Romanche (rivière)

Infos
La Romanche est un torrent du sud-est de la France. Elle prend sa source dans la partie nord du massif des Écrins et se jette dans le Drac à Champ-sur-Drac, au sud de Grenoble.
Romanche (rivière)

La Romanche est un torrent du sud-est de la France. Elle prend sa source dans la partie nord du massif des Écrins et se jette dans le Drac à Champ-sur-Drac, au sud de Grenoble.

Présentation

Le lac de barrage du Chambon dans la vallée de la Romanche séparant l'Alpe d'Huez et les Deux Alpes La Romanche traverse les villes de La Grave dans les Hautes-Alpes et du Bourg-d'Oisans, de Livet-et-Gavet, de Vizille et de Champ-sur-Drac en Isère. Ses principaux affluents sont le Vénéon et l'Eau d'Olle. Il s'agit d'un torrent alpin dont le lit est préservé dans les Hautes-Alpes car se situant en majorité dans le parc national des Écrins mais dont le cours inférieur est relativement artificiel. En effet, son cours est barré plusieurs fois par des barrages formant des retenues (comme le lac du Chambon) avant d'être en partie canalisé afin de contourner des zones habitées (plaines du Bourg-d'Oisans et de Vizille) et de servir de moyen de production d'énergie hydraulique pour des usines.

Histoire

Dans le Moyen Âge, de nombreux lacs importants se sont formés successivement dans la plaine du Bourg-d'Oisans à la suite d'éboulements bloquant le cours d'eau à hauteur du torrent de l'Infernet, sur la commune de Livet-et-Gavet. Après quelques années d'existence, un de ces lacs s'est rompu et a entrainé une inondation de type torrentiel dans la vallée jusqu'à Grenoble. Aujourd'hui encore, face aux éboulements réguliers de la chaîne de Belledonne dans ce secteur, la menace plane d'un scénario identique. Ce scénario pourrait aussi se reproduire un peu plus en aval du torrent de l'Infernet, cette fois-ci au niveau d'une zone d'éboulement appelée Ruines de Séchilienne.

Hydrologie

Le débit moyen interannuel ou module de la Romanche a été calculé durant une longue période de 86 ans au Bourg-d'Oisans (1907-2004). Il se monte à 38, 4 m³ par seconde pour une surface de bassin de 1 000 km², soit 80 % de la totalité du bassin. La rivière présente des fluctuations saisonnières de débit typiques d'un régime nival, avec des hautes eaux de printemps-été dues à la fonte des neiges et portant le débit mensuel moyen au niveau de 64 à 87, 4 m³ de mai à juillet inclus (avec un maximum en juin encore très sensible en juillet), suivies d'une baisse progressive aboutissant à un long étiage d'automne-hiver, de novembre à fin mars-début avril, entraînant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à un minimum de 12, 6 m³ au mois de janvier. À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 6, 8 m³, en cas de période décennale sèche, ce qui reste encore appréciable, il est vrai. Le VCN3 est la quantité minimale écoulée ou débit minimal sur trois jours consécutifs. Quant aux crues, elles peuvent être très importantes. En effet, le QIX 2 ou débit calculé de crue biennal et le QIX 5 ou débit calculé pour une crue quinquennale valent respectivement 182 et 229 m³ par seconde. Le QIX 10 ou débit calculé pour une crue décennale se monte à 260 m³. Quant aux QIX 20 et QIX 50, ils ne sont pas publiés (voir note Le QIX 20 ou débit calculé pour une crue vicennale, est la valeur du débit calculé pour une crue n'ayant statistiquement lieu que tous les 20 ans. On calcule aussi le QIX 50, c'est à dire la valeur du débit calculé pour une crue cinquantennale, n'ayant statistiquement lieu que tous les 50 ans. Enfin le QIX 2 et le QIX 5 sont les débits calculés pour une crue biennale et quinquennale, c'est à dire une crue qui doit se produire en moyenne tous les deux ou cinq ans. Ils permettent d'apprécier les risques à plus court terme. ). Le débit maximal enregistré au Bourg-d'Oisans est de 310 m³ par seconde. La lame d'eau écoulée dans le bassin versant de la rivière est de 1 218 millimètres annuellement, ce qui est très élevé et résulte des précipitations abondantes sur les hautes montagnes des Alpes, mais est tout à fait normal dans cette région. Le débit spécifique (Qsp) se monte ainsi à 38, 4 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Barrage   Belledonne   Canal (voie navigable)   Champ-sur-Drac   Cours d'eau   Drac   Débit spécifique   Débits des cours d'eau français du bassin du Rhône   France   Grenoble   Hautes-Alpes   Isère (département)   L'Alpe d'Huez   La Grave   Lac du Chambon   Lame d'eau   Le Bourg-d'Oisans   Les Deux Alpes   Liste des rivières de France   Livet-et-Gavet   Massif des Écrins   Module (hydrologie)   Moyen Âge   Parc national des Écrins   Rhône   Séchilienne   Vizille   Vénéon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^