Wurtzbourg

Infos
Wurtzbourg (en allemand Würzburg) est une ville d'Allemagne, en Bavière, sur le Main, point de départ septentrionnal de la Route Romantique. Chef-lieu de district et siège d'un évêché, elle compte plus de 100 000 habitants. La Résidence de Wurtzbourg est classée depuis 1981 au Patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco
Wurtzbourg

Wurtzbourg (en allemand Würzburg) est une ville d'Allemagne, en Bavière, sur le Main, point de départ septentrionnal de la Route Romantique. Chef-lieu de district et siège d'un évêché, elle compte plus de 100 000 habitants. La Résidence de Wurtzbourg est classée depuis 1981 au Patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco

Géographie

Wurtzbourg se trouve sur les deux rives du Main, dans sa vallée moyenne. La ville est surmontée à l'ouest par la forteresse de Marienberg (Mont Sainte-Marie). La ville est divisée en 13 secteurs urbains et 25 quartiers.

Histoire

- 704 : la ville de Wurtzbourg est mentionnée pour la première fois. Elle est évangélisée par les saints Kilian, Colman et Totnan.
- 742 : fondation de l'évêché de Wurtzbourg a été fondé et attribué à Burchard par l'intermédiaire de BonifaceG. Bührer-Thierry, L'Europe carolingienne (714-888), Paris, SEDES, 1999, p 21
- 1030 : l'évêque devient seigneur de la ville. Cet événement est célébré par la construction d'une nouvelle cathédrale entre 1040 et 1188.
- 1156 : mariage de Frédéric Barberousse et Béatrice de Bourgogne
- 1402 : fondation de l’Université
- 1476 : hérésie de Hans Böhm, qui périt sur le bûcher
- 1573–1617 : règle du Prince-évêque Jules Echter de Mespelbrunn
- 1631 : Wurtzbourg est conquise par Gustave II Adolphe de Suède.
- 1720-1744 : contruction de la Résidence
- 1814 : la ville devient bavaroise, siège de circonscription administrative et de district
- 1817 : Wurtzbourg devient chef-lieu de la Basse-Franconie
- 1895 : Wilhelm Conrad Röntgen découvre les rayons X
- Au cours de la Première Guerre mondiale, un camp principal de prisonniers y est établi.
- 16 mars 1945 : la ville est sévèrement bombardée par la Royal Air Force. En 20 minutes, 5000 personnes perdent la vie et plus de 90 % des bâtiments du centre-ville sont alors détruits.
- 2004 : la ville célèbre ses treize siècles d'existence

Curiosités

La forteresse de Marienberg et l'"alte Mainbrücke" à l'avant-plan La vieille ville de Wurtzbourg depuis la forteresse de Marienberg
- La Résidence : c'est Jean Philippe François de Schœnborn, prince épris de magnificence, qui fit constuire la Résidence à partir de 1720. C'est l'une des réalisations architecturales les plus ambitieuses de l'Allemagne baroque. La collaboration des grands artistes européens de l'époque, placés sous la direction de l'architecte Balthasar Neumann, donna naissance au « Würzburger Rokoko », la plus exubérante des variantes du style rococo européen. La décoration intérieure fut réalisée en grande partie sous Charles Philippe de Greiffenclau, avec notamment Jean Baptiste Tiépolo.
- La Hofkirche (église de cour) : la chapelle de la résidence ou Hofkirche constitue un magnifique exemple d'art baroque religieux du XVIIIe siècle. Elle met en valeur toute la virtuosité de Balthasar Neumann qui conçut ici une structure extrêmement complexe à cinq coupoles ovales. La somptueuse décoration est due à plusieurs artistes de renom : Luc de Hildebrandt, Antonio Bossi (stucage et figures en stuc), Jean Baptiste Tiépolo.
- La forteresse de Marienberg (Mont Sainte-Marie) : la construction du château-fort débute en 1201 sur un site occupé depuis l'âge du fer. Elle devient la résidence des princes-évêques de 1253 à 1719. Elle est transformée au XVI siècle et XVII siècle.
- Le vieux pont sur le Main : c'est un des monuments-symboles de Wurtzbourg. Construit en 1133, ce pittoresque pont est orné de saints et personnages importants. Il rappelle fortement le pont Charles de Prague.
- L'Hôtel de ville : le "Rathaus" est un bâtiment formé d"édifices distincts. La tour du comte Eckard est d'origine romane mais remaniée au . Le «Boter Bau» (maison rouge) lui fut adjointe en 1659. Le couvent des Carmélites bâti en 1712 mais très restauré au fut rattaché à l'hôtel de ville à cette époque.
- La cathédrale : le "Dom" Saint-Kilien (cathédrale Saint-Kilian de Wurtzbourg) est le quatrième sanctuaire roman d'Allemagne par ses dimensions. Commencée vers 1040, sa construction s'acheva en 1187. Au début du , l'intérieur fut richement décoré de stucs. L'ensemble, très éprouvé pendant la Seconde Guerre mondiale, a été restauré. L'intérieur porte la marque de plusieurs styles, du roman à l'époque contemporaine. On peut citer en particulier les sculptures de Tilman Riemenschneider dans le côté droit du transept et la superbe chaire sculptée par Michael Kern (1609).
- Le Neumunster : la "Neumünster­kirche", fondée au , fut rebâtie au début du dans un style de transition romano-gothique. Au début du , l'église fut entière­ment remaniée dans le goût baroque. On attribue cette belle réalisation à Jean Dientzenhofer. La beauté de l'édifice réside surtout dans sa façade de grès rouge dotée d'un portail auquel monte un escalier à double volée
- L'église Sainte-Marie : cette fine église-halle gothique fut édifiée entre 1377 et 1479 à l'emplacement de l'ancien quartier juif détruit après une épidémie de peste. Elle a conservé un portail et une tour d'origine. On y trouve des œuvres de Tilman Riemenschneider.
- Kaeppele (la Chapellette) : située au sommet d'un chemin de croix bordée de statues de Jean Pierre Wagner (1767), le Kaeppele est une charmante petite église de pèlerinage rococo, aux coupoles en bulbes. Balthasar Neumann en dessina les plans. Les fresques qui décorent la chapelle centrale sont de Matthaeus Gunther, les stucs de Joseph Antoine Feuchtmayer
- La maison du faucon (1752) s'élève près de l'église Sainte-Marie montre une superbe façade rococo restaurée. L'édifice abrite l'office de tourisme de la ville.
- Saint-Jean im Haug : chef d'œuvre de l'architecte italien Antonio Petrini, cette collégiale fut le premier monument baroque érigé en Franconie (1670). Les deux tours qui flanquent sa haute façade et la puissante coupole qui s'élève à la croisée du transept confèrent à l'édifice sa majesté. Une Crucifixion par le Tintoret (1583) surmonte le maître autel.
- Le Juliusspital : cet hôpital fut fondé en 1576 par le prince-évêque Julius Echter von Mespelbrunn "pour les indigents et les malades". Il est encore en activité. Les bâtiments actuels (XVII siècle) ont été largement restaurés après la guerre. Aujourd'hui encore, l'hôpital tire ses ressource d'une centaine d'hectares de vignobles qu'il possède depuis le XVIe siècle.
- Alter Kranen ou "vieille grue" est établie sur la rive droite du Main devant un ancien fort construit par Frans Neumann, le fils de Balthasar.

Galerie d'images

Image:Wuzrburg Residence Arriere.JPG|La Résidence vue des jardins Image:Wuerzburg_Cour_interieure_Marienberg.JPG|Cour intérieure de la forteresse de Marienberg Image:St kilian marienberg wuerzb.jpg|St. Kilian sur le Vieux pont Image:Wuerzburg_alter_kranen.jpg|Alter Kranen Image:Wuerzburg grafeneckart.jpg|Hôtel de ville Image:Wuerzburg_cathedrale.JPG|Cathédrale Image:Wuerzburg_Neumünster.JPG|Neumünster Image:Wuerzburg_Sainte_Marie.JPG|Eglise Sainte Marie Image:Wuerzburg_Kapelle.JPG|la Kapelle, église des pèlerins Image:Wuerzburg_Haug.jpg|Stift Haug Image:Wuerzburg_Julius1.jpg|Le Juliusspital Image:Wuerzburg_Maison_du_faucon.JPG|Maison du faucon

Personnages célèbres

À Wurtzbourg sont nés

- 1220–1230 : Conrad de Wurtzbourg, un des Maîtres-chanteurs (Meistersinger)
- vers 1470 Matthias Grunewald, peintre, auteur du Retable d'Isenheim
- 1749 : Georg Joseph Vogler (Abbé Vogler), compositeur et théologien
- 1796 : Philipp Franz von Siebold, médecin, explorateur du Japon et naturaliste
- 1826 : Carl Gegenbaur, zoologue, un des père de la théorie de l'évolution
- 1890 : Alfred Jodl général nazi
- 1901 : Werner Heisenberg, physicien (Prix Nobel en 1932)
- 1924 : Yehuda Amichaï (né Ludwig Pfeuffer), poète juif
- 1964 : Gottfried von der Goltz, violoniste
- 1975 : Frank Baumann, footballeur
- 1978 : Dirk Nowitzki, joueur de basket-ball

À Wurtzbourg ont vécu

- Burchard (évêque de Würzburg au )
- Lorenz Fries (historien)
- Balthasar Neumann (architecte))
- Tilman Riemenschneider (sculpteur)
- Walther von der Vogelweide (Gautier du pâturage des oiseaux; Minnesang)
- Wilhelm Röntgen (physicien)
- Jean Baptiste Tiépolo (Peintre, †1770)
- Rudolf Virchow (Pathologue, †1902)
- Hermann Zilcher (compositeur)

Jumelages

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Voir aussi

Articles de Wikipédia

- Landkreis Wurtzbourg
- Liste des évêques de Wurtzbourg ===
Sujets connexes
Alfred Jodl   Allemagne   Architecture gothique   Architecture romane   Baroque   Basse-Franconie   Bavière   Boniface de Mayence   Burchard   Béatrice Ire de Bourgogne   Cathédrale Saint-Kilian de Wurtzbourg   Dirk Nowitzki   Forteresse de Marienberg (Wurtzbourg)   Franconie   Frank Baumann   Frédéric Barberousse   Gustave II Adolphe de Suède   Hérésie   Kilian, Colman et Totnan   Konrad von Würzburg   Liste des villes-arrondissements d'Allemagne   Lukas von Hildebrandt   Main (rivière)   Matthias Grünewald   Minnesang   Peste   Philipp Franz von Siebold   Pont Charles   Prague   Première Guerre mondiale   Prisonnier de guerre   Prix Nobel   Rococo   Royal Air Force   Rudolf Virchow   Résidence de Würzburg   Stuc   Tilman Riemenschneider   Université de Wurtzbourg   Walther von der Vogelweide   Werner Heisenberg   Wilhelm Röntgen   Yehuda Amichaï  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^