Tuba (musique)

Infos
un tuba contrebasse en sib Le tuba est un instrument de musique appartenant à la famille des cuivres. Par la variété de ses tailles et formes différentes, il constitue une sous famille des cuivres. Le mot tuba provient du latin et désignait à l'époque romaine une grande trompette incurvée (tuba curva) utilisée dans le contexte militaire. Le terme générique tuba englobe aujourd'hui une grande diversité d'instruments distincts, dont l
Tuba (musique)

un tuba contrebasse en sib Le tuba est un instrument de musique appartenant à la famille des cuivres. Par la variété de ses tailles et formes différentes, il constitue une sous famille des cuivres. Le mot tuba provient du latin et désignait à l'époque romaine une grande trompette incurvée (tuba curva) utilisée dans le contexte militaire. Le terme générique tuba englobe aujourd'hui une grande diversité d'instruments distincts, dont les caractéristiques sont sensiblement différentes en fonction de paramètres liés à une facture instable depuis les débuts.

Historique

L'invention du tuba par la firme Moritz en Allemagne, vers 1837, découle de l'invention du piston, qui révolutionna la facture des instruments de la famille des cuivres. Comme la plupart des instruments de cette famille, ils sont souvent fabriqués en laiton. De nombreux facteurs ont contribué à son évolution, parmi lesquels, le célèbre Adolphe Sax, qui a développé un modèle appelé saxhorn dont il proposait une gamme de sept tailles et tonalités différentes (du contrebasse en sib au sopranino en mib). De nos jours, plusieurs dénominations s'entrecroisent. Cela génère une certaine confusion et une réelle difficulté à comprendre les différences entre les diverses formes d'instruments. De nombreuses variations de termes sont usitées selon l'origine géographique, historique ou le point de vue de l'utilisateur. Aucun système normalisé ne permet à ce jour de satisfaire le plus grand nombre. Aujourd'hui, on fabrique des tubas en ut, en fa, en mi bémol et en si bémol.

Mécanisme

Le tuba est l'instrument le plus grave de la famille des cuivres, dont la tessiture varie en fonction de la longueur du tube. La sonorité varie en fonction de la géométrie globale, et notamment de la proportion de tube conique ou cylindrique par rapport à la longueur totale. Pour modifier la hauteur des sons, comme sur les autres cuivres, le musicien (tubiste) agit sur divers paramètres : tension de l'appareil musculaire facial (zygomatique), quantité et vitesse de l'air expulsé, le tout en coordination avec les différentes combinaisons de doigtés. L'utilisation des 3, 4, 5, voir 6 pistons ou des systèmes rotatifs à palettes (de 3 à 6) permet de modifier la longueur du tube. La lecture des notes se fait le plus souvent en clé de fa pour les tubas basse et contrebasse, et parfois en clef de sol pour les tubas ténors euphoniums ou saxhorn (types de tuba). La tessiture dépend des possibilités de chaque tubiste. Le tuba fait partie de l'orchestre symphonique, de l' orchestre d'harmonie et des diverses fanfares. Dans certaines partitions d'orchestre, l'utilisation du tuba a remplacé celle de l'ophicléide. Il existe de nombreux modèles, dont parmi les plus gros, le soubassophone, un des plus populaires. Appelé également sousaphone (en anglais), il a été conçu à la demande du compositeur de marches patriotiques américaines, John Philip Sousa. Sa forme circulaire permet au tubiste de l'enfiler autour de soi pour jouer en marchant. Le soubassophone se distingue de l'hélicon, originaire d'Europe centrale. La forme de ce dernier est sensiblement différente, même si le musicien peut également passer son corps à travers pour le porter et jouer en se déplaçant.

La famille des tubas

Contretuba et cornet
- Le petit bugle ou saxhorn sopranino en Mib, est le plus petit des saxhorns. Son pavillon est orienté vers l'avant. Il est tombé en désuétude au cours du vingtième siècle en dehors de la "banda musicale" du sud de l'Italie.
- Le bugle ou saxhorn soprano Sib. Son pavillon est orienté vers l'avant.
- L’alto (saxhorn alto en Mib) est un peu plus long et sa fondamentale sonne une quinte au dessous du bugle en sib. C'est le plus petit des instruments de la famille des tubas dont le pavillon est orienté vers le haut. Il a presque disparu des orchestres d'harmonie, substitué par le cor, mais il demeure très répandu dans le monde grâce à son utilistion incontournable dans les fanfares à l'anglaise (brass bands). Dans ce contexte il est dénommé "tenorhorn" ou simplement "horn".
- Le baryton Sib (saxhorn baryton en Sib), est plus long que l'alto, sa fondamentale sonne une quarte au dessous. Il tend à se raréfier en dehors des brass-bands.
- Le saxhorn basse (spécialité franco-belge)correspond au tuba ténor en Sib.
- L’euphonium est le tuba ténor le plus international, au son proche de celui du saxhorn basse.
- Le tuba en Fa
- Le tuba Mib très répandu dans les pays anglo-saxons et en Suisse ainsi que dans les Brass bands.
- Le tuba contrebasse en Ut (ou contretuba en Ut).
- Le tuba contrebasse en Sib (ou contretuba en Sib), plus gros employé dans les Orchestres d'Harmonies, Brass bands et Batteries-Fanfares.
- Le sousaphone est très employé dans les Batteries-Fanfares pour son son direct grâce au pavillon frontal.
- L’Hélicon, toujours joué à la Fanfare de Cavalerie de la garde Républicaine a des origines plus anciennes (sans pistons à l’époque romaine)

Quelques œuvres

Tuba solo


- Alarum for Solo Tuba Edward Gregson
- Cappriccio (Krzysztof Penderecki) / tuba solo
- Fantasy (Malcolm Arnold) / tuba solo
- Monolog n°9 (Erland von Koch) / tuba solo

Tuba et orchestre

- Concerto en fa mineur pour tuba basse (Ralph Vaughan Williams - Oxford University Press) / tuba et orchestre symphonique
- Concerto (Edward Gregson - Novello) / tuba et orchestre de cuivres et percussions (brass band)
- Tuba Concerto (John Williams - 1985)

Tuba et piano (oeuvres originales)

- Sonata Für Basstuba und Klavier (Paul Hindemith - Schott) / tuba et piano
- Waltz for Mippy III (Leonard Bernstein - Boosey & Hawkes) / tuba et piano
- Cappriccio (Rodney Newton) / tuba et piano
- Konzert Alexej Lebedjew
- Suite No. 1 for Tuba und Piano sous titrée "Effie Suite" (Alec Wilder)

Tuba et piano (transcriptions)

- Concerto in d-moll (Tomaso Albinoni - arr. Walter HILGERS) / tuba et piano

Tuba en ensemble restreint

- Capriccio da Camera (Crister Danielsson)
- Concertante Suite (Crister Danielsson)

Tuba au sein du quintette de cuivres

Le répertoire original pour quintette de cuivres est immense et pourrait faire l'objet d'un article indépendant.
- Quintet for Brass, Op 73 (Malcolm Arnold)
- Divertissement (Georges Barboteu)
- Sonatine (Eugène Bozza)

Tuba au sein de l'orchestre symphonique

- Recuerdo (Jan Hedermann) un morceau qui se compose de petits solos d'instruments à vent et de grands solos de tuba
- La Symphonie fantastique (Hector Berlioz) dont le Dies Irae est souvent joué par deux tubas basses
- Les Tableaux d'une exposition (Modest Moussorgski/orchestration de Maurice Ravel) / "Bydlo", solo souvent joué par un tuba ténor
- Petrouchka (Igor Stravinski)

Quelques tubistes célèbres

right

Tuba basse et contrebasse

- Roger Bobo, tuba solo (Los Angeles), soliste international.
- Arnaud Boukhitine, soliste international (tous styles), professeur assistant au CNSM de Lyon, compositeur.
- Melvin Culbertson, tuba solo (Concertgebouw d'Amsterdam, Radio France, puis Bordeaux), professeur au CNSM de Lyon, soliste international.
- Charles Dallenbach, tubiste du quintette Canadian Brass.
- Christian Delange, tuba solo (orchestre National de Lyon), soliste international (musique de chambre - Quintette de cuivres Touvron), Professeur ENM Villeurbanne.
- John Fletcher, tuba solo (London Symphony Orchestra) , Philip Jones Brass Ensemble.
- Michel Godard, concert Arban, jazz soliste international.
- Arnold Jacobs, orchestre symphonique de Chicago 1944-1988
- Howard Johnson, jazz soliste international.
- Fernand Lelong, tuba solo (orchestre de Paris), professeur au CNSM de Paris.
- Philippe Legris, soliste international, free lance, professeur au CNR de Paris et au conservatoire du X arrondissement.
- Thierry Thibault, soliste international (musique de chambre - Ensemble Epsilon).
- François Thuillier, soliste international (tous styles).
- David zambon, soliste international, professeur au CNR de Versailles, directeur du Conservatoire d’Epinay-sur-Seine.

Euphonium

- Shoishiro Hokazono, soliste international.
- Steven Mead, soliste international.
- Ivan Milhiet, soliste international .
- Marc Steckar, jazz soliste international.
- Michel Marre, jazz soliste international.

Saxhorn basse

- Philippe Fritsh , Soliste (Garde républicaine de Paris), Professeur au C.N.S.M.D. de Paris.
- François Thuillier, jazz soliste international, Professeur au CNR D'Amiens

Voir aussi

- Tuba wagnérien ==
Sujets connexes
Adolphe Sax   Alec Wilder   Allemagne   Bugle   Eugène Bozza   Euphonium   Fanfare   Fernand Lelong   Georges Barboteu   Hector Berlioz   Howard Johnson   Hélicon   Hélicon (musique)   Igor Stravinski   John Philip Sousa   Krzysztof Penderecki   Leonard Bernstein   Les Tableaux d'une exposition   Malcolm Arnold   Marc Steckar   Maurice Ravel   Michel Godard   Michel Marre   Ophicléide   Orchestre d'harmonie   Orchestre symphonique   Paul Hindemith   Petrouchka   Philip Jones Brass Ensemble   Piston   Ralph Vaughan Williams   Saxhorn   Sousaphone   Symphonie fantastique   Tessiture   Tomaso Albinoni   Tuba wagnérien   Ut (note)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^