Parme

Infos
Parme, en français et anciennement en latin Parma, est une ville italienne de la province de Parme, dans la région d'Émilie-Romagne (plaine du Pô). La ville de Parme doit sa notoriété à un ensemble d'éléments hétéroclites :
- C’est la ville d'origine du compositeur Giuseppe Verdi, du chef d’orchestre Arturo Toscanini ainsi que du peintre le Parmigianino,
- Le palmarès important du club de football Parme AC remporté en quelques années,
Parme

Parme, en français et anciennement en latin Parma, est une ville italienne de la province de Parme, dans la région d'Émilie-Romagne (plaine du Pô). La ville de Parme doit sa notoriété à un ensemble d'éléments hétéroclites :
- C’est la ville d'origine du compositeur Giuseppe Verdi, du chef d’orchestre Arturo Toscanini ainsi que du peintre le Parmigianino,
- Le palmarès important du club de football Parme AC remporté en quelques années,
- Les produits alimentaires tels que le parmesan (parmigiano reggiano) et le jambon de Parme (prosciutto di Parma) ont forgé une image de produits authentiques soutenue par des entreprises agro alimentaires de premières importances Barilla, Parmalat ce qui a contribué à la candidature de Parme au siège de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA ou EFSA), décision prise le 13 décembre 2003 et inauguré le 21 juin 2005 en présence du Premier ministre italien, Silvio Berlusconi et du Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Géographie

Située en Émilie entre la chaîne des Apennins et la plaine du Pô, la ville est divisée en deux par le torrente (rivière) la Parma, affluent du Pô.

Histoire

D'origine étrusque, elle devient romaine en 183 avant l'ère chrétienne. Lors de la courte période byzantine (553-568), Parme s'appelle Crisopoli, ou cité d'or, peut-être en raison du Trésor militaire qui s'y trouvait. Les Lombards succèdent aux Byzantins. En 879, Carloman accorde à l'évêque Guibodo le pouvoir temporel sur Parme et les territoires limitrophes. Commune libre au , elle passe sous la domination milanaise des Visconti puis des Sforza et ensuite aux mains de la papauté dès 1513 sous Jules II. En 1545, le pape Paul III Farnèse crée le duché de Parme et Plaisance et l'octroie à son fils Pierre Louis. Vue aérienne sur la place Garibaldi Le nouvel État surgi du néant suscite l'hostilité des seigneuries voisines, la famille d'Este de Ferrare et Modène, la famille Gonzague de Mantoue, du pouvoir impérial lui-même et surtout de la noblesse locale. Les Farnèse le gouvernent jusqu'en 1731. En 1731, le duc Antoine François Farnèse meurt sans héritier mâle. Elisabeth Farnèse, nièce d'Antoine François et épouse du roi Philippe V d'Espagne, obtient pour son fils Charles (« Carlos » Charles Ier de Bourbon-Anjou (1716-1788), Infant d'Espagne, duc de Parme et de Plaisance, puis roi de Naples, puis roi d'Espagne « Charles III ») l'attribution du duché de Parme et de Plaisance. La nouvelle dynastie s'appelle donc Bourbon. Bourbons d' Espagne, qui descendaient pourtant de la famille du Roi Soleil : et la femme du deuxième duc, Philippe, est Élisabeth de France, fille ainée de Louis XV. À cette époque, où les nouveaux ducs créent pour la ville le premier boulevard d'Italie, le Musée archéologique, la nouvelle structure du Parc et toute une série de charmants bâtiments, tout arrive de France : 3000 habitants de Parme (sur moins de 40 000) sont français, dont le premier ministre Guillaume Du Tillot et le grand architecte Petitot. Parme devient un phare culturel et la ville comptant, après Paris, le plus grand nombre d'abonnés à l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Palazzo della Pilotta à Parme En 1735, suite à l'accession au trône de Naples du duc Charles, pour conserver l'équilibre des puissances, celui-ci est contraint de céder son duché de Parme et de Plaisance à l'Autriche. En 1748 le duché revient par mariage aux Bourbons (Philippe I de Parme). Le 21 mars 1801, par le traité de Madrid, Napoléon Bonaparte annexe ce territoire à la République française : il devient le département du Taro. Le 11 avril 1814, Bonaparte ayant abdiqué, le traité de Fontainebleau rétablit le duché de Parme, Plaisance et Guastalla qui retrouva ainsi sa pleine souveraineté. Il fut mis sous la protection de la maison de Lorraine qui le confia à l'épouse de Napoléon et fille de l'empereur François Ier d'Autriche, Marie-Louise d'Autriche. Celle-ci le conserva jusqu'à sa mort en 1847 et « semble avoir gagné le cœur de ses sujets ». Il fut ensuite restitué aux Bourbons avec Charles II (1847-1849), Charles III (1849-1854) et Robert Ier de Parme (1854-1859). En 1859, après des émeutes et un plébiscite (plébiscite truqué, selon l'opinion de la régente Louise Marie Thérèse d'Artois, mère du duc souverain Robert Ier, qui protesta ) le pays et ses 502 000 habitants furent réunis au royaume d'Italie. Au mois d’août 1922, Parme connut des combats révolutionnaires qui opposèrent les socialistes avec les Arditi del Popolo aux fascistes, les squadristi. Les Arditi del popolo sortirent victorieux de la lutte. Témoignage de son riche passé historique, la province dispose à l'intérieur de ses terres d'un fabuleux circuit de châteaux.

Culture

Les foyers de la Renaissance artistique en Italie :Nord : Venise, Padoue, Ferrare, Mantoue, Milan, Parme.Centre : Florence, Urbino, Pérouse Sud : Rome. Renommée autrefois pour les peintres qui y faisaient école - tel Le Corrège (voir en photo la fresque du Correggio à l'église S.Giovanni 1520-24). La ville vit naître Le Parmigianino (1503 - 1540), Arturo Toscanini, Attillio Bertolucci (poète), Lino Ventura, Franco Maria Ricci et grandir Giuseppe Verdi, Giovannino Guareschi, Bernardo Bertolucci. Elle possède un baptistère remarquable, récemment restauré, fondé en 1196 sous la direction de Benedetto Antelami. Le plus prestigieux des douze théâtres présents dans la ville est le Teatro Regio, voulu par la Duchesse Maria Luigia en 1829, l'un des plus importants temples de l’Opéra au monde, et qui symbolise la passion des habitants de Parme pour la musique. De grandes dimensions (84 mt en longueur par 37, 5 mt de largeur et 30 mt de hauteur) il a une capacité de 1.400 places. Tous les ans se tient un Festival dédié à Giuseppe Verdi. Admirable aussi l’Auditorium Paganini conçu par l’architecte Renzo Piano en réaménageant un ancien bâtiment industriel du 1899. Placé au milieu d’un parc à proximité du centre historique, cet imposant auditorium a une capacité de 780 places. Le stade Ennio Tardini, d'une capacité de 29.000 places, démontre également que la ville de Verdi aime le sport (rugby et baseball), et surtout vibre pour le calcio. Grâce aux appuis financiers de la famille Tanzi, ex-propriétaire de la Parmalat, le Parma Associazione Calcio (devenu FC Parma Calcio en 2002) a été réorganisé au début des années 1990. Pour des résultats importants puisque l'équipe a longtemps tutoyé les sommets du football international en s'adjugeant 3 fois la Coupe d'Italie (1992, 1995, 2002) pour deux finales perdues, une Super Coupe d'Italie (1999), une Coupe des Coupes européenne (1993), une finale de Coupe des Coupes européenne (1994), une Super Coupe d'Europe (1993), et 2 Coupes de l'UEFA (1995, 1999). En seulement 10 années de haut niveau le club a quasiment tout gagné, si ce n'est le championnat d'Italie, seule compétition avec la Ligue des Champions qui manque à son palmarès. Aujourd'hui, un nouveau projet sportif a été dessiné pour le FC Parma Calcio, qui désire encore plus mettre l'accent sur la jeunesse. En valorisant de façon optimale leur centre de formation, les dirigeants souhaitent à terme que le club devienne le vivier de footballeurs numéro 1 en Italie. En 1735 la ville vit apparaître un des premiers journaux d’Italie, la qui de 1772 à 1779 est imprimé par le typographe, Giambattista Bodoni (1740-1813). Le talentueux imprimeur arriva à Parme en 1768 pour y prendre la direction de l'imprimerie ducale. La ville a dédié un musée à ses œuvres (Museo Bodoniano). Ce quotidien local aujourd’hui compte un tirage moyen de plus de copies par jour et il est distribué exclusivement dans la province et dispose depuis 2005 d'une parution électronique. Ce chiffre est très important rapporté à la population du territoire de diffusion (environ habitants dont résidents dans le chef-lieu) Célébrée par Stendhal, Parme reste une ville antique avec un aspect de « petite capitale » tout en devenant moderne et d'avant-garde. À Parme, on parle aussi un dialecte local, le pramzàn, très typique qui dérive du latin et du bas latin médiéval, voici quelques exemples: Mi je (du latin mihi) - Ti tu (du latin tibi) - Lu il - Lè elle - Nojäter ou Nuäter nous - Vojäter ou Vuäter vous - Lor ils elles (du latin illorum) a m'è devis il me semble (du latin mihi visus est) butér beurre (de butyrum) maringon menuisier (de magister lignois) sburlär pousser (de sburlare) rezdor chef de famille (de rector) sòreg souris (de sorex) Sous la domination des Farnèse (premiers ducs de la ville) ont été introduits des mots d’origine espagnole (soghètt corde, de l’espagnole soga) et portugaise (arlia sale tour de arelìa). Par la suite les liens entre Parme et la France ont enrichi ce dialecte avec de mots d’origine française (cabarè de cabaret, comò de commod, buffè de buffet, tomachi de tomates, pom da tera de pomme de terre, madam de madame). En 2005, surgira en plein centre ville, un théâtre entièrement dédié aux œuvres réalisées en dialecte de Parme, le Teatro Dialettale.

Musées de la ville

Accademia delle Belli Arti Viale Paolo Toschi 1 - tel. 0521-28227 Galleria nazionale Piazza della Pilotta 5 - tel. 0521-233309 Pinacoteca Stuard Via Cavestro 14 - tel. 0521-231286 Biblioteca palatina Piazza della Pilotta 5 - tel.0521-282217 Archivio di Stato Via M. D'Azeglio 43/E - tel.0521-283185 Museo archeologico nazionale di Parma Piazza della Pilotta 5 - tel. 0521-233718 Museo Bodoniano Piazza della Pilotta 5 - tel. 0521-282217 Casa della Musica Piazzale San Francesco n. 1 - tel. 0521 031170 Museo cinese ed etnologico Viale San Martino 8 - tel.0521-960421 Museo Glauco Lombardi Strada Garibaldi 15 - tel.0521-233727 Museo italiano della profumeria Via Trento 30/A - tel.0521/771011 Fondazione Magnani Rocca Mamiano di Traversetolo (à 17 KM) – tel.0521-848327 Museo Ettore Guatelli Ozzano Taro - Collecchio (à 10 Km) - tel.0521-333601

Monuments

Parme : Le Palazzo del Governatore sur la place Garibaldi
-Le Duomo (cathédrale), construit entre 1060 et 1073 est un joyau de l’architecture romane. L’intrados de la coupole est orné de L’Assomption de la Vierge du Corrège (1489-1534) et on peut y voir La Déposition de Croix (1178) du sculpteur et architecte Benedetto Antelami (1150-1230), auteur également en 1196 du Baptistère octogonal en marbre rose de Vérone qui jouxte le Duomo. Le Baptistère de Parme est consideré comme l'un des plus importants monuments médiévaux italiens.
-Le Palazzo Episcopale (Palais Épiscopal) datant du 1055 est le siège de l'évêché. Il a été au la résidence du Duc Octave Farnèse et de son fils Alexandre.
-Le Palazzo della Pilotta , majestueux complexe farnésien, fut construit comme bâtiment de « service » de la cour intégré au Palais Ducal, et abrite la Galerie Nationale, dont la collection contient entre autres des des œuvres de Léonard de Vinci, du Parmesan (sa célèbre Esclave turque) du Corrège, El Greco, Raphael, Bertoja, Bruegel, Fra Angelico et de Van Dyck, ainsi qu’un portrait sculpté de Marie-Louise par Canova.
-A l’intérieur de ce palais se trouvent aussi le théâtre Farnèse premier théâtre de l’Histoire à avoir eu une scène mobile, l'Accademia delle Belle Arti, la Biblioteca Palatina fondée en 1761 dans le cadre de la politique culturelle des Lumiéres et promue par Don Philippe de Bourbon, le Museo Archeologico et le Museo Bodoniano.
-Le Teatro Regio (1821-1829) un des plus célèbres théâtres lyriques d’Italie
-La place Garibaldi, située sur le site de l’ancien Forum, aujourd'hui cœur de la ville où se trouve le beau Palazzo del Comune (la Mairie) construit en 1627, le Palazzo del Governatore siége des marchands et du Gouverneur (le palais était le siège du capitaine du peuple, la tour fut construite en 1673 par Giuseppe Barattieri. Son aspect actuel date de 1760 et est l'œuvre de Petitot), le Palazzo Finardi fondée au Moyen Âge et l' église San Pietro Apostolo en style néoclassique.
-L’église et le couvent de San Giovanni Evangelista , dont la coupole a été peinte par le Corrège et certaines chapelles par le Parmesan (Parmigianino).
-Le Monastero di San Paolo et ses deux chambres peintes en 1500 par le Correggio.
-L' église Santa Maria della Steccata, fondée en 1521 pour abriter une image de la Vierge très vénérée par les Parmesans.
-L'Ospedale Vecchio construit en 1201 abrite l'Archivio di Stato, l'Archivio comunale, la bibliothèque Bizzozzero et la bibliothèque Civique.
-Le Parco Ducale, poumon vert de la ville, fut réalisé en 1561 par le Vignola. À l'intérieur se trouvent le Palais Ducale du Giardino, siège de représentation des ducs et résidence d'été, ainsi que des sculptures du Boudard et le Petit Palais Eucherio Sanvitale exemple de l'architecture Renaissance à Parme.
-A 15 km de la ville se trouve le magnifique Palais Ducal de Colorno
-La maison natale de Giuseppe Verdi se trouve à Roncole Verdi, près de Busseto, à une vingtaine de kilomètres de Parme.

Palais

Fort de son histoire, Parme dispose de nombreux palais dont les principaux sont:
- le Palais Borri a pour origine la renaissance et a été grandement modifié au cours du temps. La façade remonte à la moitié du . À l'intérieur une fresque attribuée à Jacopo Bertoia ainsi qu'une sculpture de Tommaso Bandini.
- le Palais Bossi Bocchi d'origine médiévale, a été transformé en profondeur aux , et au début du suivant un projet de Camillo Uccelli. Depuis 1995, le palais est le siège de la Fondation Cariparma qui expose sa collection d'art.
- le Palais Cusani fut acquit par la communauté de Parme en 1602 de Galeazzo Cusani pour héberger la faculté de droit et de médecine. Il devint l'Hôtel de la monnaie en 1778 et le tribunal en 1820.
- Palais Dazzi construit entre 1794 et 1797 par le marquis Corradi-Cervi suivant un projet de l'architecte Domenico Cassetti, élève de Petitot. Le palais comprend de nombreuses décorations en stuc et dans la cour l'Innocence du sculpteur Tommaso Bandini.
- Le palais Intendenza di Finanza, dit des ministères, fut construit au et il fut la résidence de Guillaume du Tillot. À l'intérieur des peintures de Antonio Bresciani avec des scènes issues des fables de La Fontaine.
- le Palais Marchi construit entre 1770 et 1774 par le marquis romain Scipione Grillo suivant un projet de l'architecte Giovanni Furlani, élève de Petitot. Le palais fut acquit en 1859 par la famille Marchi et comprend de nombreuses décorations en stuc de Giocondo Albertolli.
- le Palais Maria Luigia est érigé sur les fondations du palais impérial de l'Arena construit par Frédéric Barberousse, il fut la résidence des Da Correggio puis le siège du collège Lalatta et en 1834 du collège ducale Marie-Louise. À l'intérieur des fresques du de Michelangelo Anselmi et Lattanzio Gambara ainsi qu'un théâtre du .
- le Palais Pallavicino construit dans la seconde moitié par les Sforza de Santafiora, il doit son aspect actuel aux travaux réalisés au par les Pallavicino. À l'intérieur des fresques de Sebastiano Galeotti de peintures de Aureliano Milani et Girolamo Donnini.
- le Palais Di Riserva ou Delle Poste a été acquit par la maison ducale au puis il fut transformé en théâtre ducale jusqu'à la construction du Teatro Regio au .
- le Palais Rangoni qui appartenait à la famille Cantelli fut acquit en 1572 par le comte Giulio Rangoni, seigneur de Roccabianca. En 1690 il est devenu une résidence des membres de la famille Farnèse et en 1945, il devient le siège de la préfecture. À l'intérieur, de nombreuses décorations de stuc réalisées par le sculpteur Carlo Francesco Melloni.
- Le Palais Dalla Rosa Prati émerge sur la surface d'habitation de la famille du chroniqueur Salimbene de Adam. Le palais fut acheté par la famille Prati au dont la descendante épousa en 1694 un Dalla Rosa. En 1851, le gouvernement ducal acquit les tableaux de la famille qui sont exposés à la Galleria Nazionale.
- le Palais Ridotto dei Nobili fut édifié en 1764 suivant le projet de Petitot. L'architecte Paolo Gazzola réalisa en 1849 l'appartement du Duc Charles III de Bourbon. Depuis 1961, le palais est siège du Museo Glauco Lombardi. À l'intérieur, des stucs réalisés par Benigno Bossi.
- le Palais Sanvitale qui appartenait à des familles aristocratiques fut acquit au par les Sanvitale et réaménagé en plusieurs étapes. À l'intérieur, des fresques de Sebastiano Galeotti et de Domenico Muzzi (1787) et des stucs de Benigno Bossi. Le Palais a été acquit en 1978 par la Banca Monte.
- le Palais Soragna qui appartenait à la famille Dalla Rosa fut acquit en 1795 par le prince Meli Lupi de Soragna. Il a été réaménagé suivant un projet de l'architecte Angelo Rasori. Depuis 1980, le palais est le siège de Unione Parmense degli Industriali.

Style de vie

Parme est parmi les villes les plus riches d'Italie et la dolce vita fait donc partie du quotidien : bonne cuisine (la ville est réputée pour son jambon, ses pâtes et son fromage), élégance, voitures de luxe et boutiques à la mode. Le centre historique de Parme est presque entièrement fermé à la circulation imposant à la population et aux touristes de se déplacer à pied ou à bicyclette et conférant à la ville une impression de calme et de sérénité.

Climat

Climat continental avec des étés chauds et des températures comprises (mini et maxi) entre 16° et 30° degrés (record de 39, 2° le 11/08/2003) et des hivers froids avec des températures entre 0° et 8° (record de - 21° le 07/01/1985). Le mois le plus pluvieux est octobre avec une moyenne de 91 mm, le moins pluvieux est le mois de juillet avec un moyenne de 36 mm.

Économie

Parme se situe au centre d'un important réseau agroalimentaire d'échanges tant au niveau européen qu'au niveau international, au point de mériter l'appellation de « food valley heart ». La région est connue pour les productions de lait et de produits dérivés de qualité (fromage parmigiano-reggiano), de charcuterie (jambon de Parme, culatello, saucisson, spalla), de conserves végétales, de pâtes et de produits cuits au four. En 2004 la région de Parme a été durement touchée par le scandale financier de la société Parmalat. La ville affiche un des taux de chômage les plus bas du pays (2, 6 % en 2004). Elle héberge de nombreuses entreprises du secteur agroalimentaire qui représente la moitié du chiffre d'affaires industriel et artisanal de la ville, soit 7, 8 milliards d'euros sur 15, 6 milliards d'euros en 2002. Avec 950 millions d'euros environ réalisés sur Parme en 2002. Parme dispose d'une université dotée d'infrastructures scientifiques d'avant-garde, qui forme des professionnels hautement qualifiés dans les secteurs juridiques, scientifiques et humanistes. Née au , l'Université de Parme compte plus de 1000 professeurs et 31 000 étudiants qui fréquentent les dix facultés. Elle se distingue tout particulièrement pour sa compétence dans le secteur agroalimentaire, que ce soit pour la formation ou pour la recherche. Parme est aussi le siège de la « Station expérimentale pour l'industrie des conserves alimentaires » (SSICA) où travaillent plus de cent chercheurs dans des laboratoires technologiques, disposés sur une superficie de 16 000 mètres carrés. Le Collège européen de Parme s'est installé dans la ville en 2003 ; il s'agit d'un institut de formation supérieure visant à préparer les jeunes diplômés européens dans les domaines du droit, de l'économie et des politiques de l'Union européenne. La formation proposée par le Collège européen de Parme offre un curriculum académique d'excellence et à caractère interdisciplinaire sur le processus d'intégration européenne

Administration

Hameaux

Alberi, Baganzola, Beneceto, Botteghino, Ca'Terzi, Calestani, Carignano, Carpaneto, Cartiera, Casalbaroncolo, Casalora di Ravadese, Casaltone, Case Capelli, Case Cocconi, Case Crostolo, Case Nuove, Case Rosse, Case Vecchie, Casino dalla Rosa, Casagnola, Castelletto, Castelnovo, Cervara, Chiozzola, Coloreto, Corcagnano, Eia, Fontanini, Gaione, Ghiaiata Nuova, Il Moro, La Catena, La Palazzina, Malandriano, Marano, Marore, Martorano, Molino di Malandriano, Osteria San Martino, Panocchia, Paradigna, Pedrignano, Pilastrello, Pizzolese, Ponte, Porporano, Pozzetto Piccolo, Quercioli, Ravadese, Ronco Pascolo, Rosa, San Prospero, San Ruffino, Valera, Viarolo, Viazza, Vicofertile, Vicomero, Vigatto, Vigheffio, Vigolante.

Communes limitrophes

Collecchio, Felino, Fontanellato, Fontevivo, Gattatico (RE), Langhirano, Lesignano de' Bagni, Mezzani, Montechiarugolo, Noceto, Sala Baganza, Sant'Ilario d'Enza (RE), Sorbolo, Torrile, Traversetolo, Trecasali

Jumelages

Parme est jumelée avec:
-
-
-
-
-
-
-
-

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alexandre Farnèse (1545-1592)   Apennins   Arturo Toscanini   Barilla   Barricades de Parme en 1922   Bernardo Bertolucci   Bicyclette   Busseto   Calisto Tanzi   Charles II de Parme   Climat continental   Collecchio   Duché de Parme   Empire romain   Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers   Ennemond Alexandre Petitot   Felino   Ferrare   Florence   Fontanellato   Fontevivo   Franco Maria Ricci   Français   François Ier d'Autriche   Frédéric Barberousse   Gattatico   Giambattista Bodoni   Giovannino Guareschi   Giuseppe Verdi   Guastalla   Guillaume Du Tillot   Hameau italien   Hilaire de Poitiers   Histoire de l'Italie   Jambon de Parme   Java (langage)   Jean de La Fontaine   Jules II   Lait   Langhirano   Latin   Le Corrège   Lesignano de' Bagni   Lino Ventura   Liste des ducs de Parme   Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants   Lombards   Louis XV de France   Louise d'Artois   Maison Farnèse   Maison Gonzague   Maison d'Este   Maison de Lorraine   Mantoue   Marie-Louise d'Autriche   Mezzani   Milan   Modène (Italie)   Montechiarugolo   Noceto   Octave Farnèse   Padoue   Palais Ducal de Colorno   Pallavicino   Paris   Parma (fleuve)   Parmalat   Parme   Parme AC   Parmesan   Parmigianino   Paul III   Philippe Ier de Parme   Pierre Louis Farnèse   Plaine du Pô   Plébiscite   Province de Parme   Pérouse (Italie)     Renaissance artistique   Robert Ier de Parme   Roccabianca   Rome   Roncole   Sala Baganza   Salimbene de Adam   Sant'Ilario d'Enza   Sanvitale   Sforza   Silvio Berlusconi   Sorbolo   Squadrismo   Stendhal   Taro   Teatro Regio (Parme)   Torrile   Traité de Fontainebleau   Traité de Madrid   Traversetolo   Trecasali   Union européenne   Urbin   Venise   Visconti  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^