Hippodrome des Bruyères (Rouen)

Infos
L'Hippodrome des Bruyères se situait à Sotteville-lès-Rouen dans le département de Seine-Maritime. C'était un hippodrome ouvert au galop avec une piste en herbe de 1600 m et au trot avec une piste de 1300m en sable avec corde à gauche. Cet hippodrome a fermé ses portes en 2005, remplacé par l'hippodrome de Rouen-Mauquenchy.
Hippodrome des Bruyères (Rouen)

L'Hippodrome des Bruyères se situait à Sotteville-lès-Rouen dans le département de Seine-Maritime. C'était un hippodrome ouvert au galop avec une piste en herbe de 1600 m et au trot avec une piste de 1300m en sable avec corde à gauche. Cet hippodrome a fermé ses portes en 2005, remplacé par l'hippodrome de Rouen-Mauquenchy.

Historique

Les premières courses à Rouen eurent lieu en 1844 sur le Cours de la Reine à l'instigation de la Société d'Agriculture. Mais le véritable départ eu lieu en 1861 avec la création de la Société et l'établissement d'un hippodrome aux Bruyères grâce à la Cavalerie de l'Armée. Pendant la Seconde Guerre mondiale le terrain fut occupé par des installations militaires qui nécessitèrent de gros travaux de démolition en 1945-46. Par suite de la vétusté des tribunes les courses n'ont pu se dérouler sur l'hippodrome à partir du printemps 1994 et en 1995 et ont été transférées sur divers hippodromes de la Fédération (Chartres, Fontainebleau, Dieppe, etc.). En 1994 M. Jacques Brion succède à la Présidence à M. Perdrix. En 1996 les Courses au Galop ont été arrêtées (raison officielle : sécurité). D'importants travaux sont entrepris en 1996 sur les pistes, les boxes, etc. Des projets sont à l'étude avec certains notamment envisageant la suppression des courses au galop (effectif en septembre 1996). En 1997 les projets semblent se préciser avec la construction d’un centre hippique avec hippodrome à Mauquenchy, en pays de Bray, près de Forges-les-Eaux. Le Conseil général de Seine-Maritime a voté le 9 juin 1998 un budget de 50 millions de francs, auxquels s’ajoutent 10 millions de francs de la SECF pour la construction d’un hippodrome sur les terrains (280 hectares) du Conseil général à Mauquenchy, terrains initialement prévus 10 ans plus tôt pour la construction d’un circuit automobile en remplacement des Essarts, projet abandonné avec la disparition de l’écurie Larrousse-Calmels et la construction de Magny-Cours. Il semble que fin 1999 l'ensemble du dossier (adjudications, choix de l'architecte, …) soit prêt et que les travaux puissent démarrer début 2000 pour une ouverture de l'hippodrome en septembre 2001. L'architecte choisi est M. Amadeo, concepteur du nouveau Marseille Borely. En novembre 2000 le Président Jacques Brion a communiqué que les travaux à Mauquenchy pourraient débuter au printemps 2001, que la piste ferait de 1 300 à 1 400 mètres et qu'un restaurant panoramique de 250 places serait édifié. Malgré un incendie criminel au printemps 2002, des travaux de réfection permettront la tenue des courses à Rouen en septembre 2002. Le Projet Mauquenchy semble renaître en début 2003, où le Conseil général assurera la maîtrise d'œuvre d'une Cité du cheval avec un hippodrome ultra moderne entièrement tourné vers les trotteurs. Une piste corde à gauche de 1 300 mètres est prévue avec des tribunes et installations très modernes. Ouverture de Mauquenchy prévue en 2004 (puis reportée en début 2005). Le site de l'hippodrome des Bruyères est voué à devenir un parc urbain.

Lien interne

- Liste des hippodromes Bruyères (Rouen) Catégorie:Sport à Rouen
Sujets connexes
Chartres   Circuit automobile   Circuit de Nevers Magny-Cours   Circuit de Rouen-les-Essarts   Conseil général   Dieppe (Seine-Maritime)   Fontainebleau   Forges-les-Eaux   Fédération française d'équitation   Hippodrome   Hippodrome de Rouen-Mauquenchy   Larrousse   Mauquenchy   Pays de Bray   Seconde Guerre mondiale   Seine-Maritime   Sotteville-lès-Rouen  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^