Jean-Claude Passeron

Infos
Jean-Claude Passeron (né en 1930 à Nice), est un sociologue et un épistémologue français.
Jean-Claude Passeron

Jean-Claude Passeron (né en 1930 à Nice), est un sociologue et un épistémologue français.

Biographie

Normalien, il s'oriente, après avoir passé l'agrégation de philosophie, vers la sociologie. Il collabore avec Pierre Bourdieu durant les années 1960. De cette collaboration naîtront Les Héritiers en 1964 et La Reproduction en 1970. Ces deux ouvrages auront une influence durable sur la sociologie de l'éducation française. Avec Jean-Claude Chamboredon, ils publient également Le Métier de sociologue - ouvrage de méthodologie et d'épistémologie de la sociologie. En 1968, il fait partie du noyau cooptant chargé de fonder le Centre Universitaire Expérimental de Vincennes, projet pédagogique d'avant-garde, aujourd'hui devenu l'Université Paris 8 (connue sous le nom d'"Université de Vincennes à Saint-Denis"), avec, entre autres, Robert Castel, Michel Foucault et Alain Badiou. Plus tard, il l'abandonne pour intégrer l'EHESS. Mise à part sa célèbre collaboration avec Bourdieu, il réalise aussi des travaux avec d'autres sociologues comme Jean-Claude Chamboredon, Robert Castel, Claude Grignon, Michel Grumbach et François de Singly. Prenant ses distances avec Bourdieu, Passeron poursuit ses enquêtes en sociologie de la culture et des arts. Il publie, dans ce domaine, L`Œil à la page, Les Artistes: essai de morphologie sociale, Le Temps donné aux tableaux. En 1991, il fait paraître Le Raisonnement Sociologique, ouvrage en partie issu d'une thèse d'État. Ce livre a eu un impact profond sur la réflexion épistémologique en sciences sociales. Rompant avec les thèses du Métier de sociologue qui ne voyaient pas de différence entre les sciences sociales et les sciences de la nature, Passeron retrouve le dualisme épistémologique de Max Weber. Il affirme ainsi que les sciences sociales sont des sciences historiques et n'ont, de ce fait, pas le même régime de vérité que les sciences de la nature. En particulier, ce ne sont pas des sciences réfutables au sens de Karl Popper. Cela ne signifie pas pour autant qu'elles ne sont pas scientifiques, mais que les propositions en sciences sociales n'ont jamais la même force probatoire qu'en sciences de la nature. Jean-Claude Passeron est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, où il fait partie d'une unité mixte (avec le CNRS) à caractère tridisciplinaire: le Shadyc (Sociologie, Histoire, Anthropologie des dynamiques culturelles). Il dirige la revue Enquête.

Principaux centres d’intérêt et domaines de recherche


- Épistémologie des Sciences Sociales
- Sociologie de la culture et des arts
- Sociologie de l’éducation

Bibliographie (par ordre chronologique)

Avec P. Bourdieu : Les Héritiers : les étudiants et la culture. Paris, Ed. de Minuit, 1964. Avec G. Antoine : La réforme de l’Université. Paris, Calmann-Lévy, 1966. Avec R. Castel : Éducation, développement et démocratie. Paris/La Haye, Mouton, 1967. Avec P. Bourdieu et J.-C. Chamboredon : Le Métier de sociologue, préalables épistémologiques. Paris, Mouton/Bordas, 1968. Avec C. Grignon : Études de cas sur l’innovation dans l’enseignement supérieur : expériences françaises avant 1968. Paris, O.C.D.E., 1970. Avec P. Bourdieu : La Reproduction : éléments pour une théorie du système d’enseignement. Paris, Ed. de Minuit, 1971. Les mots de la sociologie. Nantes, Université de Nantes, 1980. Avec M. Grumbach : L’œil à la page : enquête sur les images et les bibliotèques. Paris, Bibliothèque Publique d’Information, 1985. Avec C. Grignon : Le savant et le populaire, misérabilisme et populisme en sociologie et en littérature. Paris, Seuil/Gallimard, 1989. Avec E. Pedler : Le temps donné aux tableaux. Marseille, IMEREC, 1991. Le Raisonnement sociologique : l’espace non-poppérien du raisonnement naturel. Paris, Nathan, coll. Essais et Recherches, 1991. Avec P.-M. Menger, eds. : L’art de la recherche, Essais en l’honneur de R. Moulin. Paris, La Documentation Française, 1994. Avec L.-A. : Gerard-Valet, eds. : Le modèle et l’enquête : les usages du principe de rationalité dans les sciences sociales. Paris, Ed. de l’EHESS, 1995. Ed. : Richard Hoggart en France. (Textes rassemblés par J.-C. Passeron) Paris, Bibliothèque Publique d’Information, 1999. Avec M de Fornel, eds. : L’argumentation. Preuve et persuasion. Paris, Ed. de l’EHESS, 2002. Le raisonnement sociologique: un espace non poppérien de l'argumentation. (Ed. refondue et augmentée) Paris, Albin Michel, 2005. Penser par cas. Paris, Ed. de l’EHESS, 2005. Qu’est-ce qu’une discipline ? Paris, Ed. de l’EHESS, 2006. Une bibliographie plus complète et exhaustive des ouvrages, collaborations, articles et enquêtes réalisées par J.-C. Passeron est disponible sur le site de l'EHESS: http://shadyc.ehess.fr/document.php?id=85

Articles et entretiens

Vous trouverez plusieurs articles de J.-C. Passeron parus dans la revue Enquêtes, dans le site de celle-ci: http://enquete.revues.org/personne18.html?type=auteur Vous trouverez un entretien avec Passeron sur le site de l'ENS-LSH: http://enquete.revues.org/personne18.html?type=auteur Catégorie:sociologue français Catégorie:Essayiste français Catégorie:écrivain d'analyse Catégorie:sociologue de la culture Catégorie:Cultural studies Catégorie:Naissance en 1930 Catégorie:Normalien pt:Jean-Claude Passeron
Sujets connexes
Alain Badiou   Enquête   François de Singly   Jean-Claude Chamboredon   Karl Popper   Max Weber   Michel Foucault   Nice   Pierre Bourdieu   Sociologie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^