoul Walsh   René Clair   René Clément   Richard Dembo   Roland Petit   Un Américain à Paris (film)   Vincente Minnelli  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^