Amérique latine

Infos
hispanophone. L’Amérique latine peut désigner :
- selon un critère linguistique, l’ensemble des pays du continent américain où l’on parle des langues latines (langues romanes), essentiellement l’espagnol ou le portugais (faisant donc partie de l’hispanophonie et de la lusophonie), et dans une bien moindre mesure le français (Haïti, Guyane française, Guadeloupe, Martinique). L’Amérique latine comprend donc la majeure partie de l'Amérique du Sud, de l
Amérique latine

hispanophone. L’Amérique latine peut désigner :
- selon un critère linguistique, l’ensemble des pays du continent américain où l’on parle des langues latines (langues romanes), essentiellement l’espagnol ou le portugais (faisant donc partie de l’hispanophonie et de la lusophonie), et dans une bien moindre mesure le français (Haïti, Guyane française, Guadeloupe, Martinique). L’Amérique latine comprend donc la majeure partie de l'Amérique du Sud, de l’Amérique centrale et en l’Amérique du Nord (le Mexique, voire le Nouveau-Mexique). Dans un sens beaucoup plus large (et très minoritaire), on y ajouterait le Québec, l’Acadie, la Louisiane (Nouvelle-France) et Saint-Pierre-et-Miquelon.
- selon un critère géographique et culturel et selon une division couramment admise, l’espace compris de la Mexamerica au Nord, à la Terre de Feu au sud et comprenant, le Mexique, l’Amérique centrale et caraïbe, les pays andins, le Cône sud et le Brésil. Ce vaste ensemble de 22 millions de km² et de plus de 540 millions d’habitants connaît de profondes disparités mais trouve son identité dans des histoires coloniales et des conquêtes d’indépendances similaires, des modes d’occupation de l’espace et des rapports sociaux comparables.Claude Bataillon, Jean-Paul Deler, Hervé Théry, Géographie universelle, vol. 3, Amérique latine, chapitre 1, « Ce que latine veut dire », 1991.
- selon un critère géopolitique, une « représentation qui va à l’encontre de la division classique et géologique du continent en trois parties» , un ensemble que l’on peut opposer à l’Amérique du Nord anglo-saxonne.Olivier Dollfus, « Amérique latine », in Dictionnaire de Géopolitique, sous la direction d'Yves Lacoste, Flammarion, 1995.

Étymologie et l’apparition de l’idée d’Amérique latine

"Amérique latine" est un terme équivalent à celui de Europe latine pour le continent américain . L’expression apparaît la première fois sous les plumes du socialiste chilien Francisco Bilbao et du Colombien José María Torres Caicedo, tous deux proches de Lamennais Vicente Romero, « Du nominal “latin” pour l’Autre Amérique. Notes sur la naissance et le sens du nom « Amérique latine » autour des années 1850 », Histoire et Sociétés de l'Amérique latine, nº7, premier semestre 1998, pp. 57 – 86. Elle réapparaît, vers 1862 dans le contexte de la guerre de Sécession, lors des préparatifs de l'expédition française au Mexique Gabriel Wackermann (sous la direction de), L’Amérique latine, Ellipses, Paris, 2005. dans un contexte de panlatinisme Vicente Romero, « Du nominal “latin” (…) », article cité.. Elle a ainsi servi à Napoléon III et à son entourage à designer une partie du continent américain afin de mettre symboliquement en évidence la légitimité française à jouir de ce territoire. Idée, « liée au grand dessein d'aider les nations latines des Amériques, à endiguer l'expansion des États-Unis ». Cette sorte d'« ingérence » est toujours combattue, au nom des droits de la mère patrie, par Madrid où le concept d'Amérique latine n'a toujours pas droit de cité, mais où prévaut au contraire le concept d'hispanitéAlain Rouquié, Amérique latine : Introduction à l'Extrême-Occident..

Histoire

Voir aussi :
- Histoire du Mexique
- Histoire de l'Amérique du Sud

Géographie

Pays

250px

Villes

Économie

Démographie

Voir aussi

Notes et références

Bibliographie

- Claude Bataillon, Jean-Paul Deler, Hervé Théry, Géographie universelle, vol. 3, Amérique latine, Paris, Hachette-Reclus, 1991.
- Yves Lacoste (sous la direction d'), Dictionnaire de Géopolitique, Paris, Flammarion, 1995.
- Vicente Romero, « », Histoire et Sociétés de l'Amérique latine, nº 7, premier semestre 1998, pp. 57 – 86
- Gabriel Wackermann (sous la direction de), L’Amérique latine, Ellipses, Paris, 2005. ==
Sujets connexes
Acadie   Amérique   Amérique centrale   Amérique du Nord   Amérique du Sud   Antilles   Antonio Saca   Asunción   Banque du Sud   Belize City   Belmopan   Bharrat Jagdeo   Brasilia   Brésil   Buenos Aires   Caracas   Chili   Claude Bataillon   Communauté andine   Cristina Fernández de Kirchner   Daniel Ortega   Espace (sciences sociales)   Espace Caraïbe   Europe latine   Evo Morales   Expédition du Mexique   Felipe Calderón   Fidel Castro   Francisco Bilbao   Français   Félicité Robert de Lamennais   George W. Bush   Georgetown (Guyana)   Groupe de Rio   Guadeloupe   Guayaquil   Guerre de Sécession   Géographie   Géopolitique   Haïti   Hispanité   Hispanophonie   Histoire du Mexique   Jorge Del Castillo   La Havane   La Paz (Bolivie)   Langues romanes   Liste des locutions latines   Louisiane (Nouvelle-France)   Luiz Inácio Lula da Silva   Managua   Manuel Zelaya   Martinique   Martín Torrijos   Mercosur   Mexique   Michelle Bachelet   Montevideo   Napoléon III   Nicanor Duarte Frutos   Nouveau-Mexique   Olivier Dollfus   Organisation des Nations unies   Organisation des États américains   Panamá (ville)   Paramaribo   Port-au-Prince   Portugais   Québec   Rafael Correa   Raúl Castro   René Préval   Ronald Venetiaan   Saint-Domingue (ville)   Saint-Pierre-et-Miquelon   San José   San Juan (Porto Rico)   San Salvador (Salvador)   Santiago du Chili   Sucre (Bolivie)   São Paulo   Tabaré Vázquez   Tegucigalpa   Terre de Feu   Yves Lacoste  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^