Clocher tors

Infos
Clocher tors maquette du clocher de Niedermorschwihr Le clocher d'une église se compose le plus souvent d'une tour carrée en pierre sur laquelle repose une pyramide coiffée d'une flèche. Un clocher tors ou clocher flammé est un clocher où la flèche est en spirale, souvent couverte d'ardoises. Il y a environ une centaine de clochers de ce type en Europe
Clocher tors

Clocher tors maquette du clocher de Niedermorschwihr Le clocher d'une église se compose le plus souvent d'une tour carrée en pierre sur laquelle repose une pyramide coiffée d'une flèche. Un clocher tors ou clocher flammé est un clocher où la flèche est en spirale, souvent couverte d'ardoises. Il y a environ une centaine de clochers de ce type en Europe

Origines

Deux hypothèses s'affrontent quant à l'origine de la torsion : Les uns sont les clochers construits tors, pour réaliser une prouesse architecturale. On peut citer en France, celui de Mouliherne ou de Fontaine-Guérin, en Anjou, de Treignac en Corrèze ou de Saint-Outrille dans le Cher. On peut aussi citer celui de la maison des Compagnons du Devoir à Nantes qui est une véritable œuvre d'art. Une maquette en explique la construction à l'intérieur du bâtiment. En Allemagne, le toit d’une porte de ville de Duderstadt était déjà tors au , et tourne de droite à gauche. D'autres le sont devenus au cours du temps, comme au village de Fougeré en Maine-et-Loire, qui a subi quatre tornades reconnues catastrophes naturelles en 40 ans. Certains architectes comme Viollet-le-Duc pensent qu'ils sont devenus hélicoïdaux suite à un mauvais séchage du bois. Il est en effet prouvé que la charpente de certains clochers en vieillissant a bougé. Le bois travaille presque toujours, son sens de rotation naturel étant de la gauche vers la droite. Dans un clocher, il suffit qu'il y ait une rotation d'un vingtième de degré à la base du poinçon, la pièce centrale et maitresse de la charpente, pour que celle-ci atteigne un huitième de tour (45°) au sommet, entrainant une torsion de l'ensemble de la charpente. Au fur et à mesure des années, avec le renouvellement des toitures, le défaut s'embellit. La torsion du clocher de l'église Notre-Dame à Puiseaux dans le Loiret est due à un mauvais séchage du bois. Le poids de la couverture, quand il est trop élevé, peut aussi éventuellement faire ployer la base de la structure, provoquant un affaissement de la charpente et la vrille du clocher, c'est le cas de celui de Chesterfield en Angleterre, qui est couvert de plaque de plomb. De nos jours, c'est une épreuve que l'on fait passer aux apprentis charpentiers des compagnons du tour de France, de construire une maquette avec un clocher hélicoïdal.

Principes de construction des clochers octogonaux en bois

Clochers octogonaux

Nombre de clochers tors qui le sont devenus avec le temps sont octogonaux, c'est-à-dire que leur flèche comporte huit pans. Ce sont des clochers de villes moyennes. En effet, quand une paroisse de cent habitants construit son église, son clocher sera presque toujours à deux ou quatre pentes. C'est une question de prix de revient. D'autre part, quand la paroisse dépasse les 10 000 habitants, on fait appel à des artisans spécialisés dans ce genre de construction.

Constitution

Les clochers octogonaux en bois sont constitués :
- d'un poinçon, une poutre verticale au centre de la pyramide. C'est la pièce maitresse de l'édifice. C'est sur elle que repose le poids de la charpente.
- de différentes moises. Une moise est une pièce de bois que l'on retrouve à plusieurs niveaux de la flèche. Elle est fixée entre chaque face de la toiture et le poinçon, et permet ainsi de consolider l'ensemble de la charpente.
- de croisillons, pièces de bois en forme de croix placés entre deux niveaux de bois, pour empêcher celles de travailler, de vriller et donc de s'effondrer. Un croisillon a le maximum d'efficacité lorsque son angle est de 45°. Or dans les clochers octogonaux, les croisillons de la pyramide ont un angle qui peut être supérieur à 45°. Les clochers octogonaux ont donc plus de chance de devenir tors.

Affaissement

Le clocher repose sur le poinçon, toute la science de l'artisan étant de savoir répartir le poids de la couverture sur la maçonnerie ou la tour en pierre qui le supporte. Le poinçon repose lui sur deux poutres encastrées en croix selon la technique du mi-bois. Ces deux poutres reposent sur la maçonnerie. Cet encastrement, en ôtant à chacune des deux poutres une partie de leur épaisseur, provoque un point de fragilité. Celles-ci peuvent donc ployer sous le poids, entrainant l'affaissement de la charpente, et la vrille du clocher car, les côtés étant à présent trop longs pour le poinçon, ils se vrillent pour compenser. Mais cette vrille ne se produit que lorsque le poids de la couverture est trop élevé. Cela arrive parfois lors d'un remplacement de toiture. Parfois les couvreurs utilisent des matériaux différents de ceux prévus à l'origine. Cela est vraisemblablement le cas du clocher de Chesterfield, dont la toiture en mélèze, recouverte de feuilles de plomb, pèse 50 tonnes, la charpente s'est affaissée en tournant.

Répartition en Europe

Il y a deux concentrations de clochers tors en Europe, une France dans le Baugeois (en Anjou), et une autre en Belgique autour de Herve (dans la Province de Liège). On en trouve environ une centaine répartis de la façon suivante : Pancarte posée à l'entrée d'un village possédant un clocher tors
- France : plus de 65
- Allemagne : 22
- Autriche : 7
- Belgique : 9
- Grande-Bretagne : 3
- Suisse : 4
- Danemark : 2
- Italie : 1 Ils ne sont sans doute pas tous répertoriés, en découvre de nouveaux chaque année. Sur la centaine répertoriée en 2003, on peut assurer que trente-et-un sont des constructions volontaires et cinquante accidentels. La plupart sont pyramidaux hormis ceux de Copenhague et de Rome qui sont des constructions en pierre, ils se répartissent de la façon suivante :
- clochers octogonaux (94 sur 101)
- clochers hexagonaux (3 : Dinéault, Échirolles et Nogent-sur-Vernisson)
- clocher pentagonal (celui de Nantes)
- Pyramide carrée (3 : Aubigny-sur-Nère, Niedermorschwihr, Orléans) Les matériaux de couverture sont le plus souvent l'ardoise, mais on trouve aussi les tuiles, les tuiles vernissées, les bardeaux de bois, le métal (cuivre, zinc et plomb). Le sens de rotation est différent d'un pays à l'autre :
- En Allemagne : 63% tournent de droite à gauche
- En Autriche et en Suisse : 100% tournent de droite à gauche
- En Belgique : 75% tournent de gauche à droite
- En France : 78% tournent de gauche à droite

France

Les soixante-six clochers de ce type répertoriés en France :

Allemagne

Les vingt_deux clochers tors d'Allemagne :

Autriche

Les sept clochers autrichiens :

Belgique

Les neuf clochers belges, dont sept se trouvent en Province de Liège :

Angleterre

Les trois clochers tors anglais

Suisse

Les quatre clochers de Suisse

Danemark

Le Danemark possède deux constructions torses qui n'ont rien à voir avec les clochers tors des autres pays. Il s'agit de constructions torses d'origine de style baroque.

Italie

Comme au Danemark ce clocher n'a rien à voir avec les flèches torses décrites plus haut

Bibliographie

- JM Barmès, JC Clément, JC Pompée, Clochers tors d'Europe, Puiseaux, 1996, réédité en 2003 ISBN 2-9519842-0-0. ==
Sujets connexes
Aignay-le-Duc   Ain (département)   Aisne (département)   Allemagne   Allier (département)   Angiens   Angleterre   Anjou   Architecture baroque   Ardoise   Art roman   Attignat   Aube (département)   Aubigny-sur-Nère   Auppegard   Autriche   Auxonne   Bad Ischl   Bade-Wurtemberg   Baelen   Barran   Basse-Saxe   Baugé   Bavière   Beaune-la-Rolande   Belgique   Bourges   Boësses   Breuvannes-en-Bassigny   Bures-en-Bray   Canton de Bâle   Canton de Schaffhouse   Canton de Vaud   Canton des Grisons   Ceyzériat   Charpente   Charpentier   Cheffes   Chemiré-sur-Sarthe   Chesterfield   Châteauroux   Clocher   Compagnonnage   Compagnons du Devoir   Copenhague   Corrèze (département)   Courcelles-Chaussy   Coussay-les-Bois   Creuse (département)   Cuivre   Côte-d'Or   Danemark   Davos   Derbyshire   Deux-Sèvres   Devon (comté)   Dinéault   Distré   Dohis   Dordogne (département)   Drancy   Duderstadt   Düsseldorf   Eure-et-Loir   Eure (département)   Europe   Finistère   Fontaine-Guérin   Fougeré (Maine-et-Loire)   France   Francesco Borromini   Gigny (Yonne)   Grande-Bretagne   Haut-Rhin   Haute-Autriche   Haute-Marne   Haute-Vienne   Herve   Hesse   Houville-la-Branche   Ille-et-Vilaine   Indre-et-Loire   Indre (département)   Isère (département)   Italie   Jalhay   Jarzé   Jodoigne   Kaisersesch   Le Vieil-Baugé   Leernes   Lemgo   Les Grands-Chézeaux   Lierneux   Limbourg (ville)   Loir-et-Cher   Loire-Atlantique   Lot-et-Garonne   Maine-et-Loire   Malville   Marchin   Marne (département)   Marçon   Mayenne (département)   Mayrhofen   Mervans   Meslay-du-Maine   Meurthe-et-Moselle   Mi-bois   Moselle (département)   Mouliherne   Muttenz   Naillat   Nantes   Niedermorschwihr   Nogent-sur-Vernisson   Nohant-en-Graçay   Oetz   Offranville   Orléans   Pas-de-Calais   Payerne   Payzac (Dordogne)   Plomb   Polleur   Pontigné   Propriété privée   Province de Hainaut   Province de Liège   Puiseaux   Québriac   Reugny (Indre-et-Loire)   Rhénanie-Palatinat   Rhénanie-du-Nord-Westphalie   Rochechouart (Haute-Vienne)   Rodelle   Rome   Saint-Aubin-sur-Gaillon   Saint-Bonnet-de-Four   Saint-Côme-d'Olt   Saint-Martin-des-Champs (Yonne)   Saint-Outrille   Saint-Pierre-des-Échaubrognes   Saint-Viâtre   Salzbourg (Land)   Saumur   Saône-et-Loire   Seine-Maritime   Seine-Saint-Denis   Spirale   Stein am Rhein   Suisse   Sérignac-sur-Garonne   Thuringe   Treignac   Troyes   Tyrol (Land)   Uslar   Verchin   Vienne (département)   Vitteaux   Vézelise   Wagrain (Pongau)   Worcestershire   Zell am Ziller   Zinc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^