Lièvre

Infos
Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres de part le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivants parfois en couple. La femelle du lièvre s'appelle la « hase » (mot emprunté à l'allemand) ; le petit du lièvre s'appelle le « levraut » (ou « levreau ») et le m
Lièvre

Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres de part le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivants parfois en couple. La femelle du lièvre s'appelle la « hase » (mot emprunté à l'allemand) ; le petit du lièvre s'appelle le « levraut » (ou « levreau ») et le mâle reproducteur s'appelle un « bouquin » ; la période du rut s'appele le « bouquinage »Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau: . La hase a deux ou trois portées par an et possède trois paires de mamelles. Le cri du lièvre est le vagissement. Les lièvres possèdent de longues pattes postérieures qui lui permettent de se propulser en bonds rapides lorsque c'est nécessaire ; le lièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à la vitesse de 70 km/h. Les lièvres constituent un gibier de chasse. En Europe, il est parfois désigné par les noms de capucin, rouquin, oreillard, bossu (lebe en patois gascon). Chez le lièvre d'Europe, l'accouplement avec le mâle appelé bouquin se produit de mars à novembre. Cette période porte le nom de bouquinage.

Différences avec le lapin

- oreilles plus longues que la tête
- iris jaunâtre
- ongle des orteils fendu
- gestation : 40 jours
- Selon les espèces, le lièvre peut être solitaire ou vivre en couple monogame.
- 48 chromosomes
- le lièvre ne creuse pas de terrier. Il se repose dans des endroits appelés gîtes.

Liste des espèces

- Lepus alleni Mearns, 1890 — Lièvre antilope.
- Lepus americanus Erxleben, 1777 — Lièvre d'Amérique.
- Lepus arcticus Ross, 1819 — Lièvre arctique.
- Lepus brachyurus Temminck, 1845.
- Lepus californicus Gray, 1837.
- Lepus callotis Wagler, 1830.
- Lepus capensis Linnaeus, 1758 — Lièvre du Cap.
- Lepus castroviejoi Palacios, 1977 — Lièvre de Castroviejo.
- Lepus comus Allen, 1927.
- Lepus coreanus Thomas, 1892.
- Lepus corsicanus de Winton, 1898 — Lièvre corse.
- Lepus europaeus Pallas, 1778 — Lièvre d'Europe.
- Lepus fagani Thomas, 1903 — Lièvre éthiopien.
- Lepus flavigularis Wagner, 1844.
- Lepus granatensis Rosenhauer, 1856 — Lièvre ibérique.
- Lepus hainanus Swinhoe, 1870.
- Lepus insularis W. Bryant, 1891.
- Lepus mandshuricus Radde, 1861.
- Lepus nigricollis F. Cuvier, 1823.
- Lepus oiostolus Hodgson, 1840.
- Lepus othus Merriam, 1900.
- Lepus peguensis Blyth, 1856.
- Lepus saxatilis F. Cuvier, 1823.
- Lepus sinensis Gray, 1832.
- Lepus starcki Petter, 1963.
- Lepus timidus Linnaeus, 1758 — Lièvre variable.
- Lepus tolai Pallas, 1778.
- Lepus townsendii Bachman, 1839 – Lièvre de Townsend.
- Lepus victoriae Thomas, 1893.
- Lepus yarkandensis Günther, 1875.

Menaces

Le lièvre a beaucoup régressé dans de nombreux pays, notamment en Europe, et il a totalement disparu d'une partie de son territoire. Il se montre plus sensible que le lapin à la fragmentation de son territoire par les routes qu'il n'aime pas traverser. S'il est grâce à celà moins sensible au roadkill (écrasement par les véhicules), il pourrait aussi être rendu plus vulnérable aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels (moins de sélection naturelle), et par la consanguinité qui augmente lorsque son territoire se réduit. Plusieurs maladies dont la tularémie, l'infection par la grande douve du foie Fasciola hepatica, la coccidiose ou le VHD (maladie virale hémoragique) ou encore l'EBHS, ont décimé des populations locales, dont en 2004 dans le sud de la France selon le Réseau SAGIR, avec un variant du virus EBHS qui semblait inhabituellement virulantMortalités anormalement élevées chez le Lièvre d'Europe, en France en 2004 : en lien aveec l'EBHS, Thèse de Chritine Puech, Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes.

Notes

Voir aussi

- Le Lièvre et la Tortue, fable de Jean de La Fontaine.
- Les Trois lièvres dont les oreilles se touchent pour former un motif circulaire, se retrouvent dans l'imagerie médiévale de l'Europe de l'Ouest à la Chine. ==
Sujets connexes
Accouplement   Allemand   Bond   Carl von Linné   Chasse   Chromosome   Civilisation chinoise   Consanguinité   Cris des animaux   EBHS   Espèce   Europe   Europe de l'Ouest   Fasciola hepatica   Gascon   Gibier   Herbivore   Iris   Jean de La Fontaine   Lapin   Latin   Lièvre arctique   Lièvre d'Amérique   Lièvre de Townsend   Lièvre du Cap   Lièvre variable   Mamelle   Mammifère   Ongle   Oreille   Orteil   Patte   Portée   Prédateur   Roadkill   Terrier   Tularémie   Vagissement  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^