Palais des festivals de Bayreuth

Infos
Plan du Festspielhaus Le Bayreuther Festspielhaus (Palais des festivals de Bayreuth)Haus signifie « maison » ; la traduction française courante est « Palais des festivals », les anglophones parlant de Festival Theatre. est une salle d'opéra située sur la « Colline sacrée » à Bayreuth, en Bavière, et inaugurée en 1876. Conçue spécialement par le compositeur Richard Wagner pour l'exécution de ses œuvres, cette
Palais des festivals de Bayreuth

Plan du Festspielhaus Le Bayreuther Festspielhaus (Palais des festivals de Bayreuth)Haus signifie « maison » ; la traduction française courante est « Palais des festivals », les anglophones parlant de Festival Theatre. est une salle d'opéra située sur la « Colline sacrée » à Bayreuth, en Bavière, et inaugurée en 1876. Conçue spécialement par le compositeur Richard Wagner pour l'exécution de ses œuvres, cette salle révolutionnaire pour l'époque et encore novatrice aujourd'hui est le siège du Festival de Bayreuth et un haut lieu du wagnérisme.

Construction

Wagner choisit pour son théâtre d'adapter un projet avorté du grand architecte Gottfried Semper pour une salle d'opéra à Munich, sans d'ailleurs avoir sa permission. La construction fut permise par un don de 100 000 talers par le roi Louis II de Bavière, protecteur et mécène de Wagner. La première pierre est posée le 22 mai 1874, sur une colline au Nord de Bayreuth. Parallèlement, Wagner fait construire à proximité la Villa Wahnfried pour lui et sa famille. L'inauguration eut lieu avec la première exécution complète de la tétralogie L'Anneau du Nibelung du 13 au 17 août 1876, les deux derniers opéras étant donnés en création mondiale. Parsifal y fut créé le 26 juillet 1882. Ces deux œuvres occupent une place particulière à Bayreuth, puisque le Festspielhaus fut construit pour L'Anneau et Parsifal composé pour le Festspielhaus. Les cinq autres opéras de maturité de Wagner, créés dans les théâtres « traditionnels », entrèrent plus tard au répertoire du Festival. Le Palais des festivals devient en 1973 la propriété de la Richard-Wagner-Siftung Bayreuth (Fondation Richard-Wagner de Bayreuth), dont le siège est à la Villa Wahnfried.

Architecture et acoustique

Extérieur

La façade du Festspielhaus de nos jours Wagner a fait construire le Festspielhaus en pensant que le bâtiment était temporaire et serait remplacé dans les années suivantes par un vrai Palais des festivals ; ceci explique l'extrême simplicité de la construction en briques, ainsi que l'importance du bois dans la structure du bâtiment. Seule la façade est décorée, dans le style de la fin du . On entre dans le bâtiment par un portique, au-dessus duquel une fanfare de l'orchestre joue des leitmotive d'opéras de Wagner à la fin de chaque entracte pour rappeler le public.

Salle des spectacles

Vue intérieure du Théâtre de Bayreuth, gravure d’après celle d’Édouard Schuré dans l’Histoire du drame lyrique (1875), parue dans la Revue wagnérienne, vol. V, le 8 juin 1885. Le dessin comporte quelques inexactitudes : dans la vraie salle, le plafond est décoré, et la galerie dite des princes, à l’arrière, est surmontée d’une deuxième galerie sous l’amphithéâtre, la galerie haute. Rejetant la structure traditionnelle, en fer à cheval, des théâtres à l'italienne, Wagner a fait répartir les sièges du parterre en un amphithéâtre, voulant ainsi imiter les théâtres de la Grèce antique et établissant entre les spectateurs une sorte d'égalité devant l'œuvre. L'arrière de la salle est cependant occupé par deux niveaux de balcon avec loges. La principale innovation du Palais est sa fosse d'orchestre. Elle s'enfonce sous la scène et est couverte par une large plaque de bois, dérobant l'orchestre au regard des spectateurs tout en laissant les chanteurs voir le chef. En créant ainsi , Wagner a voulu éviter au public d'être distrait par les mouvements du chef et lui permettre de se concentrer sur le drame. Cette disposition permet également d'équilibrer les émissions sonores des chanteurs et de l'orchestre, la grande taille d'un orchestre wagnérien rendant parfois difficile le « passage de la rampe » pour les chanteurs. Elle est à l'origine de l'acoustique très particulière de la salle des spectacles, où chaque spectateur a l'impression que la musique vient de tous les côtés, ou d'aucun : le son de l'orchestre leur parvient en effet comme un tout homogène reverbéré par toute la structure en bois. Cependant cette disposition cause des difficultés même aux meilleurs chefs. Non seulement la fosse est plongée dans l'obscurité, dont seul émerge dans le champ de vision des chanteurs le buste du chef, mais la réverbération rend extrêmement délicate la synchronisation entre les chanteurs et l'orchestre. Une autre particularité de la salle est son double cadre de scène, qui éloigne la scène des spectateurs et forme avec la fosse cachée une entre la salle et la scène. Les sièges de cette salle conçue comme provisoire sont en fait des bancs de bois dur et inconfortable. Les habitués prennent soin d'emporter un coussinet afin de pouvoir se concentrer sur la musique.

Références et souces

Source

Notes

===
Sujets connexes
Amphithéâtre   Bavière   Bayreuth   Cadre de scène   Chef d'orchestre   Entracte   Fanfare   Fer à cheval   Festival de Bayreuth   Gottfried Semper   Illusion d'optique   L'Anneau du Nibelung   Leitmotiv   Louis II de Bavière   Munich   Opéra (musique)   Orchestre   Parsifal   Portique (architecture)   Richard Wagner   Taler   Théâtre grec antique   Wagner-Werke-Verzeichnis  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^