Juan Carlos Ferrero

Infos
Juan Carlos Ferrero est un tennisman professionnel espagnol né le 12 février 1980 à Onteniente à soixante kilomètres de Valence. Meilleur classement ATP : 1 (8 septembre 2003) Classement ATP actuel : 19 (7 mai 2007) Droitier, mesurant 1m83 pour 72kg, chavalito (pour les joueurs espagnols), mosquito (moustique) ou Juanqui, vit désormais à l'académie de Villena qu'il a intégrée en 1989. Coaché depuis par Antonio Martinez Cascales, il n'a jamais quitté Villena et a fa
Juan Carlos Ferrero

Juan Carlos Ferrero est un tennisman professionnel espagnol né le 12 février 1980 à Onteniente à soixante kilomètres de Valence. Meilleur classement ATP : 1 (8 septembre 2003) Classement ATP actuel : 19 (7 mai 2007) Droitier, mesurant 1m83 pour 72kg, chavalito (pour les joueurs espagnols), mosquito (moustique) ou Juanqui, vit désormais à l'académie de Villena qu'il a intégrée en 1989. Coaché depuis par Antonio Martinez Cascales, il n'a jamais quitté Villena et a fait construire un court rapide.

Ses débuts

Juan Carlos a commencé à jouer au tennis avec Eduardo, son père, qui l'emmena une nuit d'octobre 1989 chez Antonio Martinez Cascales dont la réputation avait franchi les grilles du Tennis Club de Villena pour parvenir, trente kilomètre plus loin, au village d'Onteniente. À 14 ans, il quitte sa maison et s'installe d'abord chez son coach puis à l'Académie. Deux ans plus tard, sa mère décède d'un cancer et Juan Carlos pense arrêter le tennis. Il continue malgré tout sa carrière et lui dédie désormais toutes ses victoires. Durant ces sept ans, Juan Carlos est champion du monde dans sa catégorie d'âge par deux fois, à 13 et 14 ans, et remporte des tournois prestigieux tels que « Les Petits Princes » en juillet-août 1993 et « Les Petits As » en janvier 1994.

La cour des grands

Sa carrière chez les juniors se poursuit avec tout autant de succès, avec notamment une finale remarquée à Roland Garros, malheureusement perdue face au chilien Fernando Gonzalez. La même année, à 18 ans, il devient pro, et très vite, accumule les bons résultats qui lui permettent de se retrouver au 43 rang du classement ATP à la fin de l'année 1999. Avec, en point d'orgue, ses deux victoires en challenger à Maïa et à Naples, mais surtout celle au tournoi de Majorque, contre son compatriote Alex Corretja. Il est élu « révélation de l'année 1999 » par ses pairs, lors du traditionnel gala de l'ATP à Monte-Carlo. Il fait désormais partie de l'élite mondiale et fait trembler les plus grands, même sur d'autres surfaces que la terre battue. En 2001, il gagne 4 titres : Rome (terre battue), Dubaï (dur), Estoril (terre battue) et Barcelone (terre battue). Il a à son actif deux demi-finales, à Roland Garros et à Bercy, et bien sûr la victoire en Coupe Davis avec l'équipe d'Espagne. En 2002, il gagne le tournoi sur terre battue de Monte-Carlo et celui sur dur de Hong-Kong. Après deux demi-finales perdues à Roland Garros, il se qualifie enfin pour la finale, où il se fait battre en 4 sets par son compatriote Albert Costa, alors qu'il était grandissime favori.Un beau parcours tout de même pour un Ferrero qui jusqu'au dernier moment avait-à cause d'une blessure- été incertain pour le tournoi, avec notamment une victoire mémorable face à son éternel rival Gaston Gaudio et un sublime choc des générations remporté face à une légende du tennis: André Agassi. Qualifié pour la Masters Cup de Shangaï (tournoi réunissant les 8 meilleurs joueurs mondiaux), il atteint la finale où il est battu en 5 sets et 3h52 par le n°1 mondial, Lleyton Hewitt, après avoir eu 2 balles de sets au deuxième set, qui auraient pu lui permettre de l'emporter. Son rêve ? « J'ai toujours rêvé de gagner Roland Garros, je voudrais que l'on se souvienne de moi comme un des meilleurs joueurs de l'Histoire, et je travaille pour l'Histoire ». Le rêve se réalise le 8 juin 2003, avec sa victoire sur Martin Verkerk. Mais en 2004, des blessures à répétitions (au dos notamment) et une varicelle stoppent sa progression. il doit observer plusieurs périodes de repos durant laquelle il va perdre peu à peu sa confiance. Celle-ci s'envolera complètement le 19 avril 2004 où, après son match perdu 6/2 6/3 face à Alex Corretja, il sera complètement déstabilisé et démoralisé par cette contre-performance. Ses proches auront tout fait pour le consoler mais rien n'y a fait, quelque chose avait changé en Juan Carlos. Il avait acquis la conviction qu'il avait réalisé de belles choses et qu'il avait réalisé deux de ses rêves : Etre numéro 1 mondial et remporter Roland Garros, choses faites. C'est pourquoi, il n'est plus aussi abattu par les défaites qu'autrefois...En 2005 et jusqu'à aujourd'hui, il n'aura pas remporté le moindre titre mais aura atteint plusieurs finales tout de même. Tous ses fans attendent qu'il se relance complètement et que son niveau de 2003 resurgisse pour montrer à tous ceux qui l'ont enterré qu'il est toujours là ! ... L'ex numéro un mondial, éclipsé aujourd'hui par le jeune et charismatique Rafael Nadal, a à plusieurs reprises réalisé des coups d'éclats (quart de finale à Wimbledon, demi-finale à Monté-Carlo, victoire face à Rafael Nadal...), de trop courtes durées hélas pour lui permettre de revenir au sommet, mais lui assurant un classement variant au fil d'une année entre la quinzième et la trentième place mondiale et lui assurant un rang de tête de série dans la plupart des tournois. A noter que depuis quelques années, Ferrero est le propriétaire du tournoi ATP de Valence. ( Espagne )

Palmarès

Titres en simple (11)

Finales en simple (15)

Résultats en Grand Chelem

En simple

En double

Autres résultats

-Masters de Rome : demi-finaliste en 2003
-Masters de Paris-Bercy : demi-finaliste en 2000
-Masters de Cincinnati : finaliste en 2006 et demi-finaliste en 2002
-Masters de Monte-Carlo : demi-finaliste en 2005 et 2007
-Masters d'Hambourg : finaliste en 2001
-Masters : finaliste en 2002 ==
Sujets connexes
ATP Tour   Albert Costa   Albert Portas   Alex Corretja   Alexander Waske   Andrew Ilie   Andy Ram   Andy Roddick   Bangkok   Barcelone   Christophe Rochus   Cincinnati   Coupe Davis 2004   Danai Udomchoke   David Rikl   Dubaï   Espagne   Estoril   Felix Mantilla   Flushing Meadows   Grand Chelem de tennis   Greg Rusedski   Gstaad   Guillermo Coria   Gustavo Kuerten   Hambourg   Hong Kong   Hyung-Taik Lee   Igor Andreev   International Series   International Series Gold   Internationaux de France de Roland-Garros   Jonathan Erlich   Kitzbühel   Leander Paes   Lleyton Hewitt   Madrid   Majorque   Marc Gicquel   Martin Garcia   Martin Verkerk   Masters Series   Masters d'Hambourg   Masters de Cincinnati   Masters de Madrid   Masters de Monte-Carlo   Masters de Paris-Bercy   Masters de Rome   Masters de tennis masculin   Mikhail Youzhny   Monte-Carlo   Nicolas Kiefer   Open d'Australie   Open d'Estoril   Open de Barcelone   Open de Dubaï   Open de Gstaad   Open de Kitzbühel   Open de Majorque   Open de Thaïlande   Open de Valence   Open de Vienne   Open du Brésil   Paris   Rafael Nadal   Rick Leach   Robby Ginepri   Roger Federer   Rome   Rotterdam   Santiago Ventura   Shanghai   Stefan Koubek   Sydney   Taylor Dent   Tommy Robredo   Tournoi de Hong Kong   Tournoi de Rotterdam   Tournoi de Sydney   Tournoi de Wimbledon   US Open de tennis   Valence (Espagne)   Vienne (Autriche)   Villena   Wayne Ferreira  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^