Ton (musique)

Infos
En musique, le ton désigne soit :
-un intervalle ;
-un contexte mélodique ou harmonique ;
-la hauteur à laquelle on entonne un chant.
Ton (musique)

En musique, le ton désigne soit :
-un intervalle ;
-un contexte mélodique ou harmonique ;
-la hauteur à laquelle on entonne un chant.

Intervalle

Définition solfégique

En solfège, le ton est le plus grand des intervalles conjoints de l'échelle diatonique naturelle. Il correspond à la seconde majeure. :Par exemple, do-ré, ré-mi, etc. ; mais également, do\sharp-ré\sharp, ré\flat-mi\flat, etc. ; ou encore, si-do\sharp, mi\flat-fa, etc.

Définition physique

Le rapport des fréquences de deux sons éloignés l'un de l'autre d'un ton est de 9/8 (dans la gamme tempérée, ce rapport est légèrement altéré). Cet intervalle, égal à 200 cents (ou encore voisin de 50 savarts) dans la gamme tempérée, est le complémentaire de la quarte pour former une quinte (voir l'article gammes et tempéraments). Traduit en addition d'intervalles, on posera : une quarte plus un ton valent une quinte. Ou encore deux quintes moins une octave valent un ton (do-sol + sol-ré = do-ré). Le ton défini ci-dessus est aussi appelé ton majeur. Il existe un ton mineur qui est l'intervalle entre le ton majeur et la tierce majeure pure (ou juste). En effet, dans la gamme de Pythagore comme dans la gamme tempérée, la tierce majeure peut être définie comme égale à deux tons (majeurs). Mais ces tierces (aussi bien celle de Pythagore que la tierce du tempérament égal) sont plus grandes que la tierce juste (rapport de fréquences 5/4). La tierce juste est donc la somme d'un ton majeur et d'un ton légèrement plus faible, le ton mineur, de rapport 10/9 tel que 10/9 x 9/8 = 5/4.

Contexte mélodique ou harmonique

- Dans la musique classique jusqu'au , le ton est d'abord synonyme de mode. On parlera par exemple d'une œuvre musicale du « premier ton » (= dorien = mode de ré authente). :Pour plus d'informations sur cette première signification, consulter l'article Solfège et modalité.
- Avec l'apparition de la tonalité, le sens s'est reporté sur cette nouvelle structure. Ainsi, on parle du ton principal d'une œuvre pour désigner la tonalité centrale, celle que l'on définit à partir de l'armure. :Pour plus d'informations sur cette seconde signification, consulter les articles Système tonal et Tonalité.

Hauteur

C'est à partir de ce rapprochement que s'est forgée la locution « donner le ton », pour signifier le fait d'indiquer le note de départ d'une œuvre musicale vocale et polyphonique. Par exemple, avant l'exécution d'un chant à plusieurs voix, le chef donne le ton, c'est-à-dire, qu'il donne la première note de chaque voix, afin d'obtenir la hauteur absolue d'intonation. On peut donner le ton en chantant, pour les œuvres « a cappella », ou à l'aide d'un instrument, dans le cas d'œuvres accompagnées. Dans une polyphonie, on dira donc à quelqu'un qui chante sa partie trop haut ou trop bas, ou même, légèrement faux, qu'il n'est « pas dans le ton ».

Voir aussi

- Comma
- Glossaire théorique et technique de la musique occidentale
- Intervalle
- Système tonal Catégorie:solfège ==
Sujets connexes
A cappella   Aigu (musique)   Armure (musique)   Cent et savart   Chant   Chef de chœur   Comma   Fréquence   Gamme tempérée   Gammes et tempéraments   Glossaire théorique et technique de la musique occidentale   Grave (musique)   Hauteur   Hauteur (musique)   Intervalle   Musique   Musique classique   Musique vocale   Octave (musique)   Partie (musique)   Polyphonie   Quarte   Quinte   Seconde (musique)   Solfège   Solfège et modalité   Son (physique)   Système tonal   Tonalité   Voix (musique classique)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^