Archonte

Infos
Dans la plupart des cités grecques, dont Athènes, les archontes (en grec ancien / árkhontes, de / árkhô, « commander, être le chef ») sont les titulaires des charges les plus élevées, qui avaient d'importantes fonctions judiciaires et politiques.
Archonte

Dans la plupart des cités grecques, dont Athènes, les archontes (en grec ancien / árkhontes, de / árkhô, « commander, être le chef ») sont les titulaires des charges les plus élevées, qui avaient d'importantes fonctions judiciaires et politiques.

À Athènes

Lorsque Athènes cessa d'être gouvernée par des rois (après la mort de Codros au ), on passa progressivement d'un archontat perpétuel qui ne différait guère de la monarchie (jusqu'en 753) à un gouvernement de trois archontes élus dans l'aristocratie, d'abord pour dix ans (archontat décennal, jusqu'en 683), puis pour un an seulement ; après 487, les magistratures annuelles furent tirées au sort (stochocratie) parmi les membres des deux classes censitaires supérieures. Les trois archontes étaient :
- L'archonte éponyme ( / árkhôn epốnumos, ou / ho árkhôn, littéralement « l'archonte », sans autre précision), qui donnait son nom à l'année et, jusqu'en 487, resta toujours le chef nominal de la cité. Il avait en charge l'administration civile et la juridiction publique. Il était le tuteur des veuves et des orphelins et surveillait les litiges familiaux.
- L'archonte-roi ( / árkhôn basileùs), qui reprit les fonctions religieuses des anciens rois. Il était responsable des cérémonies religieuses anciennes et il présidait le conseil de l'Aréopage. Il avait en charge les affaires d'homicides et les crimes d'impiété. Il lançait les interdits religieux et devait être obligatoirement marié.
- Le polémarque ( / árkhôn polémarkhos), dont la fonction originale était de commander l'armée mais qui perdit ce pouvoir au profit des stratèges après 487, lorsque l'archontat fut tiré au sort. Il reprit certaines fonctions religieuses (comme les cérémonies à la gloire des soldats) et judiciaires concernant les personnes qui n'étaient pas des citoyens athéniens (il surveillait notamment tous les litiges relatifs aux métèques). Au , six thesmothètes ( / thesmothétai) furent ajoutés comme archontes supplémentaires ; leurs fonctions étaient surtout de type judiciaire, et ils présidaient comme magistrats dans toutes sortes de procès mais surtout des procès d'ordre matériel. Clisthène y ajouta un secrétaire chargé de rédiger tous les avis des archontes. Le fait qu'il était dix montre que l'archontat était probablement lié aux dix tribus, avec un archonte par tribu. Les anciens archontes devenaient membres à vie de l'Aréopage.

Patriarcat de Constantinople

De nos jours, « archonte du patriarcat œcuménique » est un titre honorifique donné par le patriarcat de Constantinople.

Lien externe

- (archontes du patriarcat œcuménique) Catégorie:Athènes antique be:Архонт br:Arc'honted Aten bs:Arhont ca:Arcont de:Archon (Beamter) en:Archon es:Arconte et:Arhont fi:Arkontti he:ארכון it:Arconte (storia) ja:アルコン lt:Archontas nl:Archont (ambt) pl:Archont pt:Arconte ru:Архонт sv:Arkont zh:執政官 (雅典)
Sujets connexes
Aristocratie   Aréopage   Athènes   Clisthène   Codros   Grec ancien   Polis   Rois d'Athènes   Stochocratie   Stratège  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^