Mâcon

Infos
Capitale du Mâconnais, Mâcon est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire et la région Bourgogne. Ses habitants sont appelés les « Mâconnais ». Le blason de Mâcon a pour définition héraldique : « De gueules à trois annelets d'argent ». Ce blason serait utilisé depuis la Renaissance.
Mâcon

Capitale du Mâconnais, Mâcon est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire et la région Bourgogne. Ses habitants sont appelés les « Mâconnais ». Le blason de Mâcon a pour définition héraldique : « De gueules à trois annelets d'argent ». Ce blason serait utilisé depuis la Renaissance.

Géographie

La ville s'étend sur la rive occidentale de la Saône, entre la Bresse à l'est et les monts du Beaujolais à l'ouest. Mâcon est la ville la plus méridionale de la région Bourgogne, ce qui lui donne avec ses toits de tuiles romanes et ses façades colorées un petit air de ville du sud. Elle est située à soixante-cinq kilomètres au nord de Lyon et à quatre cents kilomètres de Paris.

Histoire

L'agglomération mâconnaise tire son origine de l'établissement d'un Oppidum par le peuple des Éduens, sans doute au début du . Connue alors sous le nom de Matisco, la ville va rapidement se développer au cours des deux premiers siècles de notre ère. Au cours du , la ville va se fortifier. Au Moyen Âge, Mâcon fut le chef-lieu d'un comté rattaché au duché de Bourgogne, sis à l'extrémité du pont sur la Saône menant aux domaines de Bresse du duché de Savoie. La ville commandait l'accès à l'actuel Val Lamartinien, où l'extrémité sud de la Côte de Bourgogne rejoint les premiers contreforts des monts du Beaujolais, ouvrant la voie aux riches plaines de la Loire. Charles IX, venant de Chalon, s’arrête le 3 juin 1564 dans la ville lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine, p 253. La ville est stratégique : c’est une porte d’entrée du royaume potentielle pour les Suisses ou les mercenaires allemands, dans le contexte des guerres de religion. Il y est accueilli par la reine Jeanne de Navarre, dite la « reine des Protestants », et mille cinq cents Protestants. En 1789, la ville devint préfecture du département de Saône-et-Loire nouvellement créé. En 1814, la ville fut envahie par les armées autrichiennes puis libérée deux fois par les troupes françaises avant d'être définitivement occupée jusqu'à la chute de l'Empire. Après le retour de Napoléon et les Cent-Jours, Mâcon et le Mâconnais furent à nouveau pris par les Autrichiens. Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville de Mâcon sera la première ville en zone libre entre Paris et Lyon. Photo de la ville de Mâcon prise depuis la commune de Saint-Laurent-sur-Saône (Ain)

Communications

Mâcon est reliée aux grandes agglomérations voisines par différentes voies de communication :
- Infrastructures routières :
- Autoroute A6 (Axe Paris-Lyon)
- Autoroute A40 (Axe Mâcon-Genève)
- Nationale 6
- RCEA (Route Centre Europe Atlantique) qui permet une circulation directe d'Annemasse à Nantes ou Bordeaux
- Infrastructures ferroviaires :
- Gare TGV Mâcon-Loché-TGV (Axes Paris-Marseille et Paris-Genève)
- Gare SNCF Mâcon-Ville (Axes Dijon-Lyon et Dijon-Marseille)
- Infrastructures fluviales :
- La Saône qui permet via le Rhône un accès à la mer Méditerranée

Administration

Démographie

Colors= id:lightgrey value:gray(0.9) id:darkgrey value:gray(0.7) id:sfondo value:rgb(1, 1, 1) id:barra value:rgb(0.6, 0.7, 0.8) ImageSize = width:700 height:300 PlotArea = left:50 bottom:50 top:30 right:30 DateFormat = x.y Period = from:0 till:80000 TimeAxis = orientation:vertical AlignBars = justify ScaleMajor = gridcolor:darkgrey increment:20000 start:0 ScaleMinor = gridcolor:lightgrey increment:5000 start:0 BackgroundColors = canvas:sfondo BarData= bar:1844 text:1844 bar:1962 bar:1968 text:1968 bar:1975 bar:1982 text:1982 bar:1990 bar:1999 text:1999 bar:2005 text:2005 PlotData= color:barra width:14 align:left bar:1844 from:0 till: 10998 bar:1962 from:0 till: 29482 bar:1968 from:0 till: 34227 bar:1975 from:0 till: 39344 bar:1982 from:0 till: 38404 bar:1990 from:0 till: 37275 bar:1999 from:0 till: 34469 bar:2005 from:0 till: 34000
- Population agglomération : 61 641 habitants (CAMVAL)
- Population aire urbaine : 104000 habitants. L'influence de Mâcon semble s'intensifier. C'est un des grands bassins d'emploi du département qui est de loin le plus dynamique (+13, 5 % de hausse entre 1999 et 2006) par rapport aux villes telles que Chalon-sur-Saône ou Montceau-les-Mines qui perdent des emplois, en particulier grâce aux voies de communications nombreuses et la proximité de Lyon. A signaler que la baisse de la population de la ville se fait au profit d'un phénomène de périurbanisation sur les communes du Mâconnais mais aussi de l'Ain limitrophe. C'est pour cela que l'aire d'influence de Mâcon, le « Grand Mâconnais », se concentre sur trois départements : la Saône-et-Loire, l'Ain et le Rhône. Ainsi, parmi les quarante-sept communes de moins de dix mille habitants de l'aire urbaine, quarante et une sont en croissance et six stables ou en très légère baisse.

Quartiers

- Le Centre-Ville de Mâcon s'étend de la place Gardon, au Nord, jusqu'au rond-point de l'Europe, au Sud, de la Place de la Barre, à l'Ouest, jusqu'aux quais bordant la Saône à l'Est de la ville. Le Centre-Ville est le centre commercial de la ville, la plupart des commerces se trouvent près de la Mairie (rue Carnot, rue Dufour, rue Sigorgne, rue Philibert-Laguiche, rue Dombert, rue Franche, quai Lamartine, esplanade Lamartine et rue de la Barre). Il s'agit aussi, en toute logique, du centre historique de la ville. La plupart des monuments historiques y sont présents (Cathédrale Saint-Vincent, Eglise Saint-Pierre...) ainsi que les deux musées de la ville. Le Centre-Ville est composé de plusieurs quartiers assez différents les uns des autres : le quartier Saint-Antoine, est, avec la Place aux Herbes, le coeur historique de Mâcon, malgré son relatif éloignement de la Mairie. Ce quartier couvre la partie nord du Centre-Ville, il est traversée par la rue de Strasbourg et est constitué de petites ruelles. On y trouve la Préfecture de Saône-et-Loire ainsi que l'Ancienne Cathédrale Saint-Vincent communément appelée le "Vieux Saint-Vincent". Plus à l'Ouest se trouve le Square de la Paix, bordé par l'Hotel-Dieu, le Palais de Justice, la Cathédrale Saint-Vincent ainsi que le Vallon des Rigollettes et le quartier de l'Heritan. Sur les bords de Saône, l'esplanade Lamartine a récemment subi de profonds travaux de réaménagement et d'embellissement. Au parking tortueux et aux pavés abîmés ont succédé un parking souterrain de 2 niveaux, une esplanade agrandie et plus claire, des bars, une scène pouvant accueillir toutes sortes de manifestations, concerts et spectacles et installée sur la Saône. La statue Lamartine, qui trône sur l'esplanade, a été entièrement rénovée. Des petits jardins agrémentent maintenant l'immense espace que représente l'esplanade Lamartine de Mâcon.
- Le Nord de Mâcon est coupé en deux, délimité par le rond-point de Neusdadt. Flacé-lès-Mâcon, village intégré à la ville, constitue le Nord-Ouest de Mâcon. En plus d'une mairie annexe, d'une église et d'un petit centre-ville, Flacé est entièrement composé de zones résidentielles de type pavillonnaire. Le Nord-Est de Mâcon est, quant à lui, composé de diverses zones résidentielles ainsi que du centre sportif de la ville (parcours P.A.P.A, piscine municipale, C.R.E.P.S, club d'aviron, plusieurs terrains et clubs de football, le Palais des Sports). Les zones résidentielles sont quant à elles dominées par des HLM avec des quartiers tels que la ZUP de Mâcon ou le Boulevard des Etats-Unis (appartenant administrativement au quartier des Saugeraies).
-Le Sud de Mâcon est composé quant à lui de trois zones majeures.
-La première zone est l'ensemble Saint-Clément/Les Blanchettes aussi appellée Percée Sud. Saint-Clément ne représente qu'une petite partie mais constitue la zone commerciale du Sud de Mâcon avec le rond-point de l'Europe. Les Blanchettes est un quartier HLM traversé par l'Avenue Edouart-Hérriot. Quartier très boisé, avec notamment le Parc des Allumettes et ses nombreux jeux pour enfants. Notons que c'est à Saint-Clément que se trouve l'église romane du même nom.
-La seconde zone est la plus étendue de cette partie de la ville, il s'agit de la zone industrielle sud de Mâcon (la plus importante de l'agglomération) qui est composée du Port Fluvial de Mâcon (6 de France).
-La troisième et dernière zone du sud de Mâcon est La Chanaye/Fontenailles et se situe au Sud-Ouest de la ville. Fontenailles est une zone résidentielle constituée de maisons individuelles. La Chanaye (prononcer "Chanai") est une zone HLM bordée par les Serres Mâconnaise. Ce quartier fait parti, avec le Boulevard des Etats-Unis et la ZUP de Mâcon, des ZUS françaises.
-L'Ouest de Mâcon est la partie la moins peuplée de la ville. On y trouve la plupart des lycées maconnais (René Cassin, Lamartine, Dumaine et Ozanam), quelques zones résidentielles se confondant avec celles de Charnay-lès-Mâcon, le Centre Hospitalier Universitaire de Mâcon ainsi que le quartier ouvrier historique de Mâcon : Bioux.

Économie

- Viticulture et élevage ;
- Port fluvial industriel ;
- Métallurgie ;
- Logistique et transports routiers ;
- Plaisance fluviale. Mâcon est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Saône-et-Loire. Elle gère les ports fluviaux de Mâcon et de Chalon-sur-Saône à travers Aproport, le CFA Automobile et les aéroports de Macon-Charnay, de Saint-Yan et de Chalon-Champforgueil.
- Entreprises à forte notoriété :
- Joker (jus de fruit)

Divers

- Superficie : 2 704 hectares dont 576 hectares d’espaces verts.
- Sports et Loisirs : 73 clubs dont 55 associations, 40 sports pratiqués, 14 506 licenciés sportifs (soit 42% de la population). Elue ville la plus sportive de France en 2001. Le club de rugby de l'A.S. MACON évolue actuellement en Fédérale 2 (quatrième échelon de la hiérarchie) et avait atteint le plus haut niveau en 1987-1988 (l'ASM figurait dans la poule O avec le Biarritz Olympique de Serge Blanco, l'U.S. Dax, Montpellier et Lavelanet).
- Académie de Mâcon, d'envergure et de renommée nationale

Personnages célèbres

- Alphonse de Lamartine, poète, écrivain et homme politique français qui y est né le 21 octobre 1790 ;
- Mgr Gabriel Piguet, futur évêque de Clermont-Ferrand et Juste parmi les nations, qui y est né le 24 février 1887
- Lucie Aubrac (de son vrai nom Lucie Bernard), résistante française qui y est née le 29 juin 1912 ;
- Georges Duby, historien ;
- Henri Guillemin, historien qui y est né le 19 mars 1903.
- Le père Liochon, épicier découvert dans l'émission Le Petit Rapporteur. Une fresque murale lui rend hommage;
- Henry Testot-Ferry, découvreur du site préhistorique de la Roche de Solutré, et membre titulaire de l'Académie de Mâcon

Bibliographie

-Histoire de Jonvelle - Chauvirey (Wikisource)
-Centre historique des archives nationales - Série J - Trésor des Chartes
-Chauffailles, La Clayette et leur région, de Jean PERCHE

Monuments et lieux touristiques

- Le Vieux Saint-Vincent en centre-ville
- Cathédrale Saint-Vincent en centre-ville
- Musée des Beaux-Arts (ancien couvent des Ursulines)
- Hôtel de Senecé (musée Lamartine)
- Église Saint-Clément dans le quartier de Saint-Clément
- Église Saint-Pierre, place Saint-Pierre, en face de la Mairie
- La Piscine Municipale Olympique de Mâcon
- La Maison des Vins, ou Maison Maconnaise des Vins, située sur l' Avenue De-Lattre de Tassigny.
- Le Quai Lamartine, le Vallon des Rigollettes, le parcours P.A.P.A ainsi que le Port de Plaisance : autant de lieux propices aux balades et à la détente.
- Le Théatre de Mâcon (scène nationale), située non loin de la Maison des vins, sur l'esplanade des Droits de l'Homme.
- Château Saint-Jean, situé sur l'ancienne commune de Saint-Jean-le-Priche, annexée à Mâcon en 1972

Jumelages

- (26 juin)
- , voir Crewe
-
- (28 août)
-
- (12 mai)
- (15 mars)
- (11 mai)
- (20 juin)
- (11 mai), ville jumelée à Mâcon par l'association Mâcon Pori

Voir aussi

- Communes de Saône-et-Loire ===
Sujets connexes
Académie de Mâcon   Agglomération   Ain (département)   Alphonse de Lamartine   Annemasse   Arrondissement de Mâcon   Autoroute française A40   Autoroute française A6   Aéroport de Saint-Yan   Beaujolais   Bordeaux   Bourgogne   Bresse   Canton de Mâcon-Centre   Canton de Mâcon-Nord   Canton de Mâcon-Sud   Cathédrale   Cathédrale Saint-Vincent de Mâcon   Centre-ville   Challenge de la ville la plus sportive de France   Chalon-sur-Saône   Chambre de commerce et d'industrie de Saône-et-Loire   Charles IX de France   Charles Ier de Bourbon (archevêque de Rouen)   Charnay-lès-Mâcon   Chef-lieu   Château Saint-Jean   Clermont-Ferrand   Communauté d'agglomération du Mâconnais - Val de Saône   Commune française   Communes de Saône-et-Loire   Comté de Mâcon   Dijon   Divers droite   Duché de Bourgogne   Duché de Savoie   France   Gabriel Piguet   Gentilé   Genève   Georges Duby   Guerres de religion (France)   Henri Guillemin   Henri III de France   Henri IV de France   Henry Testot-Ferry   Industrie   Institut national de la statistique et des études économiques   Jean-Patrick Courtois   Jeanne III de Navarre   Lamartine   Le Petit Rapporteur   Loire (fleuve)   Louis Escande   Lucie Aubrac   Lyon   Mars (mois)   Marseille   Montceau-les-Mines   Moyen Âge   Musée   Mâconnais   Métallurgie   Nantes   Napoléon Ier   Oppidum   Ordre de sainte Ursule   Paris   Parti socialiste (France)   Port (marine)   Poète   Préfecture   Quartier (ville)   Renaissance (période historique)   Rhône   Roche de Solutré   Route nationale 6   Saint-Clément   Saint-Laurent-sur-Saône   Saône-et-Loire   Saône (rivière)   Seconde Guerre mondiale   Société nationale des chemins de fer français   Sport   TGV   Transport routier   Union pour un mouvement populaire   Viticulture   Zone libre   Zone à urbaniser en priorité  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^