Miroir (optique)

Infos
La loi de la réflexion optique est un des fondements de l'optique géométrique : elle indique que le rayon réfléchi est dans le plan d'incidence (défini par le rayon incident et la normale à la surface au point de réflexion) et que l'angle de réflexion est égal à l'angle d'incidence (angles mesurés par rapport à la normale).
Miroir (optique)

La loi de la réflexion optique est un des fondements de l'optique géométrique : elle indique que le rayon réfléchi est dans le plan d'incidence (défini par le rayon incident et la normale à la surface au point de réflexion) et que l'angle de réflexion est égal à l'angle d'incidence (angles mesurés par rapport à la normale).

Miroir plan

Un Miroir plan est, en optique, une surface plane parfaitement réfléchissante. Toutefois, un dioptre, même en présence de réfraction, entraîne un phénomène de réflexion partielle. C'est pourquoi, il est possible, à travers une vitre, de voir à la fois son propre reflet et ce qui se trouve derrière. image donnée par un miroir planLes lois de la réflexion (dite spéculaire) sont les mêmes. La conséquence est qu'un miroir est un système stigmatique rigoureux pour tout point et que l'image donnée par un miroir est une image virtuelle. Dans la figure ci-contre, ont été représentés quelques rayons issus d'un objet lumineux réel et venant se réfléchir sur le miroir (que l'on schématise par un segment muni de hachure à l'arrière) selon les lois de Snell-Descartes. Un observateur, et ce quelle que soit sa position, recevra de la lumière qui lui semble provenir d'un point symétrique de l'objet par rapport au miroir : l'image (virtuelle) que l'observateur voit.

Miroir courbe : généralités

Réflexion sur un miroir courbe convexe, plan tangent au point d'impact Dans le cas d'un miroir courbe, on considère localement le plan tangent à l'endroit de l'impact du rayon sur le miroir, et on applique la loi de la réflexion à ce plan tangent. Le miroir est dit convexe si les rayons se réfléchissent à l'extérieur de la calotte (comme sur la figure ci-dessus), et concave si la réflexion se produit à l'intérieur de la calotte (comme sur la figure ci-dessous). Notons que les miroirs courbes ne sont pas stigmatiques. En effet, les rayons partant d'un point ne se croisent pas tous au même point après avoir été réfléchis par le miroir, mise à part pour quelques points particulier (dans le cas du miroir sphérique, seuls le centre et les points du miroir donnent une « image unique »). Cependant, si l'on respecte les conditions de Gauss, c'est-à-dire :
- le rayon est presque parallèle à l'axe optique ;
- le rayon frappe le miroir à proximité de l'axe optique ; alors, on peut considérer que le miroir est quasiment stigmatique. Pour la distance, la notion de « proche » fait référence au rayon de courbure : la distance entre le sommet de la calotte située sur l'axe optique et le point d'impact du rayon est petit devant la courbure. Pour l'angle, dans le cas d'un miroir sphérique, cela signifie que l'angle α entre le rayon passant par le centre et la normale à l'impact du rayon vérifie : cos(α) est petit devant 1, ou plus précisément si ε désigne la distance entre le point émetteur A et le centre C, alors 2.(ε/r).cos(α)
Sujets connexes
Cercle   Cinéma   Conique   Ellipse (mathématiques)   Ellipsoïde   Hyperbole (mathématiques)   Hyperboloïde   Image (optique)   Lois de Snell-Descartes   Miroir plan   Miroir sphérique   Optique géométrique   Parabole   Paraboloïde   Réflexion optique   Sphère   Stigmatisme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^