Ilya Repine

Infos
Autoportrait Ilya Yefimovich Repine (en russe Илья́ Ефи́мович Ре́пин), né à Tchougouïev près de Kharkov, aujourd'hui en Ukraine, le 5 août 1844 (calendrier julien : 24 juillet) et mort le 29 septembre 1930, est l'un des principaux peintres et sculpteurs russes du mouvement artistique Peredvizhniki. Ses œuvres réalistes expriment souvent une critique cinglante de l'ordre social.
Ilya Repine

Autoportrait Ilya Yefimovich Repine (en russe Илья́ Ефи́мович Ре́пин), né à Tchougouïev près de Kharkov, aujourd'hui en Ukraine, le 5 août 1844 (calendrier julien : 24 juillet) et mort le 29 septembre 1930, est l'un des principaux peintres et sculpteurs russes du mouvement artistique Peredvizhniki. Ses œuvres réalistes expriment souvent une critique cinglante de l'ordre social.

Sa vie et son œuvre

Son père était officier militaire. En 1866, il part à Saint-Pétersbourg où il étudie à l'Académie impériale des beaux-arts. Repine séjourne en Italie et à Paris, grâce à une bourse attribuée par l'Académie, de 1873 à 1876. Il pеint des paysans, des poissonnières et des scènes de la vie marchande. Repine rejoint l'association des artistes Peredvizhniki (Société des Expositions Artistiques Ambulantes) en 1878. À partir de 1882 il vit à Saint-Pétersbourg mais fait de nombreux voyages à l'étranger. Inspiré par les portraits de Rembrandt représentant des vieillards, il immortalise nombre de ses compatriotes les plus célèbres, tels Léon Tolstoï, Mendeleïev, Pobedonostsev, et Moussorgski. En 1903, il est chargé par le gouvernement russe de réaliser son œuvre la plus grandiose, une toile de 400 x 877 cm représentant la Session protocolaire du Conseil d'État pour marquer son centenaire le 7 mai 1901. Après la Révolution de 1917, son lieu de résidence, les Pénates, à Kuokkala, situé au nord de Saint Pétersbourg, est incorporé à la Finlande. Il est invité par Lénine à revenir en Russie, mais il est trop vieux pour entreprendre le voyage. Il ne revient en Russie que sur les supplications du ministre de l'éducation de l'Union Soviétique en 1926. Il meurt à Kuokkala, en Finlande (aujourd'hui redevenue russe : Repino, oblast de Leningrad) en 1930. Les peintures les plus célèbres de Repine sont Ivan le Terrible tue son fils (1885), Les Haleurs de la Volga (1870-73), et Les cosaques Zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie (1880-91). Ilya Repine a eu entre autres pour élèves Isaak Brodsky, Nikolaï Feshin, Elena Luksch-Makowsky, Valentin Serov, Konstantin Somov, Vasilii Porfirevich Timorev, Marianne von Werefkin, Alexei von Jawlensky.

Galerie

Image:Ilia Efimovich Repin (1844-1930) - Volga Boatmen (1870-1873).jpg|Les Haleurs de la Volga (1870-1873) Image:Sadko.jpg|Sadko dans le règne subaquatique (1876)Tableau inspiré par le folklore russe. Image:Sofiarepin.jpg|La Tsarine Sophia (1879) Image:RepinMussorgsky.jpg|Moussorgski (1881)Portrait peint quelques jours avant la mort du musicien. Image:Ilja Jefimowitsch Repin 001.jpg|La Soirée (1881) Image:Repin tretyakov.jpg|Pavel Tretyakov (1883) Image:Ilya Efimovich Repin (1844-1930) - Portrait of Leo Tolstoy (1887).jpg|Léon Tolstoï (1887) Image:Ilja Jefimowitsch Repin 005.jpg|Saint Nicolas de Myre à Lycie (1889) Image:Repin_Cossacks.jpg|Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie (1880-91) ==
Sujets connexes
Académie impériale des beaux-arts   Calendrier julien   Finlande   Italie   Konstantin Pobedonostsev   Konstantin Somov   Lycie   Lénine   Léon Tolstoï   Marianne von Werefkin   Mendeleïev   Nicolas de Myre   Paris   Peinture   Rembrandt   Révolution russe   Sadko   Saint-Pétersbourg   Sculpture   Sophia Alexeievna   Ukraine   Valentin Serov   Volga  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^