Mot

Infos
Dans le langage courant, un mot est une suite de sons ou de caractères graphiques formant une unité sémantique et pouvant être distingués par un séparateur (blanc typographique à l'écrit, pause à l'oral). Cette définition n'est cependant pas linguistique et la notion de mot soulève d'importants problèmes d'identification. Cette notion ressortit avant tout à l'intuition des locuteurs, chacun sachant citer des mots ou les identifier sans pour autant pouvoir ex
Mot

Dans le langage courant, un mot est une suite de sons ou de caractères graphiques formant une unité sémantique et pouvant être distingués par un séparateur (blanc typographique à l'écrit, pause à l'oral). Cette définition n'est cependant pas linguistique et la notion de mot soulève d'importants problèmes d'identification. Cette notion ressortit avant tout à l'intuition des locuteurs, chacun sachant citer des mots ou les identifier sans pour autant pouvoir expliquer quels sont ses critères de jugement. Parmi les principaux problèmes se présentant lorsque l'on veut définir la notion de mots, on peut citer ceux-ci :
- dans la langue parlée, il n'existe qu'une chaîne de phonèmes, séparés parfois par des pauses. Le blanc typographique (par exemple) n'a pas forcément de représentation orale, laquelle peut être symbolisée par la ponctuation ;
- toutes les écritures n'utilisant pas le blanc typographique (c'est le cas en chinois, où l'on distingue d'ailleurs les caractères, 字 , des mots, 詞 , alors que rien n'indique, dans l'écriture de cette langue, les limites entre mots) ou quelque autre séparateur de mots (comme le point, parfois utilisé par les Romains dans les inscriptions monumentales en latin), il ne serait pas possible de trouver des mots dans toutes les langues. Pourtant, on s'accorde pour dire que chaque langue en possède. D'autre part, la grande majorité des langues n'est pas écrite ;
- une personne écoutant un énoncé prononcé dans une langue qu'il ne connaît pas ne pourra pas en identifier les mots. S'il sait ce qu'est un phonème, en revanche, il pourra les identifier sans comprendre le sens de l'énoncé ;
- s'il est possible d'identifier les mots en séparant ceux d'un énoncé par des pauses (dans la phrase jamais.il.ne.vient on ne pourra placer des pauses — symbolisées ici par des points — qu'entre les mots), ou en les permutant (Jean.aime.PaulPaul.aime.Jean) que faire de mots comme ceci et ceux-ci ? Est-il logique que le premier ne compte que pour un mot et le second pour deux alors que ceci n'est qu'une manière d'écrire
-ce-ci
et que ceux ne peut être séparé de -ci sans changer de sens ? De même, que penser d'aujourd'hui qui est historiquement une locution composées de quatre mots (au jour d'hui) lexicalisée ? Au, jour et d(e) peuvent être identifiés comme des mots mais pas hui. Enfin, au, résultat d'une agglutination, compte-t-il pour un mot ou deux (à+le) ? Pomme de terre est-il un mot, ou bien trois ?
- Doit on considérer que beau, bel, belle, beaux et belles sont cinq mots différents ou un seul ? On préférera alors au mot le vocable, le mot-forme, le lemme (ou lexie), la locution, le lexème, la forme du lexème, le morphème qui, eux, possèdent une définition linguistique, ou bien encore le mot composé dans certains cas.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Accord (grammaire)   Agglutination   Concept   Forme   Latin   Lemme (linguistique)   Lexicalisation   Lexique   Lexème   Linguistique   Liste des notions utilisées en linguistique   Marque (grammaire)   Morphème   Mot-forme   Mot composé   Mot d'esprit   Nature (grammaire)   Phonème   Phrase   Point (signe)   Pomme de terre   Radical (linguistique)   Sinogramme   Son (physique)   Syntagme   Syntaxe   Sémantique   Vocable  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^