Ambert

Infos
Ambert est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme et la région d'Auvergne. Elle est l'une des quatre sous-préfectures du département avec Issoire, Riom et Thiers. Ses habitants sont appelés les Ambertois.
Ambert

Ambert est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme et la région d'Auvergne. Elle est l'une des quatre sous-préfectures du département avec Issoire, Riom et Thiers. Ses habitants sont appelés les Ambertois.

Administration

Géographie

La commune est traversée, en dehors de la zone urbanisée, par le cours de la Dore, affluent de l'Allier. La commune d'Ambert est adhérente du Parc naturel régional Livradois-Forez.

Toponymie et étymologie

Dans son Guide de l'Auvergne mystérieuse (Paris : Tchou, coll. « Guides noirs », 1973, rééditions diverses), Annette Lauras-Pourrat (fille d'Henri Pourrat), rapporte que le nom d'Ambert dériverait d'Amberitus qui aurait signifié, à l'époque gallo-romaine, le « gué sur la rivière » (la Dore). Elle cite par ailleurs une thèse, non attribuée, selon laquelle les Ambertois auraient pu être « les Ambivareti dont César rapporte la dissidence d'avec les Arvernes et qui, même après Alésia, demeurèrent insoumis », ajoutant que ce nom aurait pu signifier « ceux qui sont défendus de toute part » (par les montagnes) et termine en disant que « les tenants de cette thèse ne manquent pas de faire le rapprochement avec les sites d'Amberg en Bavière et d'Amber en Inde ».

Lieux-dits et écarts

Livradois et du Forez. Les Allées, Aubignat, la Barge, la Barrate, Beauvialle, la Bégonie, la Besseyre, Bioras, Boisseyre, les Bordes, la Borie, le Bost, les Bracons, la Brugerette, les Bruyères, les Bruyères de Châtelet, Bunangues, les Caires, le Champ de la Jarrige, le Champ de Clure, Chanabert, la Chardie, Châtelet, les Chaux, Cleurettes, la Collange, la Combe, Combrias, Combris, le Cros de Dore, Cros de Montgolfier, Daragon, Étagnon, le Faveguy, Fougedoire, le Fournet, la Garde, la Gerle, Germanangues, Gonlaud, Goyes, le Grand Cheix, Grandsaigne, Gratarelles, Ladrye, Ligonne, les Loyes, Magnarot, Marcheval, le Mareynat, le Mas de la Farge, la Masse, Maufre, Meydat, le Monteix, le Montel, Montgolfier, Moulin de la Sagne, le Moulin du Lac, la Murette, Nouara, Paneton, Pellegrole, les Perriers, la Planche, Pomeyrolles, Pont de Chauttes, Pouteyre, le Poyet Marraud, le Poyet Valentin, Pradelles, Reveret, la Ribbe Basse, Richard de Bas, la Rodarie, la Roche, Rodde, la Sagne, Saint-Pardoux, Saint-Pierre, Saint-Roch, le Soldat, Terre Rouge, la Tolle, Valeyre, la Vaure, les Vergnes sous Goye, la Vernadelle, Viallis, Villeneuve, le grand Vimal, le petit Vimal, les Virands, la Visseyre, Zol. Liste incomplète : manquent les lieux-dits et écarts visibles sur les cartes IGN-Série bleue 2732 E (St-Georges-en-Couzan) et 2733 E (St-Anthème-Viverols)

Communes limitrophes

-dans le canton d'Ambert :
-La Forie, Job, Marsac-en-Livradois, Saint-Ferréol-des-Côtes, Saint-Martin-des-Olmes, Thiolières et Valcivières ;
-dans le canton de Saint-Amant-Roche-Savine (arrondissement d'Ambert) :
-Bertignat et Le Monestier ;
-dans le canton de Saint-Anthème (arrondissement d'Ambert) :
-Grandrif.

Histoire

Jusqu'au , le bourg d'Ambert était morcelé en trois quartiers spécifiques, correspondant à une division ternaire de la société : un quartier marchand, un quartier ecclésiastique et monastique, et un quartier « seigneurial », qui se « mélangèrent » à partir de la construction de l'enceinte fortifiée dite des 19 tours (aujourd'hui disparue). Ambert fut très éprouvée par les suites du massacre de la Saint-Barthélemy. Une bande de Huguenots, commandée par le capitaine Merle, s'empara de la ville en 1574 et y fit subir pillages, massacres et autres sévices à une population majoritairement catholique. La ville fut ensuite reprise par les catholiques. Dans un registre plus paisible, l'histoire d'Ambert et de toutes les communes environnantes est indissociable de la fabrication de la pâte à papier à base de chiffon d'origine végétale (chanvre et lin), à laquelle se consacraient plus de 300 moulins au XVe siècle. Les maîtres papetiers avaient reçu leur savoir-faire de maîtres italiens. Les premiers tirages de l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et d'Alembert, furent d'ailleurs imprimés sur de la pâte à papier d'Ambert. Le brigand et contrebandier Mandrin fit un passage à Ambert le 12 octobre 1754 ; il existe toujours dans la ville une Tour Mandrin. Le déclin progressif de l'industrie papetière, à partir de la deuxième moitié du , fut partiellement compensé par la montée en puissance, dès le , des métiers du tissage, de la passementerie, de la tresse et du lacet, de la broderie et de la fabrication de chapelets.

Héraldique

Blason d'Ambert Le blason d'Ambert est : d'azur, à la croix d'argent cantonnée de quatre trèfles d'or.

Démographie

Administration

Économie

200px Ambert est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie d'Ambert. Filière bois, fromage, tourisme, fabrication de tresses et câbles. La gare n'accueille plus de trains de voyageurs, sauf le train touristique en saison.

Gastronomie

- Le fromage appelé la Fourme d'Ambert, AOC depuis 1972 (Fourme d'Ambert et de Montbrison) et 2002 (Fourme d'Ambert).

Célébrités

- Michel Rolle (1652-1719), mathématicien et géomètre, né à Ambert.
- Étienne Christophe Maignet (1758-1834) personnage de la Révolution française.
- Théophile Gautier fils (1836-1904), littérateur français, sous-préfet d'Ambert.
- Emmanuel Chabrier (1841-1894), compositeur, né à Ambert.
- Pierre de Nolhac (1859-1936), écrivain et académicien, né à Ambert.
- Jules Romains (1885-1972) a choisi Ambert comme cadre pour Les Copains, en 1922.
- Henri Pourrat (1887-1959), écrivain, né à Ambert où il passa presque toute sa vie.
- Jeanne Lichnerowicz (1888-1957), écrivain-romancière (née à Nouara).
- Alexandre Vialatte (1901-1971), chroniqueur et écrivain, Ambertois d'adoption.
- Claude Vorilhon (1946-) dit Raël, gourou et fondateur du du mouvement raëlien, a passé son enfance à Ambert.

Jumelages

-
- , jumelage « fromager ». À noter que les comités de jumelages ne l'ont sans doute pas fait exprès : les latitudes des deux villes sont quasiment identiques
- , charte de l'amitié

Patrimoine

Patrimoine religieux

150px
-Église paroissiale Saint-Jean, de facture gothique, construite de 1471 à 1550

Patrimoine civil

-Dolmen de Boisseyres
-Monument Henri Pourrat
-Monument Alexandre Vialatte

Architecture

200px
-Mairie ronde, à l'origine Halle aux grains, construite en 1816 pour libérer la nef de l'église où se faisait le commerce des céréales depuis la Révolution. En 1823 est décidée une extension verticale de l'édifice, pour héberger certains services (salle du Conseil, Contributions indirectes).
-Caisse d'Épargne et deux autres bâtiments du début du XXe siècle, construits dans un style inspiré de l'architecture des villes d'eaux, avec coupoles, etc.

Musées

-Musée de la machine agricole et à vapeur (association AGRIVAP, également gestionnaire du train touristique de la vallée de la Dore)
-Musée de la Fourme d'Ambert
-Moulin à papier Richard de Bas -

Animation

- Médiathèque Alexandre-Vialatte
- Chaque année, la cyclosportive a lieu à Ambert et dans sa région ; le départ se déroule au "coin" de sa mairie.
- Chaque année également le festival de folklore La ronde des copains du Monde anime pendant une semaine la petite ville auvergnate
- Tous les deux ans les Fourmofolies rassemble les amoureux du fromage régional et international.

Archives

-Registres paroissiaux et d'état civil depuis :
-Délibérations municipales depuis :

Anecdote

Ambert est, avec Issoire, l'une des deux sous-préfectures victimes des canulars arbitraires et anarchisants des sept héros des Copains, roman de Jules Romains paru en 1913. Le choix s'était porté sur ces deux villes car, sur une carte de France, elles lorgnaient d'un mauvais œil les sept amis. Yves Robert en tira en 1964 un film du même nom (Les Copains), dont la musique fut le célèbre titre de Georges Brassens, Les Copains d'abord.

Voir aussi

Communes du Puy-de-Dôme ===
Sujets connexes
Alexandre Vialatte   Allier (rivière)   Appellation d'origine contrôlée   Arrondissement d'Ambert   Auvergne   Bertignat   Canton d'Ambert   Canton de Saint-Amant-Roche-Savine   Canton de Saint-Anthème   Chambre de commerce et d'industrie d'Ambert   Chef-lieu   Claude Vorilhon   Communauté de communes du Pays d'Ambert   Commune française   Communes du Puy-de-Dôme   Denis Diderot   Dore (rivière)   Emmanuel Chabrier   Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers   Fourme d'Ambert   France   Gentilé   Georges Brassens   Grandrif   Henri Pourrat   Issoire   Jean le Rond d'Alembert   Job (Puy-de-Dôme)   Juin   Jules Romains   La Forie   Le Monestier   Les Copains (film, 1964)   Louis Mandrin   Mars (mois)   Marsac-en-Livradois   Massacre de la Saint-Barthélemy   Matthieu Merle   Michel Rolle   Mouvement raëlien   Musée de la machine agricole et à vapeur   Parc naturel régional Livradois-Forez   Pierre de Nolhac   Puy-de-Dôme   Riom   Révolution française   Saint-Ferréol-des-Côtes   Saint-Martin-des-Olmes   Sous-préfecture   Thiers (Puy-de-Dôme)   Thiolières   Théophile Gautier fils   Valcivières   Yves Robert  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^