Halifax (Nouvelle-Écosse)

Infos
Halifax est la capitale de la province canadienne de la Nouvelle-Écosse.
Halifax (Nouvelle-Écosse)

Halifax est la capitale de la province canadienne de la Nouvelle-Écosse.

Situation

La population est de 350 000 habitants (zone urbaine, chiffres de 2001). C'est l'un des plus grands ports de pêche au monde et la plus grande base navale militaire canadienne. Halifax constitue la ville la plus peuplée sur la côte atlantique du Canada. C'est la deuxième plus grande ville côtière du pays, après Vancouver, en Colombie-Britannique. La ville regroupe environ 40% de la population de la Nouvelle-Écosse et 15% de celle des provinces atlantiques. C'est l'une des plus vieilles villes du Canada puisqu'elle a été fondée le 9 janvier 1749. La ville était alors un avant-poste britannique. En 1917, Halifax a été le site de la plus grande explosion créée par l'homme avant le bombardement atomique d'Hiroshima en 1945 : l'explosion du Mont Blanc, navire de munitions français. L'ouragan Juan a touché Halifax le 29 septembre 2003. C'était le plus grand ouragan qu'a connu Halifax depuis 1893. La tempête a causé beaucoup de problèmes à la ville car c'était l'un des plus puissants et les plus destructeurs jamais observés au Canada.

Climat et géographie

Halifax est située sur la côte sud de la Nouvelle-Écosse, au sud du 45 parallèle. Son climat est maritime et continental. Les hivers sont généralement moins sévères que pour la plupart des villes du Canada. Halifax est normalement enneigée de décembre à mars. Le printemps et l'automne sont cléments, avec beaucoup de brouillard. L'automne est souvent très agréable. Les ouragans sont rares, mais connus. La ville est construite sur une série de plateaux et collines autour du port d'Halifax ; le centre-ville est situé sur une péninsule centrale. Les faubourgs incluent beaucoup de villages de pêche.

Histoire

Halifax était appelée Chebucto (le plus grand port) à l'origine par les amérindiens Micmac qui vivaient là. Halifax a été fondée par le général Edward Cornwallis le 9 juillet 1749 comme avant-poste militaire pour les Britanniques dans le but d'attirer des colons. L'avant-poste a été nommé en l'honneur de George Montague-Dunk, le 2 Earl d'Halifax, qui était le président du bureau de commerce britannique. Halifax était idéal pour une base militaire, étant située sur le deuxième plus grand port naturel au monde, et pouvant être bien protégée par des batteries situées sur l'île McNab, sur le bras de mer du nord-ouest (angl. North-West Arm), sur le cap où se trouve l'actuel Point Pleasant Park, et sur le site qui est devenu la Redoute-York. Il y a également une grande colline donnant sur le port, sur laquelle a été établi une citadelle. Après le naufrage du Titanic en 1912, l'effort de recherche a été coordonné à Halifax et 150 des 328 corps récupérés y ont été enterrés. Bâtiment partiellement soufflée par l'explosion d'un navire contenant des explosifs dans le port Pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, les convois de bateaux se réunissaient dans le bassin de Bedford, dans le port de Halifax, avant de se diriger vers l'Océan Atlantique. Le 6 décembre 1917, un matin particulièrement brumeux pendant la première guerre mondiale, la plus grande explosion synthétique avant les armes nucléaires, l'explosion de Halifax, s'est produite dans le port. Un bateau norvégien entrant dans la rade, l'Imo, a heurté le bateau français le Mont Blanc, chargé d'explosifs, à l'entrée du port. Un feu se déclare et les bateaux sont abandonnés et laissés à la dérive. Quelques minutes plus tard ils explosent, anéantissant une grande partie de la ville, laissant plus de 2000 morts et 9000 blessés. L'explosion a été entendue à 420 kilomètres de distance. Pendant les années 1960, le quartier de la communauté noire d'Africville, situé au nord d'Halifax, a été démoli et ses résidents ont été déplacés afin de libérer de nouveaux espaces pour usage industriel et pour l'aménagement du pont A. Murray Mackay. Dans les années 60, 70, et 80, la croissance des banlieues d'Halifax était beaucoup plus faible que dans beaucoup de villes canadiennes comparables. C'était en partie en raison d'une économie plus faible et d'une plus petite base de population que, par exemple, dans le centre du Canada, mais également en raison d'une politique délibérée du gouvernement local pour limiter la croissance suburbaine. Dans les années 90 les promoteurs privés ont obtenu plus de permis de construction comme ils le souhaitaient depuis longtemps. Aujourd'hui Halifax est plus dense que la plupart des villes canadiennes bien que de grandes étendues banlieusardes se soient développées à Dartmouth et Sackville. Vers la fin des années 90 on a développé le parc industriel et commercial du lac Bayers, où sont regroupés des commerces de style entrepôt. Ce parc est devenu un important centre commercial pour la ville et la province. Carte d'Halifax avec toutes les municipalités fusionnées Dans les années 90, comme beaucoup d'autres villes canadiennes, Halifax a fusionné avec ses banlieues sous un gouvernement municipal unique, la municipalité régionale d'Halifax, plutôt que plusieurs administrations municipales distinctes Bien que les villes dans d'autres provinces affectées par le regroupement aient maintenu leurs noms originaux, Halifax est souvent désignée sous le nom d'"HRM" particulièrement dans les médias. Bien que les discussions aient eu lieu pendant des décennies, une entente a été finalement conclue en 2003 pour la construction de plusieurs installations de traitement d'eaux d'égout autour du port. Pour la première fois, à compter de 2006, des eaux d'égout seront traitées avant d'entrer dans le port. Le 29 septembre, 2003, Halifax a été frappée par l'ouragan Juan, le plus fort ouragan qu'ait connu la ville depuis 1893. La tempête a causé des problèmes sérieux à la ville pendant une semaine. La ville entière a été privée d'électricité pendant une brève période et elle a mis deux semaines à rétablir l'électricité dans tous les secteurs. Pendant l'ouragan plusieurs personnes ont été tuées: une mère et deux enfants ont été tués dans un feu de maison provoqué par une bougie, un employé des services paramédicaux a été tué au centre d'Halifax quand un arbre s'est écrasé sur son ambulance, et un homme du comté de Hants a été également tué par la chute d'un arbre. Cinq mois plus tard, la ville était ensevelie sous 95 cm de neige par une tempête hivernale surnommée le Juan blanc.

La tour de l'horloge

Peut-être le symbole le plus reconnaissable de la ville est l'horloge qui domine le centre-ville de la colline de la Citadelle. Le prince Edouard, duc de Kent, l'a fait construire en 1800 lorsqu'il était commandant des forces armées britanniques en Nouvelle-Ecosse et au Nouveau-Brunswick. Etant très exact lui-même, il exigeait que les habitants de la ville le soient également, raison pour laquelle l'horloge était située pour être visible de partout dans la vieille ville.

Éducation

Port d'Halifax vue de Dartmouth Il y a six universités a Halifax : l'Université Dalhousie, l'Université Saint Mary's, l'Université de King's College, l'Université Mount Saint Vincent et le campus d'Halifax de l'Université Sainte-Anne Nova Scotia College of Art and Design. L'université technique de la Nouvelle Écosse est devenue un collège de Dalhousie. ==
Sujets connexes
Africville   Arme nucléaire   Automne   Bassin de Bedford   Canada   Capitale   Citadelle   Climat   Colombie-Britannique   Cyclone tropical   Explosion de Halifax   Faubourg   Grande-Bretagne   Hiroshima   Nouvelle-Écosse   Océan Atlantique   Ouragan Juan   Port (marine)   Port de Halifax   Première Guerre mondiale   Pêche (halieutique)   Seconde Guerre mondiale   Tempête Juan blanc   Titanic   Université   Université Dalhousie   Université Sainte-Anne   Université de King's College   Vancouver   Ville  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^