Collioure

Infos
Anse de Collioure Partie nord de Collioure Collioure (en catalan Cotlliure, en ibère Coco Iliberis) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Colliourencs.
Collioure

Anse de Collioure Partie nord de Collioure Collioure (en catalan Cotlliure, en ibère Coco Iliberis) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Colliourencs.

Géographie

Ville touristique du Roussillon située sur la Côte Vermeille, Collioure (en catalan Cotlliure) a pour communes limitrophes : Argelès-sur-Mer, Banyuls-sur-Mer et Port-Vendres. Ancien village de pêcheurs, renommé pour ses anchois, Collioure est également prisée des artistes peintres qui se plaisent à immortaliser son château royal, ses ruelles et son église pittoresque accolée à un clocher bâti sur une ancienne tour de guet médiévale.

Histoire

Le site de Collioure était déjà occupé par les hommes préhistoriques, si l'on en croit les divers dolmens recensés : près du hameau du Rimbau (assez bien conservé) au col del Molló (ruiné) et sans doute au lieu-dit l'Arqueta. Des fouilles menées dans le glacis du château ont montré que la ville existait déjà au . Elle a joué un rôle important dans l'Antiquité, servant de port à la ville d'Elne. Collioure est citée pour la première fois en 673 sous la forme castrum Caucoliberi. Un texte plus tardif , mais reprenant une mention du , donne à peu près la même forme (Caucholiberi). Par la suite, se développent des graphies du type Cochliure, Cocliure, parfois transformées en Cobliure ou Copliure (également Coblliure, Coplliure). La graphie catalane actuelle Cotlliure n'a jamais été la plus fréquente. La forme française s'est développée au . Le nom est d'origine ibère (ibéro-basque pour les uns, ibéro-ligure pour d'autres). Il est composé de la racine kauk (= creux, baie) et de illiberi (= la ville neuve), ce dernier terme ayant aussi servi à désigner la ville d'Elne jusqu'au . Son château est déjà cité en 673, preuve du rôle stratégique et commercial tenu par la cité à l'époque wisigothique. Le château et la ville appartiendront ensuite aux comtes de Roussillon, puis aux divers rois qui se succéderont en Roussillon : rois d'Aragon de 1172 à 1276, puis rois de Majorque jusqu'en 1343, avant de revenir aux rois d'Aragon. Sous le règne des rois de Majorque, le château, entièrement renconstruit entre 1242 et 1280 au détriment d'une maison templière qui lui était accolée, devint résidence royale, la ville étant pour sa part le premier port du Roussillon. Le commerce, surtout au temps des rois d'Aragon, y était intense : on exportait notamment des draps, de l'huile et du vin, et l'on importait des épices, des tissus orientaux et d'autres produits exotiques. Château royal de Collioure La province fut occupée de 1475 à 1481 par le roi de France Louis XI, qui fit bâtir des fortifications à Collioure, rebaptisée Saint-Michel, fortifications aujourd'hui dissimulées par les constructions postérieures. Son successeur, Charles VIII, rendit le Roussillon à Ferdinand le Catholique, dont le successeur Charles Quint renforça les fortifications de la ville. En 1643, la ville fut prise par les armées de Louis XIV, avant d'être annexée officiellement à la France en 1659 par le traité des Pyrénées. Son rôle stratégique fut redéfini par Vauban, qui voulant en faire une ville de garnison, rasa la vieille ville pour accroître le château, et construisit de nouveaux forts — Saint-Elme et le Mirador. La population, menacée de déportation à Port-Vendres, obtint de reconstruire la ville à son emplacement actuel. L'église, dotée d'un clocher aménagé dans une ancienne tour de guet de l'époque majorquine, fut consacrée au début du . En 1793, la ville fut occupée par les troupes espagnoles, et reprise par le général Dugommier en mai 1794. Au , on note un important essor économique lié à l'expansion de la pêche — succès des anchois de Collioure — et à la production viticole. Ce progrès s'essouffle cependant au début du : après un maximum de 3 846 habitants en 1857, on tombe à 2 830 habitants en 1901, soit une perte de 1 000 habitants en une cinquantaine d'années. Le développement de Port-Vendres y est sans doute pour beaucoup. Mais, à cette époque, Collioure connaît un tournant essentiel, qui contribuera grandement à son développement touristique. C'est en effet en 1905 que Matisse vient peindre à Collioure, où, en compagnie de Derain, il crée le fauvisme. D'autres peintres suivront, notamment Albert Marquet, Juan Gris, Braque, Picasso, Dufy, Foujita et bien d'autres. Rochers de Collioure, tableau peint en 1890 par Adolphe Appian Matisse arrive à Collioure en mai 1905, quelques mois avant que le terme de « fauves » soit lancé par un critique d'art au salon d'automne. L'artiste a quitté Saint-Tropez et Paul Signac, bien décidé à en finir avec le pointillisme. Il invite le jeune André Derain à le rejoindre ; ce fut le départ d'une amitié et d'une collaboration féconde. Pour les deux peintres, l'été 1905 est un moment d'intense ouvrage et ils produisent énormément, en utilisant « les couleurs qui sortent du tube ». Tout dans le village les inspire : le port, le clocher, les toits et les coins des ruelles. Ils ont aussi produit six portraits et autoportraits. La population s'est aujourd'hui stabilisée entre 2 500 et 2 900 habitants permanents, mais bien souvent submergés par le flot des dizaines de milliers de touristes qui visitent chaque année cette petite cité méditerranéenne.

Administration

Démographie

Lieux et monuments

L'église Notre-Dame-des-Anges et son célèbre clocher, pratiquement entourée par la mer sur ses trois cotés. Au départ, le clocher est un ancien phare médiéval, annonçant la position du port de Collioure par des fumées le jour et par des feux la nuit. À la fin du , l'église médiévale sur les hauteurs de Collioure fut rasée sur l'ordre de Vauban. Les consuls de Collioure obtinrent tout de même de Vauban l'autorisation de construire une nouvelle église sur les récifs qui ferment la passe. Cette église s’appuie alors contre le phare. Entre-temps, Vauban ne veut plus de port à Collioure, il préfère la baie en eau profonde de Port-Vendres. Du fait, Collioure n'a plus besoin d'un phare. Il devient dès lors le clocher de l'église. Mais, ce n'est que 100 ans plus tard, vers 1809 qu'une décision municipale est prise pour le couvrir d'une coupole en s'inspirant d'un modèle originaire de Toscane.

Fêtes

Chaque année, les fêtes de la Saint Vincent se déroulent dans les rues de Collioure, du 14 au 18 août. Historiquement, la procession sur mer du 16 août constituait l'événement majeur des fêtes. La première eut lieu le 16 août 1701, afin de célébrer l'arrivée dans la ville des reliques de Saint Vincent. Cette célébration eut alors lieu chaque année jusqu'à l'instauration de la loi de séparation de l'Église et de l'État en 1905. Depuis 2001 (à l'occasion du tricentenaire des fêtes), la procession sur mer à lieu à nouveau.

Personnalités liées à la commune

- Antonio Machado, qui y mourut.
- Les peintres Henri Matisse, André Derain et leurs amis y créèrent le fauvisme durant l'été 1905.
- Pablo Picasso, séjourna ponctuellement à Collioure de 1950 à 1952 à la Miranda.
- De 1953 à 1957, Salvador Dali participe régulièrement aux fêtes de la ville.
- Dans les années 1950, l’écrivain Patrick O'Brian (auteur du roman De l'autre côté du monde dont est inspiré le film Master and Commander) habite à Collioure avec sa femme Mary, où il cultive la vigne. Sa tombe est au cimitière du village.
- François Beaudire, baron Berge, (né à Collioure 11 mars 1779, Paris 11 mai 1832), fut un général de Napoléon 1.

Jumelage

- Soria

Voir aussi

- Vins du Languedoc-Roussillon
- Communes des Pyrénées-Orientales

Images

Image:DSC 1467-MR.JPG|Collioure vue depuis la jetée, de nuit Image:200307 Collioure Sud.jpg|Partie sud de Collioure Image:200307 Collioure Nord.jpg|Partie nord de Collioure ==
Sujets connexes
Adolphe Appian   Albert Marquet   André Derain   Antiquité   Antonio Machado   Argelès-sur-Mer   Arrondissement de Céret   Banyuls-sur-Mer   Canton de Côte Vermeille   Charles Quint   Charles VIII de France   Collioure   Communauté de communes de la Côte Vermeille   Communes des Pyrénées-Orientales   Comté de Roussillon   Côte Vermeille   Dolmen   Elne   Fauvisme   Ferdinand II d'Aragon   Fort Saint-Elme   France   François Berge   Gentilé   Georges Braque   Henri Matisse   Ibère   Jacques François Dugommier   Juan Gris   Languedoc-Roussillon   Louis XI de France   Mars (mois)   Moyen Âge   Pablo Picasso   Paris   Patrick O'Brian   Paul Signac   Peinture   Pointillisme   Port-Vendres   Pyrénées-Orientales   Raoul Dufy   Rois catholiques   Roussillon (province)   Royaume d'Aragon   Royaume de Majorque   Saint-Tropez   Soria   Sébastien Le Prestre de Vauban   Séparation des Églises et de l'État en 1905   Toscane   Traité des Pyrénées   Tsuguharu Fujita   Vignoble du Languedoc-Roussillon   Ville   Wisigoths  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^