Prix Pulitzer

Infos
Le prix Pulitzer, créé en 1904, est un prix américain remis dans différents domaines, allant du journalisme à la musique. En journalisme, il est considéré parmi les plus prestigieux. Joseph Pulitzer, éditeur du journal World, crée ce prix en 1904, mais il n'est vraiment mis en place qu'en 1917. Au début, il était attribué à une douzaine de catégories du journalisme et des arts. Aujourd'hui, il est décerné pour 21 rubriques, dont : plusieurs types de report
Prix Pulitzer

Le prix Pulitzer, créé en 1904, est un prix américain remis dans différents domaines, allant du journalisme à la musique. En journalisme, il est considéré parmi les plus prestigieux. Joseph Pulitzer, éditeur du journal World, crée ce prix en 1904, mais il n'est vraiment mis en place qu'en 1917. Au début, il était attribué à une douzaine de catégories du journalisme et des arts. Aujourd'hui, il est décerné pour 21 rubriques, dont : plusieurs types de reportages, l'éditorial, la caricature, la photographie, le roman, la biographie, le théâtre, la poésie, l'Histoire et la musique. Une enveloppe de dollars accompagne le prix, remis au mois d’avril à des personnalités américaines.

Quelques lauréats

Le jury, composé de l’ensemble des acteurs du monde du livre aux États-Unis d'Amérique, est renouvelé d'un tiers chaque année. Il est composé de trois spécialistes dans chacune des 21 catégories. Parmi ses bénéficiaires les plus célèbres en littérature, citons :
- Stephen Vincent Benét pour John Browns' Body en 1929.
- Margaret Mitchell pour Autant en emporte le vent (1937).
- John Steinbeck pour les Raisins de la colère (1940),
- Tennessee Williams pour Un tramway nommé Désir en 1948 et pour La Chatte sur un toit brûlant en 1955.
- Ernest Hemingway pour le Vieil Homme et la mer (1953).
- William Faulkner pour Parabole (1955) et Les larrons (1963).
- Edward Osborne Wilson et Bert Hölldobler pour The Ants (1991).
- Michael Chabon pour Les Extraordinaires aventures de Kavalier & Clay (2001).
- Richard Russo pour
Empire Falls'' (2002). En journalisme, on peut citer :
- 1983, 1988 et 2002 : Thomas L. Friedman pour ses articles pour le New York Times (pour son analyse de l’impact de la menace terroriste au niveau mondial en 2002, dans la série « Commentary »).
- 1997, le Times-Picayune (journal de la Nouvelle-Orléans) dans la série « Public Service ».
- 1999 : Maureen Dowd pour ses articles pour The New York Times.
- Jack Kelley, journaliste à USA Today qui a du démissionné en mars 2004 pour avoir bidonné un certain nombre d'articles. Il avait reçu son prix pour avoir soi-disant récolté des "témoignages oculaires" à propos de la "culture de la mort" des kamikazes palestiniens.

Historique

Dans son testament, rédigé en 1904, Joseph Pulitzer appelle à la création de ce prix avec pour objectif de stimuler l’excellence. Il ne mentionne à ce moment que treize prix, dont quatre pour le journalisme, quatre pour le domaine de la littérature et le théâtre, un pour l’éducation. Sensible aux changements de son époque, Pulitzer veilla toutefois à constituer une commission de surveillance consultative et lui donna le pouvoir de remplacer certains sujets, pourvu que la commission juge que cela sera bénéfique au public. Il lui donna également le droit de ne pas décerner le prix si aucune œuvre ne correspondait aux critères d’excellence du jury. Les prix commencent à être remis en 1917 seulement. En 1997, lors du 150 anniversaire de naissance de Pulitzer, la commission a fait preuve du respect des exigences d’adaptation aux évolutions sociales exigées par son instigateur : elle commença à reconnaître l’importance croissante des textes journalistiques disponibles sur Internet. Cette reconnaissance sera encore plus marquée en 1999, date à laquelle la commission a reconnu les présentations sur le réseaux comme des suppléments aux éditions papiers dans la catégorie « Public service ». Par ailleurs, des changements ont été apportés aux prix concernant la musique. Jusqu’en 1997, ceux-ci ne concernaient que la musique classique. La commission décida alors d’élargir les compétences du jury en laissant place à de la musique plus contemporaine. Le prix de 1997 revint ainsi à Wynton Marsalis pour Blood on the Fields, imprégné de musique jazz. Conformément à la volonté de Pulitzer, c’est le président de l’Université de Columbia qui annonce et décerne les prix sur recommandation du jury. Mais en réalité aujourd’hui, la commission est indépendante et décide seule de l’attribution des prix.

Lien externe

- Pulitzer Pulitzer Pulitzer bg:Пулицър bs:Pulitzerova nagrada ca:Premis Pulitzer cs:Pulitzerova cena da:Pulitzerprisen de:Pulitzer-Preis el:Βραβείο Πούλιτζερ en:Pulitzer Prize eo:Premio Pulitzer es:Premio Pulitzer et:Pulitzeri preemia fa:جایزه پولیتزر fi:Pulitzer-palkinto gl:Premio Pulitzer he:פרס פוליצר hr:Pulitzerova nagrada hu:Pulitzer-díj id:Penghargaan Pulitzer it:Premio Pulitzer ja:ピューリッツァー賞 ka:პულიცერის პრემია nl:Pulitzer-prijs nn:Pulitzerprisen no:Pulitzerprisen pl:Nagroda Pulitzera pt:Prémio Pulitzer ro:Premiul Pulitzer ru:Пулитцеровская премия simple:Pulitzer Prize sl:Pulitzerjeva nagrada sv:Pulitzerpriset sw:Tuzo ya Pulitzer ta:புலிட்சர் பரிசு th:รางวัลพูลิตเซอร์ tr:Pulitzer Ödülü uk:Пулітцерівська премія vi:Giải Pulitzer yi:פוליצער פרייז zh:普利策奖
Sujets connexes
Art   Autant en emporte le vent (roman)   Bert Hölldobler   Biographie   Caricature   Edward Osborne Wilson   Ernest Hemingway   Histoire   Internet   Jack Kelley   Jazz   John Steinbeck   Joseph Pulitzer   Journalisme   La Chatte sur un toit brûlant   Le Vieil Homme et la mer   Les Raisins de la colère (roman)   Livre (document)   Margaret Mitchell   Maureen Dowd   Michael Chabon   Musique   Musique classique   Photographie   Poésie   Richard Russo   Roman (littérature)   Stephen Vincent Benét   Tennessee Williams   Terrorisme   Testament (droit)   The New York Times   Théâtre   USA Today   Un tramway nommé Désir   William Faulkner   Wynton Marsalis  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^