Capsule à vis

Infos
Une capsule à vis (ou bouchon à vis) sert à fermer hermétiquement les bocaux de conserve en verre et les bouteilles comportant un col fileté. Ces bouteilles, à l'inverse de celles qui sont fermées par des capsules, peuvent être rebouchées. Les capsules à vis existent dans une variété de dimensions, de formes et de matériaux. Sur une bouteille de jus de fruit La capsule est soit faite entièrement d'un matériau souple, polyéthylène ou polypropyl
Capsule à vis

Une capsule à vis (ou bouchon à vis) sert à fermer hermétiquement les bocaux de conserve en verre et les bouteilles comportant un col fileté. Ces bouteilles, à l'inverse de celles qui sont fermées par des capsules, peuvent être rebouchées. Les capsules à vis existent dans une variété de dimensions, de formes et de matériaux. Sur une bouteille de jus de fruit La capsule est soit faite entièrement d'un matériau souple, polyéthylène ou polypropylène, soit composée d'une coiffe métallique (généralement en aluminium) et d'un joint d'étanchéité écrasé ou posé. La coiffe métallique de la capsule (encore dépourvue de filetage) est appliquée sur le haut du joint et enroulée sur le filetage. Les joints existent en divers matériaux comme par exemple le liège, le polyéthylène, le Saranex (film coextrudé fait de polyéthylène, de chlorure de polyvinylidène et d'acétate d'éthylènevinyle) ou la feuille d'étain. Les capsules en aluminium sont assez répandues, notamment (dans le monde francophone) en Suisse et au Québec.

Pour le vin

Sur une bouteille de vin Les vins ordinaires, dits de pays, sont en règle générale dotés d'une capsule à vis. Mais les problèmes de goût de bouchon dûs au trichloroanisole contenu dans le liège font que de plus en plus de bouteilles de vins plus côtés sont fermées par des capsules à vis. Contrairement à ce qui se passe avec les bouchons naturels, le goût est très peu modifié par les conditionnements décrits ci-après. Les variantes économiques de capsules augmentent l'oxygénation du vin et ne conviennent donc guère aux vins de garde, plus sophistiqués. Les capsules ont été introduites depuis le début des années 1970 sur les marchés australien (marque « Long Cap ») et suisse (marque « Stelvin »). Elles ont un joint d'étanchéité à base de chlorure de polyvinylidène qui, associé à une feuille d'étain, garantit une perméabilité à l'oxygène minimale (0, 0002 à 0, 0008 cm³ de O2 par jour). Des comparaisons entre des vins de 25 ans d'âge bouchés avec du liège et avec des capsules à vis ont montré la supériorité de cette dernière en matière de fraîcheur et de durabilité. C'est cette raison qui a provoqué une augmentation de la part de marché des capsules à vis dans la viticulture australienne et néo-zélandaise.

Pour la bière

Sur une bouteille de bière À la fin des années 1980 le bouchon à étrier (aussi appelé « bouchon à bascule ») réutilisable est revenu à la mode pour les bouteilles de bière. Cette alternative aux capsules serties présentait pour les brasseurs l'avantage de rendre les bouteilles rebouchables pour peu qu'elle s'accommode de techniques de bouchage modernes employant des machines. La capsule à vis fournissait une solution ici aussi et elle fut introduite au milieu des années 1990.

Source

Catégorie:Fermeture de récipient Catégorie:Emballage de:Schraubverschluss en:Screwcap
Sujets connexes
Acétate d'éthylènevinyle   Aluminium   Années 1970   Années 1980   Années 1990   Bouchon   Bouteille   Capsule   Conserve   Goût de bouchon   Polypropylène   Polyéthylène   Verre   Vin de garde   Viticulture en Australie   Viticulture en Nouvelle-Zélande  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^