Germinal (roman)

Infos
Germinal est un roman d'Émile Zola, le treizième de la série Les Rougon-Macquart et peut-être le plus célèbre. Il est publié d'abord sous forme de feuilleton dans le magazine Gil Blas entre novembre 1884 et février 1885, puis en volume au mois de mars de la même année. L'action se déroule dans le bassin houiller du nord de la France, lors d'une grève provoquée par la réduction des salaires. Outre les aspects techniques de l'extraction minière
Germinal (roman)

Germinal est un roman d'Émile Zola, le treizième de la série Les Rougon-Macquart et peut-être le plus célèbre. Il est publié d'abord sous forme de feuilleton dans le magazine Gil Blas entre novembre 1884 et février 1885, puis en volume au mois de mars de la même année. L'action se déroule dans le bassin houiller du nord de la France, lors d'une grève provoquée par la réduction des salaires. Outre les aspects techniques de l'extraction minière et les conditions de vie dans les corons, Zola y dépeint les débuts de l'organisation politique et syndicale de la classe ouvrière ainsi que ses divisions entre marxistes et anarchistes. Le roman prémonitoire a précédé de vingt ans la catastrophe de Courrières, lors de laquelle 1099 mineurs trouvèrent la mort.

Résumé du Roman

Fils de Gervaise Macquart et de son amant Lantier, Etienne Lantier, un jeune homme d'une vingtaine d'année s'est fait renvoyer de son travail pour avoir donné une gifle à son employeur. Chômeur, il part, en pleine crise industrielle, dans le Nord de la France, à la recherche d’un nouvel emploi. Il se fait embaucher aux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyables (pour écrire ce roman, Emile Zola s'est beaucoup documenté sur le travail dans les mines, allant même à les "visiter") Il fait la connaissance d'une famille de mineurs, les Maheu et tombe amoureux de la jeune Catherine. Mais celle-ci est la maîtresse d'un ouvrier brutal, Chaval, et bien qu'elle ne soit pas insensible à Etienne, elle a à son égard une attitude étrange. Etienne s'intègre vite parmi le peuple des mineurs. Il est révolté par l'injustice qu'il découvre et par les conditions de vie des mineurs. Il propage assez rapidement des idées révolutionnaires. Lorsque la Compagnie des Mines , arguant de la crise économique, décrète une baisse de salaire, il pousse les mineurs à la grève. Il parvient à vaincre leur résignation et à leur faire partager son rêve d'une société plus juste. Lorsque la grève éclate, la Compagnie des Mines adopte une position très dure et refuse toute négociation. Affamés par des semaines de lutte, le mouvement se durcit. Les grévistes cassent les machines et les installations minières et agressent les bourgeois. Les soldats viennent rétablir l'ordre mais la grève continue. De nombreux mineurs défient les soldats qui tirent sur les manifestants : Maheu, l'ouvrier chez qui Lantier avait pris pension, est tué. La grève est un échec. Les mineurs se résignent à reprendre le travail. C'est alors que Souvarine, un ouvrier anarchiste , sabote la mine. De nombreux mineurs meurent. Etienne, Catherine et Chaval, son amant, sont bloqués dans la mine. Chaval provoque Etienne qui le tue. Il devient enfin l’amant de Catherine qui meurt dans ses bras avant l'arrivée des sauveteurs. Etienne sort vivant de cet enfer, et part pour Paris. Même si la révolte a échouée, Etienne est plein d’espoirs dans la lutte que les ouvriers mènent contre les inégalités. Un jour, il en est persuadé , ils vaincront l'injustice....

Personnages

Étienne Lantier : Personnage principal dans le roman. Herscheur, puis haveur au Voreux; devient le chef de la grève. Après la défaite, et l'inondation du puits, quitte la mine et s'en va à Paris. Toussaint Maheu : Fils du vieux Bonnemort, époux de la Maheude, haveur au Voreux. Tué par la troupe à la fin de la grève. La Maheude : Femme de Toussaint Maheu. Acharnée à ne pas faiblir pendant la grève. Après la mort de son mari et de ses enfants Alzire, Catherine et Zacharie, redescendra à la mine pour nourrir les quatre enfants qui lui restent. Catherine Maheu : Deuxième enfant des Maheu; herscheuse au Voreux. Devient la maîtresse de Chaval, tout en aimant Étienne Lantier. Elle se donne à celui-ci, avant de mourir, au fond de la mine inondée. Nicolas Maheu : Grand-père de Toussaint Maheu. Bonnemort : De son vrai nom, Vincent Maheu, père de Toussaint Maheu, a cinquante-huit ans ans. Ancien haveur, a fait tous les postes dans la mine en cinquante ans de travail, devenu charretier à la fosse du Voreux. Atteint d'une bronchite chronique qui lui fait cracher une boue de charbon. Ayant perdu la raison, après la tuerie du Voreux, étrangle Cécile Grégoire. Zacharie Maheu : Fils aîné des Maheu; vingt et un ans. Amant puis époux de Philomène Levaque. Meurt dans une explosion de grisou, en travaillant au sauvetage de sa sœur et d'Étienne. Jeanlin Maheu : Troisième enfant des Maheu; onze ans, vicieux et malfaisant. Reste boiteux à la suite d'un éboulement dans la mine. Tue le petit soldat Jules. Alzire Maheu : Quatrième enfant des Maheu, petite bossue; meurt de froid et de faim pendant la grève. Lénore Maheu : Cinquième enfant des Maheu; six ans. Henri Maheu : Sixième enfant des Maheu; quatre ans. Estelle Maheu : Septième enfant des Maheu; trois mois. Guillaume Maheu : Bisaïeul de Toussaint Maheu. Antoine Chaval : Amant de Catherine, et rival d'Etienne. Il est un ouvrier brutal. Chaval brisera la grève, puis sera humilié par les mineurs. Il meurt pendant l'innondation de la mine, tué par Etienne après qu'il l'ait provoqué.

Le roman

Le héros est Étienne Lantier, fils de Gervaise Macquart et d'Auguste Lantier (voir L'Assommoir). Comme la plupart des membres de la branche Macquart, il a hérité d'une folie discernable dans son regard, qui peut tourner à la violence meurtrière sous l'effet de la boisson ou de la colère. Chassé d'un atelier de chemin de fer à Lille pour avoir giflé un de ses supérieurs, il arrive un soir à Montsou, dans le bassin minier du Voreux, où il sera embauché comme herscheur (celui qui pousse les berlines) grâce à Maheu, qui se prend d'amitié pour lui. Ouvrier irréprochable, Étienne se passionne pour le socialisme. Il est en contact avec son ancien contremaître Pluchart, qui lui envoie des livres et des brochures qu'il lit avec avidité mais sans méthode; logé chez l'aubergiste Rasseneur, il a de longues conversations avec l'anarchiste Souvarine, partisan de l'action violente. Lorsque la grève éclate, il en est le leader tout désigné. Elle dure plusieurs semaines sans que rien ne se passe puis en un jour, bascule dans l'anarchie. Étienne portera ainsi cette grève du début, jusqu'à son échec final, qui lui sera reproché par les autres mineurs. Le roman est en même temps une histoire d'amour à la fin tragique. Étienne s'est épris de Catherine, fille des Maheu, un sentiment réciproque. Celle-ci est néanmoins possédée, malgré son jeune âge (quinze ans) par Chaval, un homme brutal et jaloux. Après l'échec de la grève, et alors que le travail a repris, Souvarine fait exploser le puits du Voreux, où Étienne et Catherine se retrouvent enfermés avec Chaval. Dans un accès de folie, Étienne fracasse le crâne de Chaval. Leur amour se retrouve libéré de toute contrainte, mais Catherine, agonisante, s'éteint peu après, dans les boyaux de la mine. Le roman se termine par une note d'espoir justifiant le titre que lui a donné Zola : de même que les graines germent pour donner le blé et les autres plantes nourricières, la révolte des mineurs porte en germe d'autres luttes, plus vastes, qui changeront un jour le monde : « Des hommes poussaient, une armée noire, vengeresse, qui germait lentement dans les sillons, grandissant pour les récoltes du siècle futur, et dont la germination allait faire bientôt éclater la terre. »

Sur ce thème

La « légendaire solidarité des mineurs », entre silicose et coups de grisou, se manifeste dans les mobilisations d'Anzin (1884) et de Courrières (1906). La dernière mine de charbon du Nord-Pas-de-Calais a fermé le 21 décembre 1990 à Oignies (fosse 9/9 bis). La dernière mine de charbon en France à Creutzwald en Lorraine a fermé le 23 avril 2004.

Adaptations

Au théâtre

Dès 1885, Zola et William Busnach mettent au point le scénario d'un drame en cinq actes tiré du roman. Mais ils se heurtent à la censure, et il faut attendre 1888 pour que la pièce soit jouée. Ce fut d'ailleurs un échec. Busnach retravaille le scénario, et par la suite la pièce connaît un grand succès, d'abord en banlieue parisienne, puis en Belgique et à Paris. D'autres adaptations ont été réalisées plus récemment, en particulier par Yaak Karsunke et Rainer Werner Fassbinder (1974).

Au cinéma

Dès 1903 Germinal inspire un réalisateur français, Ferdinand Zecca, auteur de La Grève, film de 15 minutes. Deux ans plus tard, Lucien Nonguet réalise Au pays noir (1905), suivi en 1912 par Victorin Jasset (Au pays des ténèbres). Mais on retiendra surtout deux films :
- 1962 : Germinal, d'Yves Allégret, avec notamment Jean Sorel, Berthe Granval, Claude Brasseur et Bernard Blier.
- 1993 : Germinal, de Claude Berri, avec Renaud, Miou-Miou, Gérard Depardieu, Judith Henry et Jean Carmet.

Bibliographie

- Pierre Aubery, Quelques Sources du thème de l'action directe dans Germinal, Syracuse, Syracuse University,
- Henri Mitterand, Index des personnages principaux ===
Sujets connexes
Anarchisme   Anzin   Belgique   Bernard Blier   Catastrophe de Courrières   Claude Berri   Claude Brasseur   Coron (urbanisme)   Courrières   Creutzwald   Ferdinand Zecca   France   Germinal (film, 1993)   Grisou   Gérard Depardieu   Houille   Jean Carmet   Jean Sorel   Judith Henry   L'Assommoir   Les Rougon-Macquart   Lille   Lorraine   Lucien Nonguet   Marxisme   Mine (gisement)   Miou-Miou   Nord-Pas-de-Calais   Oignies   Paris   Pierre Aubery   Rainer Werner Fassbinder   Renaud   Roman (littérature)   Silicose   Socialisme   Victorin Jasset   Yves Allégret  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^