Dudon de Saint-Quentin

Infos
Dudon de Saint-Quentin, doyen de Saint-Quentin où il est né vers 965, est un chroniqueur normand du . Envoyé en 986 par Albert I de Vermandois auprès de Richard I, duc de Normandie, Dudon séjourne quelques années en Normandie, après le succès de sa mission à la cour où il a fait une impression très favorable. C’est lors d’un second séjour en Normandie qu’il rédige son histoire des Normands à l’invitation du duc Richard I. On ne sait guère autre chose sur s
Dudon de Saint-Quentin

Dudon de Saint-Quentin, doyen de Saint-Quentin où il est né vers 965, est un chroniqueur normand du . Envoyé en 986 par Albert I de Vermandois auprès de Richard I, duc de Normandie, Dudon séjourne quelques années en Normandie, après le succès de sa mission à la cour où il a fait une impression très favorable. C’est lors d’un second séjour en Normandie qu’il rédige son histoire des Normands à l’invitation du duc Richard I. On ne sait guère autre chose sur sa vie, sinon qu’il meurt avant 1043. Dudon semble n’avoir consulté aucun document existant pour rédiger, entre 1015 et 1030, son Historia Normannorum ou Libri III de moribus et actis primorum Normanniae ducum. Il puise son information dans la tradition orale, en grande partie chez un demi-frère du duc Richard, le comte Raoul d'Ivry. En conséquence, son histoire, dédiée à Adalbéron, évêque de Laon, prend l’aspect d’un roman courtois, ce qui lui vaut d’être considéré par des critiques compétents comme Ernst Dümmler ou Georg Waitz comme peu fiable. D’autres autorités, telles que Jules Lair ou Johannes Steenstrup considèrent néanmoins, sans pour autant nier la présence de la légende, la valeur cet ouvrage comme considérable pour l’histoire des Normands. Bien que Dudon ait eu connaissance de Virgile et d’autres auteurs latins, son latin est affecté et obscur. Écrite alternativement en prose et en vers de plusieurs mètres, l’Historia se divise en quatre parties et glorifie les Normands dont elle relate l’histoire depuis 852 jusqu’à la mort du duc Richard en 996. Guillaume de Jumièges, Wace, Robert de Torigni, Guillaume de Poitiers et Hugues de Fleury y ont eu largement recours lors de la compilation de leur propre chronique. L’Historia a été éditée pour la première fois en 1619 à Paris par André Duchesne dans son Historia Normannorum scriptores antiqui. Il existe une autre édition dans la Patrologia Latina, tome CXLI, de Jacques Paul Migne (Paris, 1844), mais la meilleure est sans doute celle de Lair (Caen, 1865).

Œuvre

- De moribus et actis primorum Normanniae ducum, Éd. Jules Lair, Caen, F. Le Blanc-Hardel, 1865
-

Références

- René Bansard, Jean Charles Payen, La Légende arthurienne et la Normandie, Condé le Noireau, Corlet, 1983 ISBN 2854800680
- Henri Prentout, Étude critique sur Dudon de Saint-Quentin et son histoire des premiers ducs normands, Caen, Poisson, 1915
- Auguste Molinier, Les Sources de l'histoire de France, tome II (Paris, 1902)
- Ernst Dümmler, Zur Kritik Dudos von St Quentin in the Forschungen zur deutschen Geschichte, Bande VI and IX (Gottingen, 1866)

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adalbéron de Laon   Albert Ier de Vermandois   André Duchesne   Auguste Molinier   Guillaume de Jumièges   Guillaume de Poitiers   Jacques Paul Migne   Laon   Latin   Liste des évêques de Laon   Métrique (poésie)   Normand   Normandie   Paris   Prose   Raoul d'Ivry   Richard Ier de Normandie   Robert de Torigni   Roman courtois   Saint-Quentin   Tradition orale   Vers   Virgile   Wace  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^