Auguste Rodin

Infos
Auguste Rodin (François-Auguste-René Rodin) est un des plus importants sculpteur français du XXe siècle (12 novembre 1840 à Paris - 17 novembre 1917 à Meudon).
Auguste Rodin

Auguste Rodin (François-Auguste-René Rodin) est un des plus importants sculpteur français du XXe siècle (12 novembre 1840 à Paris - 17 novembre 1917 à Meudon).

Biographie

Formation

Auguste Rodin naît le 12 novembre 1840 à Paris dans une famille modeste. En 1854 il est admis à l'École spéciale de dessin et de mathématiques dite la « petite école » à 14 ans (devenue depuis École nationale supérieure des arts décoratifs) ou il suit les cours d'Horace Lecoq de Boisbaudran et du peintre Belloc. 1855 il découvre la sculpture avec Antoine-Louis Barye puis Albert-Ernest Carrier-Belleuse. 1857 il quitte « la Petite École » et malgré un talent reconnu par ses professeurs, il échoue trois fois de suite au concours d'entrée de l'École des Beaux-Arts. Il est alors engagé comme artisan-praticien dans des ateliers de divers sculpteurs et staffeurs ornemanistes. 1862 frappé par le décès de sa sœur Maria, Rodin entre au séminaire du Très-Saint-Sacrement. Le père supérieur l'encourage vivement à poursuivre dans la voie artistique.

Collaboration avec Carrier-Belleuse et Van Rasbourgh

1864 Auguste sort du séminaire et débute sa collaboration avec Albert-Ernest Carrier-Belleuse. Il rencontre Rose Beuret, une ouvrière couturière âgée de 20 ans qui lui servira de modèle et deviendra sa maîtresse et sa future épouse, et avec qui il aura un fils Auguste Eugène Beuret en 1866. Son « Homme au nez cassé » est refusé au Salon de Paris ou Rodin ne sera exposé qu'en 1875. 1870 Rodin accompagne le sculpteur belge Antoine-Joseph Van Rasbourgh à Bruxelles ou il participe aux travaux de décoration de la Bourse du Commerce. Il est mobilisé comme caporal dans la Garde nationale pour la guerre franco-allemande de 1870 puis réformé pour myopie. Il retourne alors en Belgique avec Carrier-Belleuse avec lequel il collaborera jusqu'en 1872. 1873 il s'associe par contrat avec Van Rasbourgh et participe entre autre au décor du Palais des Académies à Bruxelles.

Voyage en Italie et étude de Michel-Ange

1875 il réalise un de ses grands rêves en voyageant en Italie pour découvrir Turin, Gênes, Pise, Venise, Florence, Rome, Naples, leurs trésors artistiques et « découvrir les secrets » de Donatello et surtout de Michel-Ange. A son retour en France, il visite les Cathédrales françaises.

Première grande œuvre et succès

1877 âgé de 37 ans, de retour à Paris il réalise sa première grande œuvre L'Âge d'airain, la statue en grandeur nature en plâtre d'un jeune homme qu'il expose au « Cercle artistique et littéraire de Bruxelles » et au « Salon des Artistes français de Paris ». Sa statue donne une telle impression de vie, qu'on l'accuse scandaleusement d'avoir fait un moulage sur un modèle vivant. Des experts prouvent son génie et ce scandale retentissant amorce sa gloire, sa fortune et ses 40 ans de carrière. Les commandes officielles abondent rapidement et Rodin devient portraitiste mondain. 1879 il intègre la Manufacture nationale de Sèvres de porcelaine jusqu'en décembre 1882. 1880 il installe son atelier au 182 rue de l'Université dans le 7e arrondissement de Paris (qu'il gardera toute sa vie) et l'état Français lui commande « La Porte de l'enfer » inspirée par La Divine Comédie de Dante et des Fleurs du mal de Charles Baudelaire pour le futur Musée des Arts décoratifs du Musée du Louvre, son œuvre la plus monumentale de 7 m de haut et 8 tonnes, qui ne sera jamais livrée ni fondue en bronze de son vivant et à laquelle il travaillera seul jusqu’à la fin de ses jours (fondue en bronze en 1926 et exposée actuellement au musée Rodin). 1881 Rodin crée un Saint Jean Baptiste plus grand que nature pour prouver qu'il n'a pas recours au moulage et prouver son génie. Rodin révolutionne alors la sculpture, par l’expressivité des formes, des expressions, des émotions, des sentiments et de la sensualité, de la perfection des visages, et de parties aussi complexes que les mains, les pieds etc. Il invente « le style Rodin » avec de nouvelles techniques de sculpture comme l’assemblage, la démultiplication ou la fragmentation, en totale contradiction avec l’académisme d'alors. Il part en voyage en Angleterre ou il apprend la gravure avec Alphonse Legros à Londres. A son retour en France il réalise les figures d'Adam, d'Ève et Le Penseur en 1882. Camille Claudel Les Bourgeois de Calais du Palais de Westminster de Londres Le baiser (Musée Rodin) Hôtel Biron et Musée Rodin du 7e arrondissement de Paris

Camille Claudel

1883 Rodin fait la connaissance de sa brillante jeune élève et muse Camille Claudel alors âgée de 19 ans, qui partage son atelier et participera activement entre autre à la création du monument Les Bourgeois de Calais (commandé en 1885 par la municipalité de Calais à la mémoire d'Eustache de Saint Pierre) et avec qui il entretient une relation artistique et amoureuse passionnée et tumultueuse durant 10 à 15 ans. Rodin refuse les demandes de mariage de Camille qui sombre dans la démence. 1887 il est fait Chevalier de la Légion d'honneur et illustre de lithographies Les Fleurs du mal de Baudelaire des éditions Gallimard. L'État français lui commande Le Baiser en marbre pour l'Exposition universelle de Paris de 1889. 1889 Auguste Rodin est un des membres fondateurs de la Société Nationale des Beaux-Arts et recoit la commande du monument à Victor Hugo pour le Panthéon de Paris (assis puis debout). Il expose avec Claude Monet à la « Galerie Georges Petit ». 1891 la Société des gens de lettres lui commande un monument pour Honoré de Balzac. Il est promu Officier de la Légion d'honneur en 1892 et succède à Aimé-Jules Dalou au poste de Président de la section sculpture et vice-président de la Société Nationale des Beaux-Arts. 1893 il s'installe avec Rose à la Villa des Brillants à Meudon ou il commence à constituer sa collection d'antiques et de peintures (devenu depuis un Musée Rodin). En 1894 Claude Monet l'invite chez lui à Giverny en Normandie ou il rencontre Paul Cézanne. 1897 Rodin fait publier « l'album Goupil » (du nom de l'éditeur) : 142 dessins ou il divulgue ses techniques de travail novatrices.

Consécration internationale

1900 une rétrospective de son œuvre organisée au « Pavillon Rodin » de la place de l'Alma pour l'Expositions universelles de Paris lui vaut une consécration internationale. Il est nommé Chevalier de l'Ordre de Léopold de Belgique. En 1901, le pavillon est transféré dans sa propriété de Meudon et devient son atelier. Il est fait Commandeur de la Légion d'honneur en 1903. 1904 Rodin devient l'amant de la peintre et femme de lettres britannique Gwendolen Mary John (sœur du peintre Auguste John). Elle lui sert de modèle pour la Muse Whistler. Puis il rencontre la duchesse de Choiseul dont il devient l'amant jusqu'en 1912. En 1905 Rodin rencontre le poète Rainer Maria Rilke qui devient son secrétaire jusqu'en 1906. 1906 Le Penseur est placé devant le Panthéon de Paris et Rodin s'installe à l'Hôtel Biron en 1908 que Rilke lui fait découvrir (actuel musée Rodin). Il est nommé Grand officier de la Légion d'honneur en 1910. 1911 l'État commande un buste de Pierre Puvis de Chavannes pour le Panthéon de Paris et l'Angleterre acquière Les Bourgeois de Calais pour les jardins du Palais de Westminster de Londres (Parlement du Royaume-Uni). L'Homme qui marche est installé au palais Farnèse (ambassade de France à Rome). La « salle Rodin » du Metropolitan Museum de New York est inaugurée en 1912. 1913 Camille Claudel est internée à l'Hôpital de Ville Evrard puis à l'Hôptial de Montfavet ou elle décèdera 30 ans plus tard le 19 octobre 1943, malheureuse, misérable, rejeté de tous, après avoir sombré progressivement dans la démence. Lors de la déclaration de Première Guerre mondiale, Rodin fuit la France pour l'Angleterre avec Rose, ou il tombe gravement malade. Il réalise le buste du pape Benoît XV au cours d'un voyage à Rome en 1915. 1916 Rodin gravement malade fait trois donations successives de son hôtel particulier, de son atelier et de ses collections d'art à l'État français afin de les transformer en musée Rodin. La Chambre des députés et le Sénat votent l'établissement du musée Rodin à l'Hôtel Biron. Rodin reçoit une commande pour un monument à la mémoire des combattants de Verdun.

Disparition

A son retour en France, âgé de 77 ans, il épouse le 29 janvier 1917 Rose Beuret âgée de 73 ans et très affaiblie à Meudon, après 53 ans de vie commune. Rose s'éteint le 14 février 1917 suivit le 17 novembre par Auguste. Leur sépulture à Meudon est dominée par le Penseur. Le musée Rodin du 79 rue de Varenne dans le 7e arrondissement de Paris est inauguré et ouvert au publique le 4 août 1919. Sa Villa des Brillants à Meudon du 19 avenue Auguste Rodin est également devenu depuis un Musée Rodin (Meudon).

L'œuvre d'Auguste Rodin

Le Penseur. Balzac (1891–1898).Musée Auguste Rodin Victor Hugo (Musée des Beaux-Arts et d'archéologie de Besançon). Il a révolutionné la sculpture par une liberté de forme qu'on n'avait pas connue jusque-là. Il sculpte un danseur (Mouvement de danse H Bronze, Paris : Musée Rodin) sans tête et dont les membres forment des lignes s'élançant vers le haut, exprimant ainsi l'oubli de soi et la libération du corps dans la danse. Son célèbre Penseur1880, Bronze, Paris : Musée Rodin est tout en déséquilibre, composé de cinq triangles dans un arrangement précaire, exprimant ainsi la nature du cours de la pensée et son lien au corps. Réexplorant le maniérisme tout en l'associant à un travail de la matière, il exprime avec des sculptures comme Le Baiser une sensualité qui choque parfois le public de l'époque. On reconnaît souvent ses œuvres à une forme achevée qui reste partiellement prise dans un bloc plus rustique et partiellement dégrossi. Le résultat toujours frappant est un équilibre entre un modèle englué dans la masse brute et un élan donné à l'œuvre qui semble toujours prête à s'en échapper. Il s'est lié avec le peintre américain Whistler et avec Alphonse Legros. Rodin, à l'avant-garde de son art, a laissé les moules de ses sculptures à la disposition du public. Il avait aussi préparé des copies de sa signature. Une manière pour lui de laisser d'autres prolonger son œuvre après son décès. La statue d'Honoré de Balzac fit scandale (pour son apparence et sa préparation interminable) et la Société des Gens de Lettres, commanditaire de l'œuvre, la refusa .Rodin emporta l’œuvre dans sa villa de Meudon et c’est là, que , quelques années plus tard, un jeune photographe allemand en découvrira la beauté, assurant les débuts de sa postérité. Ce n'est qu'en 1939 qu'un tirage en bronze fut érigé à Paris, boulevard Raspail. Rodin écrivait en 1908 : "Cette œuvre dont on a ri, qu’on a pris soin de bafouer parce qu’on ne pouvait pas la détruire, est la résultante de toute ma vie, le pivot de mon esthétique".Rodin, les mains du génie. Par Hélène Pinet ; Gallimard Découvertes. 1988 . Plusieurs œuvres de Rodin qui se trouvaient dans le World Trade Center ont été perdues lors des attentats du 11 septembre 2001. Rodin a notamment eu pour collaboratrice Camille Claudel (elle était chargée de dégrossir les marbres d'après un modèle en plâtre.) Tout à la fois, muse et maîtresse, elle lui a aussi servi de modèle, lui inspirant des œuvres comme la Convalescente, la France ou la Pensée… Un débat fait rage entre Rodiniens et Claudeliens quant à la réalisation de certaines œuvres jusque-là attribuées à Rodin, par Camille Claudel. Les recherches les plus récentes menées à l'occasion de l'exposition itinérante « Camille Claudel et Rodin, rencontre de deux destins », (Musée national des Beaux-Arts du Québec, Detroit Institute of Art, Fondation Pierre Gianadda, Martigny, 2005-2006) montrent la grande complexité des rapports entre les deux sculpteurs travaillant ensemble dans le même atelier aux mêmes sujets. Tous deux ont vécu une passion stimulante mais orageuse, relatée de manière romanesque dans le film Camille Claudel. Le marché de l'art a connu un scandale important aux cours des années 1990 avec la découverte d'un réseau de faussaires condamnés par la justice française en 2001 mais dont l'activité a inondé le marché de centaines d'œuvres contrefaites. Il existe plusieurs projets de catalogues raisonnés des œuvres du sculpteur menés par le Musée Rodin et par le Comité Auguste Rodin à Paris. Plusieurs lieux et bâtiments portent le nom du sculpteur à Paris dont la place Rodin dans le 16e arrondissement et le lycée Rodin dans le 13 arrondissement, rue Corvisart et aussi au musée de Rodin situé aussi à Paris.

Œuvres

Rodin par Nadar (1893) Les Bourgeois de Calais Rodin par Alphonse Legros Le Penseur (Saint Paul de Vence)
-
L'Âge d'airain (1877) L'œuvre est tellement réaliste que Rodin a été suspecté de moulage sur nature. Plusieurs années ont été nécessaires pour qu'il soit totalement disculpé, en présentant le modèle.
-
Le Penseur (1882). La plus connue.
-
Adam (1882)
-
Ève (1882).
-
La Cathédrale.
-
Ugolin et ses enfants.
-
Le Baiser (1886).
-
Les Bourgeois de Calais.
-
La Porte de l'enfer : C'est une sorte de compilation de nombreuses œuvres. Rodin est blessé et meurtri qu'on ait pu le suspecter de moulage pour L'Âge d'airain. Même disculpé, il en aura toujours un ressentiment. La Porte de l'enfer, dont son chantre Octave Mirbeau nous a laissé, en février 1885, la seule description complète, va être pour lui une sorte d'exutoire où il veut montrer qu'il est capable de reproduire ses œuvres en miniature dans tous leurs détails et par la même que les grandes sont d'authentiques faites main. La porte de l'enfer est une sorte de point d'orgue de l'ensemble de son œuvre. « Elle restera très vraisemblablement inachevée », notait Gustave Coquiot, l'un de ses secrétaires, dans Le vrai Rodin (1913).
-
Éternelle idole.
-
Mignon.
-
L'âge mûr.
-
L'art
-Illustration des Fleurs du Mal de Baudelaire pour Gallimard (1887) et du roman d'Octave Mirbeau, Le Jardin des supplices (1899).
-
Ombre
-
Balzac''. Commandée à la fin du par La Société des Gens de Lettres, la statue d'Honoré de Balzac, à la fois majestueuse et fantomatique, donna lieu à une vive polémique. D’abord refusée par ses commanditaires qui demandèrent aussitôt une autre statue à Alexandre Falguière, elle ne fut exposée que longtemps après sa première présentation. On lui reprochait de n'avoir conservé de Balzac que l'aspect moribond . Emile Zola , grand admirateur de Balzac et de Rodin , fut un ardent défenseur de cette œuvre. On peut la voir aujourd'hui sur le quai métro Varennes, à Paris, ainsi que dans le jardin du Musée Rodin, rue de Varennes.

Filmographie

-1988 : Camille Claudel (film) de Bruno Nuytten avec Gérard Depardieu dans le rôle de Rodin et Isabelle Adjani dans le rôle de Camille Claudel.

Expositions temporaires

- 2007 : Avril à Juin : Exposition de sculptures, bronzes, moulages et dessins originaux de l’artiste : Château de Waroux près de Liège en Belgique.

Notes et références


- Auguste Rodin – L'Art, entretiens réunis par Paul Gsell, Grasset .

Voir aussi

- Musée Rodin
- Camille Claudel
- Léon-Ernest Drivier
- Sculpture française du XIX siècle ==
Sujets connexes
Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique   Adam   Aimé-Jules Dalou   Albert-Ernest Carrier-Belleuse   Alexandre Falguière   Alphonse Legros   Angleterre   Antoine-Louis Barye   Assemblage   Attentats du 11 septembre 2001   Auguste Rodin   Bataille de Verdun   Belgique   Benoît XV   Besançon   Boulevard Raspail   Bruno Nuytten   Bruxelles   CNDP   Calais   Camille Claudel   Camille Claudel (film)   Caporal   Cathédrales françaises   Chambre des députés (France)   Charles Baudelaire   Château de Waroux   Cimetière de Laeken   Claude Monet   Dante Alighieri   Donatello   Démence   Eustache de Saint Pierre   Exposition universelle de Paris de 1889   Expositions universelles de Paris   Florence   Fragmentation   France   Gallimard   Garde nationale   Giverny   Gravure   Guerre franco-allemande de 1870   Gérard Depardieu   Gênes   Honoré de Balzac   Horace Lecoq de Boisbaudran   Hôpital de Ville Evrard   Hôpital psychiatrique   Hôtel Biron   Isabelle Adjani   Italie   James Abbott McNeill Whistler   L'Homme qui marche   L'Âge d'airain   La Divine Comédie   La Porte de l'enfer   Le Baiser (Rodin)   Le Jardin des supplices   Le Penseur   Le baiser   Les Bourgeois de Calais   Les Fleurs du mal   Lithographie   Liège   Londres   Légion d'honneur   Léon-Ernest Drivier   Manufacture nationale de Sèvres   Metropolitan Museum of Art   Meudon   Michel-Ange   Montfavet   Muses   Musée Rodin   Musée d'Orsay   Musée des Arts décoratifs   Musée des Beaux-Arts et d'archéologie de Besançon   Musée du Louvre   Myopie   Nadar   Naples   Nationalité française   Normandie   Octave Mirbeau   Ordre de Léopold   Palais Farnèse   Palais de Westminster   Panthéon de Paris   Paris   Parlement du Royaume-Uni   Paul Cézanne   Philadelphie   Pierre Puvis de Chavannes   Pise   Place de l'Alma   Point d'orgue   Porcelaine   Première Guerre mondiale   Rainer Maria Rilke   Rome   Rue de Varenne   Rue de l'Université (Paris)   Saint-Paul (Alpes-Maritimes)   Salon de Paris   Sculpture   Sculpture française du XIXe siècle   Société des gens de lettres   Staffeur ornemaniste   Séminaire   Sénat (France)   Turin   Venise   Victor Hugo   XXe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^