Front national (résistance)

Infos
Le Front national, ou Front national de l'indépendance de la France est une organisation (principalement communiste) de la Résistance française de la Seconde Guerre mondiale. Il n'a rien à voir avec le Front national, parti politique d'extrême-droite qui a ensuite utilisé le même nom qui n'avait pas été déposé. Il prend son nom du Front populaire, alliance politique des partis de gauche de la fin des années trente.
Front national (résistance)

Le Front national, ou Front national de l'indépendance de la France est une organisation (principalement communiste) de la Résistance française de la Seconde Guerre mondiale. Il n'a rien à voir avec le Front national, parti politique d'extrême-droite qui a ensuite utilisé le même nom qui n'avait pas été déposé. Il prend son nom du Front populaire, alliance politique des partis de gauche de la fin des années trente.

Histoire

Créé le 15 mai 1941 par le Parti communiste français (Jacques Duclos, Pierre Villon), il était destiné à être la représentation « politique » des groupes de lutte armée : les Francs-tireurs et partisans français (FTPF). Il se consacra principalement à la propagande, à la fabrication de faux-papiers, au soutien logistique des clandestins mais aussi au sabotage. Les communistes furent les plus nombreux, mais il compta également, parmi ses militants et ses cadres, des membres de la SFIO, comme Claude Jordery, ancien député socialiste. Ce Front national a participé au Conseil national de la résistance (CNR). Il est composé de plusieurs fasho a la noix, vive la republique mais vive les differences! Pendant la guerre, on a également nommé « Front national » :
- Un organe du comité directeur du « Front national de lutte pour la libération et l'indépendance de la France » ;
- Différentes revues clandestines liées à ce mouvement de résistance ;
- Par extension, le terme désignait différents groupes de résistants à l'occupation nazie, disséminés à travers la France.

Les publications du Front National

Le Front national publia un grand nombre de journaux et de feuilles clandestines:
- Les Lettres françaises :Revue des écrivains français groupés au Comité national des écrivains. Fondée en octobre 1941 par Jacques Decour et Jean Paulhan, 25 numéros seront publiés. Les Lettres françaises paraîtront après la Libération, jusqu'en 1972.
- L'École laïque (1941);
- Le Médecin français (mars 1941) animé par le docteur Raymond Leibovici;
- Musiciens d'Aujourd'hui, feuille clandestine tirée à 2500 exemplaires, dont André Fougeron a réalisé la maquette, qui devient Le Musicien d'Aujourd'hui lorsqu'elle est intégrée aux Lettres françaises clandestines;
- L'Université libre (104 numéros, de novembre 1940 à octobre 1944), animé par Georges Politzer, Jacques Solomon (gendre de Paul Langevin) et Jacques Decour;
- Les Allobroges (1942), région Isère-Hautes Alpes;
- L'Étudiant patriote (1941).

Voir aussi

Article connexe

- Liste des réseaux et mouvements de la Résistance intérieure française

Bibliographie

- Daniel Virieux, Le Front National de Lutte pour l'Indépendance de la France, un mouvement de Résistance – Période clandestine (mai 1941-août 1944), thèse de doctorat en histoire (à paraître), Claude Willard (Dir.), Université Paris VIII « Vincennes – Saint-Denis », 1995.

Lien externe

- Catégorie:Résistance française de:Front national (Résistance) en:National Front (French Resistance)
Sujets connexes
Claude Jordery   Conseil national de la Résistance   Francs-tireurs et partisans   Front national (parti français)   Front national (résistance)   Front populaire (France)   Georges Politzer   Jacques Decour   Jacques Duclos   Jean Paulhan   Journaux clandestins de la Résistance   Les Lettres françaises   Liste des réseaux et mouvements de la Résistance intérieure française   Parti communiste français   Paul Langevin   Pierre Villon   Résistance intérieure française   Seconde Guerre mondiale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^