Stathouder

Infos
Dans la république des Provinces-Unies, le stathouder (stadhouder en Néerlandais) était le lieutenant d'une province.
Stathouder

Dans la république des Provinces-Unies, le stathouder (stadhouder en Néerlandais) était le lieutenant d'une province.

Historique

Dans la république des Provinces-Unies la souveraineté était exercée par les États des provinces, dont les membres étaient élus par cooptation ou par les cités. Le président de chaque État était un fonctionnaire : le Pensionnaire. Le pensionnaire de Hollande, province la plus riche, détenait le titre de « Grand-pensionnaire ». Les États nommaient aussi un chef suprême de l'exécutif : le stathouder (littéralement « celui qui tient le lieu »). Le stathouder était normalement aussi nommé capitaine général, ou Commandant en chef des armées. Pour des raisons pragmatiques, le stathouder de Hollande est, dès le XVIe siècle, fréquemment élu dans la même famille et le titre tend à devenir héréditaire. D'autre part, les menaces militaires incessantes contre les Provinces-Unies poussent les États à accorder aux stathouders des pouvoirs exceptionnels en temps de guerre qui rappellent la dictature de la république romaine. En 1581 la Maison d'Orange-Nassau détient de facto le titre. Guillaume le Taciturne est nommé stathouder par trois provinces, puis Maurice d'Orange-Nassau par cinq sur sept des provinces. Cumulant la charge de capitaine et d'amiral général, la famille de Nassau apparait comme le chef de la république. Opposée au stathoudérat, la grande bourgeoisie hollandaise le supprime à la mort de Guillaume II d'Orange-Nassau et restitue la primauté au Grand Pensionnaire. C'est la campagne éclair de Louis XIV contre les Pays-Bas (1672) qui bouleverse cet équilibre fragile. Suite à l'effondrement militaire des provinces, le Grand Pensionnaire Jean de Witt est lynché par la foule et le stathoudérat est rétabli au profit de Guillaume III d'Orange-Nassau. De nouveau supprimé à la mort de celui-ci en 1702, il est rétabli en 1747 avec Guillaume IV d'Orange-Nassau qui était stathouder de toutes les provinces; ainsi le titre de « stathouder général » fait son apparition. A la mort de Guillaume IV en 1751 lui succède son fils Guillaume V alors âgé seulement de 3 ans (régence de Brunswick). Face aux troubles des patriotes bataves, il est une première fois démis de ses fonctions en 1786 puis rétabli en 1787, avant d'être renversé en 1795 avec la proclamation, à l'instigation de la France, de la République batave.

Liste

- 1581-1584 : Guillaume Ier d'Orange-Nassau
- 1584-1625 : Maurice d'Orange-Nassau
- 1625-1650 : Frédéric-Henri d'Orange-Nassau
- 1647-1650 : Guillaume II d'Orange-Nassau ... Interruption
- 1672-1702 : Guillaume III d'Orange-Nassau ... Interruption
- 1747-1751 : Guillaume IV d'Orange-Nassau
- 1751-1795 : Guillaume V d'Orange-Nassau Histoire des Provinces-Unies Catégorie:Histoire des Pays-Bas Catégorie:Siècle d'or néerlandais ca:Stadhouder da:Statholder de:Statthalter en:Stadtholder es:Estatúder fy:Steedhâlder ja:オランダ総督 nl:Stadhouder nn:Statthaldar no:Stattholder pl:Stadhouder ru:Штатгальтер sv:Ståthållare
Sujets connexes
Batave   Commandant en chef   Cooptation   Dictateur romain   Grand-pensionnaire   Guerre de Hollande   Guillaume II d'Orange-Nassau   Guillaume IV d'Orange-Nassau   Guillaume Ier d'Orange-Nassau   Guillaume V d'Orange-Nassau   Hollande   Maison d'Orange-Nassau   Maurice de Nassau   Néerlandais   Parlement   Provinces-Unies   République batave  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^