The Stooges

Infos
The Stooges (ou Iggy and the Stooges) est un groupe de musique de Detroit (Etats-Unis), pionnier d'un certain rock'n'roll à haute énergie et subversif, à l'image de leur chanteur Iggy Pop.Leur son et leur attitude scénique est proche du garage rock et du punk à venir. Cette formation des années 1967-1974 s'est reformée en 2003. Un nouvel album est sorti à cette occasion, en 2007.
The Stooges

The Stooges (ou Iggy and the Stooges) est un groupe de musique de Detroit (Etats-Unis), pionnier d'un certain rock'n'roll à haute énergie et subversif, à l'image de leur chanteur Iggy Pop.Leur son et leur attitude scénique est proche du garage rock et du punk à venir. Cette formation des années 1967-1974 s'est reformée en 2003. Un nouvel album est sorti à cette occasion, en 2007.

Le line-up

Actuel

- James "Iggy Pop" Osterberg : chant (1967-1971, 1972-1974, 2003- )
- Ron Asheton : basse, guitare (1967-1971, 1972-1974, 2002- )
- Scott "Rock Action" Asheton : batterie (1967-1971, 1972-1974, 2002- )
- Steve Mackay : saxophone (1970, 2003- )
- Mike Watt : basse (2002- )

Anciens membres

- Dave "Zender" Alexander : basse (1967-1970)
- Bill Cheatham : guitare (1970-1971)
- Zeke Zetner : basse (1970-1971)
- James Williamson : guitare (1971, 1972-1974)
- Jimmy Recca : basse (1970)
- Bob Sheff : clavier (1973)
- Scott Thurston : clavier, guitare (1973-1974)
-

L'histoire

The Stooges est fondé en 1967 par James Osterberg à Ann Arbor. Ce batteur de formation, plus connu sous le nom d'Iggy Stooge (futur Iggy Pop), s'entoure des frères Asheton (Ron à la guitare et Scott à la batterie), bientôt rejoint par Dave Alexander à la basse. Le groupe tourne entre Ann Arbor et Detroit avec leurs "grands-frères" du MC5, et finit par se faire signer par Elektra Records. Deux disques sortiront sur cette maison de disque : The Stooges en 1969, et, avec le dessinateur et saxophoniste Steve Mackay, l'album Fun House en 1970. Insatisfaits par ces musiciens incontrôlables, les patrons d'Elektra finiront par virer le groupe en 1971. C'est David Bowie (un de leurs rares fans avec le rock-critic Lester Bangs), quelques mois plus tard, qui remet les Stooges sur les rails. Entre temps, James Williamson a pris la place de Ron Asheton à la guitare, ce dernier remplaçant dès lors Dave Alexander, viré du groupe l'année précédente pour alcoolisme. Un nouvel album, Raw Power, est enregistré à Londres. David Bowie obtient de mixer les bandes, ce que les fans des Stooges ne lui ont toujours pas pardonné. Mais les musiciens ne tardent pas à sombrer à nouveau dans les excès, et finissent par se séparer à nouveau en 1974. Le clash se fait le soir du 9 février, à Detroit. Iggy répond aux provocations de bikers dans le public en… les insultant. Mauvais calcul : les projectiles divers, et notamment les canettes de bières, ne tardent pas à pleuvoir sur scène. Le concert continue coûte que coûte malgré des conditions désastreuses, et finira d'ailleurs gravé sur vinyle en 1976 (Metallic K.O.). Le lendemain, Iggy Pop saborde la formation. Certains des membres commencent alors une carrière solo, avec plus (Iggy Pop) ou moins (Ron ou Scott Asheton) de succès. James Williamson quant à lui, continue à composer un temps avec Iggy (Kill City, 1977), et produit son quatrième album solo (New Values, 1979). Il abandonne peu après le monde de la musique, et part travailler dans la Silicon Valley. Si Iggy Pop pense dès 1996 a reformer les Stooges, cela ne se fera finalement qu'en 2002, lorsqu'il travaille avec les frères Asheton et le bassiste Mike Watt sur quatre nouveaux morceaux pour son album solo Skull Ring (2003). Rejoint par le saxophoniste Steve Mackay, les Stooges nouveaux se lancent alors à l'assaut des scènes du monde entier, eux qui n'étaient jamais sortis des États-Unis à l'époque (à une exception près, à Londres, en 1972). Un nouvel album, The Weirdness, est sorti le 19 mars 2007. Son enregistrement a commencé début octobre 2006 avec le producteur Steve Albini. Une tournée mondiale 2007 a commencé.

Le nom

La formation a connu plusieurs noms. Le premier d'entre eux, The Psychedelic Stooges, n'a pas duré longtemps après la signature du groupe par Elektra. Les deux premiers albums sont enregistrés sous le nom de "The Stooges", généralement le plus utilisé. Quand le groupe se reforme une première fois en 1972, avec James Williamson à la guitare, son nom devient Iggy and The Stooges, nom sous lequel ils tournent encore aujourd'hui. Malgré cela, l'album The Weirdness, en 2007, sort sous le simple nom de "The Stooges". Dans tous les cas, "the Stooges" est une référence au trio comique américain The Three Stooges.

Le style

Les Stooges sont situés à une charnière entre le punk (dont ils sont l'un des groupes instigateurs) et le garage rock, mais constituent aussi une lignée spécifique dont ils sont l'archétype. On dit en effet que le son de tel ou groupe est « stoogien » pour exprimer l'appartenance à cette lignée. Celle-ci est définie par un son de guitare métallique mi-lourd, mi-agressif, en distorsion quasi-permanente, exprimant des mélodies simples et envoûtantes à trois accords. La voix très expressive délivre un mélange d'enthousiasme et de résolution, et d'agressivité spécifique du début des années 1970. Le rythme peut être très rapide, comme dans « 1969 », ou au contraire très rampant comme dans « Little doll », mais conserve dans tous les cas une structure très linéaire au cours du morceau. On peut trouver les germes du son « stoogien » aussi bien dans le blues que dans le jazz (notamment le free jazz). Dans le monde du rock, les influences les plus immédiates sont peut-être les premiers albums des Doors ou le White Light/White Heat du Velvet Underground. Eux-même ont eu une énorme influence sur la musique rock. On considère généralement que le punk est le fils naturel de la musique primaire et violente des Stooges et de la provocation outrancière du glam rock des New York Dolls. Parmi les plus connus, Ramones et Sex Pistols se revendiquent très clairement de la formation de Detroit, et des dizaines de groupes ont repris à leur compte leurs standards, de Sonic Youth à Rage Against The Machine en passant par les Red Hot Chili Peppers et les Guns N' Roses. Parmi les groupes les plus « stoogiens » de la fin du , on peut citer les Nomads (Suède), les Reptiles at dawn (Nouvelle-Zélande), les Radio Birdman (Australie), les Hellacopters (Suède) et Monster Magnet (É.-U.), New Race qui comprenait Ron Asheton, lui-même, Dennis Thompson de MC5 et trois membres de Radio Birdman, sans oublier At the drive-in, groupe du Texas célèbre par ces prestations live déjantées.

Discographie

Albums

- The Stooges (1969)
- Fun House (1970)
- Raw Power (1973)
- Skull Ring (2003) (album d'Iggy Pop avec 4 nouveaux titres des Stooges)
- Little Electric Chair
- Skull Ring
- Loser
- Dead Rock Star
- The Weirdness (2007)

Live

- Metallic K.O (1976) (enregistré entre 1973 et 1974)
- Live at the Whiskey A Gogo (1988)
- Live 1971 (1988)
- Telluric Chaos (2005) (enregistré en mars 2004 au Japon)

Inédits

- Rubber Legs (1987)
- Death Trip (1988)
- Open Up and Bleed (1988)
- Raw Mixes (1, 2 et 3 - mixages alternatifs) (1989)
- My girl hates my heroine (1991)
- Till the end of the night (1991)
- 1970: The Complete Fun House Sessions (1999) (l'intégralité des sessions d'enregistrements de Fun House)
- Heavy Liquid (2005) (coffret 6CD de raretés) ==
Sujets connexes
Ann Arbor   Années 1970   At the drive-in   Australie   Batterie (musique)   Blues   Chant   Clavier (musique)   Dave Alexander   David Bowie   Elektra Records   Free jazz   Fun House   Glam rock   Guitare   Guitare basse   Guns N' Roses   Iggy Pop   James Williamson   Jazz   Kill City (album)   Lester Bangs   Londres   MC5   Metallic K.O.   Mike Watt   Monster Magnet   New Race   New Values (album)   Nomads   Nouvelle-Zélande   Open Up and Bleed   Punk   Radio Birdman   Raw Power   Red Hot Chili Peppers   Reptiles at dawn   Ron Asheton   Saxophone   Scott Asheton   Sex Pistols   Silicon Valley   Skull Ring   Sonic Youth   Steve Albini   Suède   Telluric Chaos   The Stooges (album)   The Weirdness   White Light/White Heat  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^