La Mort de Socrate (Lamartine)

Infos
La Mort de Socrate est un poème de Lamartine, publié en septembre 1823, qui forme une suite naturelle aux Premières Méditations. Lamartine imite et traduit même, par endroit, le Phédon. Ce poème raconte les dernièrs entretiens de Socrate avec ses disciples au moment où il va boire la ciguë. Socrate laisse parler son génie, qui proclame que mourir, c’est : ...briser ce nœud infâme : Cet adultère hymen, de la terre avec l’âme
La Mort de Socrate (Lamartine)

La Mort de Socrate est un poème de Lamartine, publié en septembre 1823, qui forme une suite naturelle aux Premières Méditations. Lamartine imite et traduit même, par endroit, le Phédon. Ce poème raconte les dernièrs entretiens de Socrate avec ses disciples au moment où il va boire la ciguë. Socrate laisse parler son génie, qui proclame que mourir, c’est : ...briser ce nœud infâme : Cet adultère hymen, de la terre avec l’âme Puis il célèbre l’autre monde et la nature de Dieu, qu’il entrevoit un en trois personne ; il meurt enfin le sourire sur les lèvres. Le poète a su faire parler son héros aux vers pleins de la grandeur antique ; cependant, il avoue que l’on sent dans son poème comme un « avant-goût du christianisme près d’éclore ».

Source

- Nouveau Larousse illustré, 1898-1907, une publication dans le domaine public Catégorie:Mort dans l'art Catégorie:Poème français
Sujets connexes
Alphonse de Lamartine   Christianisme   Dieu   Grande ciguë   Méditations poétiques   Phédon (Platon)   Socrate  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^