Jan Karski

Infos
Jan Karski, vrai nom Jan Kozielewski (24 juin 1914 Łódź, 13 juillet 2000 Washington) résistant polonais durant la Seconde Guerre mondiale - courrier de l'Armia Krajowa (Armée de l'Intérieur), diplomate d'éducation. En janvier 1939, il était employé au ministère polonais des Affaires étrangères. Durant la campagne de septembre 1939 fait prisonnier par les Soviétiques, puis remis aux mains des Allemands. En novembre 1939 a réussi à s'évader d'un transport de priso
Jan Karski

Jan Karski, vrai nom Jan Kozielewski (24 juin 1914 Łódź, 13 juillet 2000 Washington) résistant polonais durant la Seconde Guerre mondiale - courrier de l'Armia Krajowa (Armée de l'Intérieur), diplomate d'éducation. En janvier 1939, il était employé au ministère polonais des Affaires étrangères. Durant la campagne de septembre 1939 fait prisonnier par les Soviétiques, puis remis aux mains des Allemands. En novembre 1939 a réussi à s'évader d'un transport de prisonniers, arrive à Varsovie et rejoint la résistance. À partir de janvier 1940, il prend part aux missions de liaison avec le gouvernement polonais en exil en France. Fait prisonnier par la Gestapo en Slovaquie en juin 1940, évadé par la Résistance de l'hôpital à Nowy Sącz. Il participa ensuite dans les activités du Bureau de la propagande et de l'information de l'Armia Krajowa (AK – la plus grande organisation armée de résistance polonaise sous l'occupation nazie). En été 1942 envoyé en mission clandestine à Londres rendre compte de la situation en Pologne au premier ministre en exil, le général Władysław Sikorski et aux représentants des autres partis politiques polonais en exil. En Pologne, il s'introduit à deux reprises dans le ghetto de Varsovie, collecte aussi les informations sur les camps de concentration et d'extermination allemands. En automne 1942, il part en mission en Grande-Bretagne et aux É.-U. pour rendre compte de l'extermination des Juifs par les nazis sur le territoire de la Pologne occupée. Le Rapport Karski est envoyé par le général Sikorski aux gouvernements britannique et américain avec la demande d'aide aux Juifs polonais. En 1943, Karski a pu rencontrer le ministre britannique des affaires étrangères Anthony Eden et le président des États-Unis Roosevelt, mais aussi des leaders de la communauté juive dans les deux pays. La plupart des personnes avait une réaction comparable à celle de Felix Frankfurter, un juge de la Court Suprême des États-Unis, lui-même juif, qui après avoir écouté l'histoire de Karski lui a dit: "Jeune homme, je ne vous dis pas que vous êtes un menteur, mais je ne vous crois pas" (I am not saying that you are a liar. But I do not believe you). Il va présenter son rapport aux politiques, évêques, à la presse, aux artistes… mais personne ne s'intéressait vraiment à ses révélations. Il a écrit en 1944 Mon Témoignage devant le monde : Histoire d'un État secret consacré à l'État clandestin polonais. Après la guerre il reste aux États-Unis où il a travaillé quarante ans à l'université de Georgetown à Washington.

Bibliographie

-E. Thomas Wood et Stanislaw M. Jankowski, Karski: How One Man Tried to Stop the Holocaust, Wiley (février 1996)

Liens

- http://www.holocaustforgotten.com/karski.html
- http://www.writing.upenn.edu/~afilreis/Holocaust/karski.html
- Catégorie:Naissance en 1914 Catégorie:Résistant polonais Catégorie:Décès en 2000 Catégorie:Résistance polonaise Catégorie:Génocide juif Catégorie:Juste parmi les nations bg:Ян Карски de:Jan Karski en:Jan Karski eo:Jan Karski he:יאן קרסקי it:Jan Karski pl:Jan Karski sv:Jan Karski
Sujets connexes
Allemagne   Anthony Eden   Armia Krajowa   Camp d'extermination   Camp de concentration   France   Franklin Delano Roosevelt   Gestapo   Ghetto de Varsovie   Grande-Bretagne   Général   Histoire des Juifs en Pologne   Londres   Nowy Sącz   Pologne   Seconde Guerre mondiale   Slovaquie   Union des républiques socialistes soviétiques   Université de Georgetown   Varsovie   Washington (District de Columbia)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^