Exode rural

Infos
L'exode rural est l'émigration de population des zones rurales vers les zones urbaines. Ce phénomène est caractéristique de l'époque de la Révolution industrielle, dès le en Grande-Bretagne, le dans de nombreux pays en voie d'industrialisation, comme l'Allemagne puis la France. L'exode rural s'est généralisé aux pays en voie de développement dans la seconde moitié du siècle. L'exode rural est lié à l'urbanisation croissante de la population mondiale.
Exode rural

L'exode rural est l'émigration de population des zones rurales vers les zones urbaines. Ce phénomène est caractéristique de l'époque de la Révolution industrielle, dès le en Grande-Bretagne, le dans de nombreux pays en voie d'industrialisation, comme l'Allemagne puis la France. L'exode rural s'est généralisé aux pays en voie de développement dans la seconde moitié du siècle. L'exode rural est lié à l'urbanisation croissante de la population mondiale.

Origines

Causes de l'exode rural

La population mondiale était, au départ, majoritairement rurale. L'urbanisation s'est développée au Moyen-Âge en ce qui concerne l'Europe. A la veille de la Révolution industrielle, 90% de la population française vivait en zone rurale. L'exode rural a pour cause :
- l'augmentation de la population rurale consécutive à la transition démographique,
- l'augmentation de la productivité agricole, qui diminue la main d'oeuvre nécessaire : en conséquence, un sous-emploi rural très fort,
- le besoin de main d'oeuvre grandissant des zones urbaines (domesticité, usines),
- les conditions de vie meilleures en ville. La Révolution industrielle nécessitait, pour se mettre en place, de la force de travail regroupée en un seul lieu, l'usine. Auparavant, l'industrie rurale était fondamentale, notamment par le biais du travail à façon (dans le textile ou l'horlogerie par exemple). Cependant, l'industrialisation nécessite des capitaux et des infrastructures de plus en plus importantes et l'emploi industriel rural décline rapidement au . La confrontation entre les urbains, salariés, mangeant du pain blanc, bénéficiant d'un jour de repos hebdomadaire et les paysans, aux revenus stagnants, mal nourris, était souvent au désavantage de ces derniers. Le clergé s'était opposé à l'exode rural en considérant que le mode de vie chrétien était mieux préservé dans les régions agricoles traditionnelles. Mgr Louis-Nazaire Bégin a fondé plusieurs journaux pour contrer cette tendance.

En France

La période de population rurale maximale (en valeur absolue) se situe en France vers 1850. A partir de ce moment, la population rurale commence à décroître, mais avec des décalages entre les régions, suivant leur richesse et les rapports sociaux de production existants. L'exode rural touche en premier les zones de faible productivité, marginales, menant à une déprise agricole. Mais la baisse de population entraîne la disparition des services et de l'artisanat. Les premiers à partir sont les ouvriers agricoles, journaliers, petits paysans. Les artisans de village, très nombreux au , disparaissent également, victimes de l'industrialisation et de la baisse de la clientèle. La diminution de la population entraîne une baisse de la main d'oeuvre disponible, qui pousse les exploitants agricoles à investir plus pour compenser ce déficit. Les investissements réalisés augmentent la productivité agricole et diminuent d'autant les besoins de main d'oeuvre. La crise agricole très grave (céréales, phylloxera) des années 1880 a accéléré le processus. La Grande Guerre, qui fit des centaines de milliers de victimes parmi les ruraux, a également joué un rôle prépondérant dans l'exode rural en confrontant les jeunes ruraux à des citadins. Les droits progressivement obtenus par les ouvriers (semaine de 40 heures, congés payés) furent également vécus comme des injustices fortes par la population rurale, qui en était exclue. L'exode des jeunes et des femmes conduit également au vieillissement de la population et aux problèmes de célibat, ce qui fait baisser le taux de natalité. La population urbaine a dépassé en France les 50% en 1937.

Exodes connus

- Maçons creusois à Paris;
- Cuisinière nivernaises à Paris;
- Cafetiers auvergnats à Paris;
- Barcelonettes au Mexique;
- Bretons à Montparnasse;
- Corses en Afrique et à Marseille;
- Un siècle (1851-1954) d'exode rural dans la Somme

Exemples d'exode rural

- Le cas du Massif Central est assez emblématique, car la population décrût tôt et durablement. Le village de Saint-Germain-l'Herm, par exemple, dans le Livradois a vu sa population divisée par cinq entre 1850 et aujourd'hui, passant de 2 447 habitants en 1846 à 515 aujourd'hui, soit une baisse quasiment continue depuis 160 ans.

Après 1945

En France, le dernier mouvement d'exode rural a commencé après 1945. Ce dernier courant a contribué à l'exode rural des régions de l'Ouest (Vendée, Anjou, Bretagne), qui avaient réussi à garder plus longtemps leurs populations, par l'effet conjugué de structures familiales très encadrées par l'Église, et d'une agriculture vivrière très autarcique. D'après l'Insee, l'exode rural s'est grosso modo terminé en France en 1975 après le remembrement de 1965. Depuis cette date, le solde migratoire campagne/ville s'est stabilisé, voire depuis le début des années 1990 s'est inversé aux alentours des grandes régions urbanisées. On parle maintenant de rurbanisation : des citadins s'installent à la campagne, mais gardent un mode de vie urbain, un travail en ville. Ce phénomène produit un « mitage » du paysage par un bâti parsemé, ou au mieux réparti en lotissements. Après avoir concerné essentiellement les pays occidentaux, l'exode rural s'est étendu au aux pays du tiers monde.

Voir aussi

- Mouvement des enclosures : cause de l'exode rural en Angleterre
- Exode rural dans l'Égypte antique

Sources

- Histoire de la France rurale, tomes 3 (1789-1914) et 4 (1914-1974), sous la direction de Georges Duby et A. Wallon, Seuil, 1981. Catégorie:Migration Catégorie:Géographie rurale de:Landflucht en:Rural exodus hr:Ruralni egzodus pt:Êxodo rural
Sujets connexes
Afrique   Allemagne   Anjou   Années 1990   Autarcie   Auvergne   Bretagne   Corse   Creuse (département)   Déprise   Exode rural dans l'Égypte antique   France   Georges Duby   Grande-Bretagne   Institut national de la statistique et des études économiques   Lotissement   Louis-Nazaire Bégin   Marseille   Mexique   Mouvement des enclosures   Paris   Remembrement   Rurbanisation   Révolution agricole   Révolution industrielle   Saint-Germain-l'Herm   Seuil   Tiers monde   Transition démographique   Urbanisation  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^