Association des maires de France

Infos
89 Congrès de l'AMF (novembre 2006)|200px L’Association des maires de France (AMF) regroupe 35 577 maires et présidents de communautés, en exercice, dans les communes des départements et territoires français, de métropole et d’outre-mer, sans aucune discrimination liée à la taille de la commune ou au parti politique auquel appartient le maire ou le président. Sa représentativité en fait un interlocuteur incontournable des pouvoirs publics.
Association des maires de France

89 Congrès de l'AMF (novembre 2006)|200px L’Association des maires de France (AMF) regroupe 35 577 maires et présidents de communautés, en exercice, dans les communes des départements et territoires français, de métropole et d’outre-mer, sans aucune discrimination liée à la taille de la commune ou au parti politique auquel appartient le maire ou le président. Sa représentativité en fait un interlocuteur incontournable des pouvoirs publics.

Historique

Fruit d’un compromis avec les pouvoirs publics, la création de l’Association des maires de France en 1907, par Paul-Émile Sarradin, maire de Nantes, répond également aux attentes de ces derniers, désireux de disposer d’un interlocuteur représentatif des pouvoirs locaux au niveau national. Initialement constituée pour et par les grandes villes, l’Association des maires de France s’élargit progressivement aux communes les plus petites. En 1908, se constitue parallèlement sous l’impulsion de Jean-Baptiste Daure, maire d’Alan, l’Association des maires de France et d’Algérie. La fusion des deux associations interviendra en 1925, manifestant la volonté des maires de s’unir pour faire bloc face aux pouvoirs publics dans une dimension pluraliste. À la fin des années 1920, l’Association des maires de France est devenue un interlocuteur reconnu par l’ensemble des pouvoirs publics. La crise des années 1930 contribue à renforcer le rôle de l’Association des maires de France en tant que force de propositions vis-à-vis des pouvoirs publics. Les maires se font alors les porte-parole de préoccupations de plus en plus sociales, rôle reconnu par les pouvoirs publics et qui vaut à l’Association des maires de France d’être reconnue d’utilité publique en 1933. Lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2007, l'Association des maires de France s'est émue de ce qu'un des candidats, Gérard Schivardi, se présentât avec l'étiquette de « candidat des maires » ce qui aurait pu faire croire aux électeurs qu'il était soutenu par tous les maires ou, au moins, par la plupart d'entre eux. Elle a pu obtenir, par décision de justice, que Gérard Schivardi fût contraint de changer son slogan en se présentant non plus comme le « candidat des maires » mais comme le « candidat de maires », c'est-à-dire de certains maires, à savoir ceux lui ayant apporté leur parrainage.

Les présidents successifs

Commission TIC

Dominique Caillaud est président de la commission TIC (Technologies de l'information et de la communication) de l'AMF. ==
Sujets connexes
Ablon-sur-Seine   Alain Poher   Alan (Haute-Garonne)   Alphonse Le Gallo   André Laignel   Bapaume   Boulogne-Billancourt   Châteaudun   Daniel Hoeffel   Dominique Caillaud   Gérard Schivardi   Handschuheim   Jacques Pélissard   Jean-Paul Delevoye   Le Perreux-sur-Marne   Lionel de Tinguy du Pouët   Lons-le-Saunier   Lyon   Melun   Michel Charasse   Michel Giraud   Nantes   Novembre   Paul-Émile Sarradin   Paul Bellamy   Paul Marchandeau   Paul Morel   Pierre Trémintin   Plouescat   Reims   Saint-Michel-Mont-Mercure   Technologies de l'information et de la communication   Vesoul  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^