Fun Radio

Infos
Fun Radio est une chaîne de radio musicale de RnB et de dance privée française détenu par le groupe RTL .
Fun Radio

Fun Radio est une chaîne de radio musicale de RnB et de dance privée française détenu par le groupe RTL .

Histoire de la radio

Le début

Fun Radio a été créée le 2 octobre 1985, dans le sud de la France par Jean-Baptiste Blanchemin, Éric Pechadre et Pierre Lattès en fédérant 6 stations locales NRJ (Nancy, Montpellier, Bordeaux, Carcassonne, Toulouse, et Grenoble) et une station Chic FM (Nice) au sein de la société Cofirad SA. Ce putsch se préparera dans le plus grand secret à tel point que les animateurs de ces stations ne seront mis au courant que le jour même et que la direction parisienne de NRJ ne comprend pas la situation. Des tracts sont distribués dans la nuit du 1 au 2 octobre pour annoncer la naissance de cette nouvelle radio aux auditeurs des villes où étaient présentes ces stations. Les premiers jours, les auditeurs ne comprennent rien et c'est la confusion la plus totale dans leurs esprits. Parmi les tout premiers animateurs de la station, on retrouve le DJ Didier Sinclair, qui officiera sur la station jusqu’en 1991. Bernard Montiel faisait également partie des tout premiers animateurs de Fun Radio, où il a animé une émission sur le cinéma.

L’ère Hersant

En proie à des difficultés financières en 1987, Robert Hersant rachète Cofirad (Fun Radio) et la fusionne avec son réseau Chic FM en septembre 1987 pour créer le réseau Fun Radio. La plupart des animateurs de Chic FM dont Nagui, et Laurent Boyer sont remerciés. Fun Radio s’installe dans les studios de Chic FM (anciens Studios d’Eddy Barclay), Avenue Charles de Gaulle, à Neuilly sur Seine. Cette fusion donne à Fun une véritable implantation nationale. La CNCL, autorité régulatrice de l’audiovisuel de l’époque, n’est même pas informée de cette fusion et s’en inquiétera plus tard. En 1988, Fun Radio est le réseau musical français qui compte le plus de stations : 97 contre 56 pour NRJ, 50 pour Kiss FM, 16 pour Skyrock et 7 pour Hit FM. La station n’a pas de véritable concept et est une copie conforme de NRJ. De 1987 à 1989 la radio est dirigée par Daniel Vaucamp. Robert Hersant nomme Benoît Sillard, directeur général de la station en 1989, après le départ de Pierre Lattes, l'un des fondateurs de la station. Plusieurs solutions se présentent à lui : liquider la station, la revendre, la fusionner avec Maxximum, station jeune du groupe RTL (refus du CSA) ou la relancer. C’est cette dernière solution qui sera choisie. Fun Radio connaîtra alors son premier plan social. Quelques mois plus tard, Benoît Sillard deviendra PDG de Fun Radio et développera Fun Radio à l’étranger en lançant Fun Radio Roumanie, Fun Radio Pologne et Fun Radio Slovaquie, qui seront les 1 radios libres dans chacun de ces trois pays de l’Est, puis Fun Radio Belgique. On retrouve à l'antenne Alexandra Toucourt (Alexandra Dayan) qui sera entre autres plus tard une des voix d'Europe 1 ou du Hit Machine sur M6, Isabelle (ou Jessy Ernut) devenue plus tard la voix du Juste Prix sur TF1. L'équipe se compose également de Bill Codebar, Eddy, Elton Djoovy (Frédéric Jouve), Sam Choko (Philippe Sage), Stef Le Maniac (Stéphane Blanc), Marc Potain, Captain Transistor, Cookie, Mandrak, Jean François M, Le Gaucher (Bruno Chevalier)...À cette époque, sur proposition d'Éric Péchadre, Robert Hersant, homme de presse lance même une déclinaison magazine de Fun Radio avec Maxi Fun La programmation musicale de Fun Radio est alors orientée autour des hits du moment (premiers tests musicaux par tél.) avec le célèbre 6 Tops d’un Block(88/89 voix antenne Patrick Kuban, réalisateur Patrick Baudu). Au début des années 1990, Zorglub puis Pascal Sellem animent les matinales de la station. Bruno Treize, Bill, Difool et Alexandre Debanne font alors partie de l'équipe d'animateurs de la station. Tout comme Laurent Baffie qui anime une émission d'humour (Vas-y fait nous rire) de 1990 à 1992. L'ère Sillard se révélera catastrophique pour la statégie du Groupe Hersant dans la radio. C'est notamment lui qui a eu l'idée géniale d'abandonner des fréquences aux directeurs salariés en province… avant que le groupe Fun doive les racheter une à une à prix d'or quelques années plus tard… Pour dynamiser l’antenne, il débauche Arthur de Skyrock, alors inconnu du grand public. Arthur prend dans son équipe Alexandre Devoise et Manu Levy, le standardiste d'Eddy. L’audience de la matinale explose et la station affiche 5% d’audience cumulée avec des jeux et des délires alors très originaux et impertinents sur un grand réseau (l'Orgasmotron…). Fun devance alors sur cette tranche horaire toutes les autres ‘’radios jeunes’’. Arthur s’autoproclame ‘’l’animateur le plus con de la bande FM’’, mais lâche Fun Radio pour Europe 1 un an plus tard en 1992. Pour succéder à Arthur, la station fera appel à Laurence Boccolini, qui ne restera que quelques semaines à l’antenne. En octobre 1992, face au succès de ‘’Bonsoir la Planète’’ sur Skyrock, Benoît Sillard met à l’antenne une émission sulfureuse Lovin'Fun animée par "Le Doc" (Christian Spitz, pédiatre), et Difool. Fun Radio devient la radio la plus écoutée après 20h avec cette émission de libre antenne et de prévention sur l’amour et la sexualité destinée aux adolescents et jeunes adultes. Difool va également tenter l'aventure du Difooloir durant l'été, mais le CSA va vite interdire l'émission.

L’ère CLT (RTL Group)

En 1993, Éric Pechadre réussit à convaincre Robert Hersant que l'équilibre financier de la radio ne sera trouvé qu'avec l'appui d'un grand groupe. RTL, RMC et Europe 1 sont alors approchés et c'est la CLT (RTL Group) qui rentre dans le capital de la station. (60% Hersant, 30% CLT, 10% M6). La part de la CLT ne cessera de croître les années suivantes. Fun Radio adopte une programmation musicale majoritairement rock-grunge, les émissions de libre antenne occupent la majorité des tranches horaires et des animateurs avec une forte personnalité : Max, Cauet, Arnold, Difool, Le Doc, Bill, Genie Godula, Julia, Miguel… Au printemps 1994, la radio bat ses records d'audience avec 8, 7 points d'audience (contre 10 pour NRJ) grâce à Lovin'Fun et à la polémique née autour de cette émission où les propos crus fusent. En janvier 1995, Cauet, aux commandes de la matinale fait une mauvaise blague à propos des camps de concentration, ce qui conduira Fun Radio à le licencier. De cet épisode, naîtra une inimitié immense avec Arthur. Au mois de juin 1996, Difool alors directeur d’antenne de la station, démissionne suite à un désaccord avec Benoît Sillard. En effet, avec l’érosion de l’audience des émissions de libre-antenne, Benoit Sillard désirait modifier le concept de la station en mettant plus de musique et en lançant Fun TV. Le refus de Fun Radio de le libérer de sa clause d'exclusivité et le fait que Difool soit une marque déposée par Fun Radio l'empêchent de reprendre l'antenne sur une radio concurrente pendant un an. A la rentrée 1996, Fun Radio lance son site internet et réoriente sa programmation vers une programmation musicale nommé le ‘’Meilleur Mix’, mélangeant RnB/Techno/Dance/Rap . Des émissions thématiques ou d’humour font leur apparition comme Eric et Ramzy Show, Fun Voyages ou Ciné Fun avec Arnold et Laurent Weil. Lovin'Fun perdure avec une nouvelle coanimatrice. L’équipe de Fun se constitue toujours de Max, Le Doc, Genie, Arnold, Bill, Miguel auquel s’ajoutent de nouveaux animateurs comme Lorenzo Pancino, Emmanuelle Gaume, Florian Gazan, Yannick, Morgan, David. Le 10 février 1997, Fun Radio lance sa chaîne de télévision Fun TV sur le câble et le satellite avec un concept de radio filmée, concept qui sera abandonné moins d’un an plus tard. Fun Radio continue à connaître des problèmes d’audience. Le 3 novembre 1997, Benoit Sillard quitte Fun Radio et est remplacé par Axel Duroux, alors PDG de RTL2. Près d'un tiers des 120 salariés de la radio quitte la station ou est licencié. De nombreux services (technique, commercial, programmation) sont mutualisés avec ceux de RTL2, qui avait failli fusionner avec Fun, du temps où elle s'appelait Maxximum. Ces mutualisations avaient pour but de faire des économies et d’assainir les finances de la station. Axel Duroux abandonne le concept des Fun Music Systems, chaîne de cafés développée avec Kronenbourg, et la Fondation Fun Radio (prévention des MST, lutte contre la violence…) est délaissée. Il reformate Fun Radio et Fun TV avec l’aide de Samuel Zniber (Sam Z), venu de NRJ. Les libres-antennes sont de moins en moins nombreuses, la programmation musicale devient ‘’hits’’ . En avril 1998, Max succède à Lorenzo au Morning. En juin, Lovin'Fun disparaît de l’antenne. La plupart des animateurs emblématiques de la station, hormis Max sont licenciés. De nouvelles voix comme Barth, Léo , Mickael Quiroga font leur apparition. Jusqu’à cette date, l’audience se maintien au niveau des audiences constatées à l’époque du départ de Benoît Sillard. Entre 1997 et 2002, Gérard de Suresnes (Gérard Cousin) animera des débats, sur de multiples sujets plus ou moins sérieux, tard dans la nuit. Les "Débats de Gérard" étaient et resteront "l'émission la plus trash de la bande FM". De son équipe on retiendra notamment Phildar, Manu, Anneka, Reego, Appoline… et bien sûr Max qui l'a découvert avec ses fameux poèmes. À cette équipe officielle viendront s'ajouter les "habituels" comme Gérard les appelait. Il faut savoir qu'il existe des nombreuses rumeurs selon lesquelles Gérard ne sera payé que quelques mois sur ces cinq années par Fun Radio, bien qu'il soit difficile de parler ici d'un travail. Le 30 octobre 2002, Gerard fera l'erreur de trop et sera interdit définitivement d'antenne. L'homme qui a marqué toute une génération s'est éteint en mai 2005 alors que sa légende grandissait, encore et toujours. De nombreux animateurs lui ont rendu hommage ainsi que ses fans. Qu'il repose en paix, lui qui est entré au panthéon de la FM. À la rentrée 1998, la station est complètement reformatée. Emmanuel Curtil, voix de Jim Carrey ou de Chandler dans Friends, qui faisait la voix-off de la station (habillage et jingles) depuis plusieurs années, est remplacé. Le logo change complètement et devient rose et de forme carrée. Sa ressemblance avec les logos de RTL et RTL2 fait craindre que Fun Radio devienne RTL3. La programmation devient rock et techno, la station accueille de nouveaux animateurs : Bob, Victor, Kash, Barth. Max continue l’émission du matin, Bob le cinglé débauché à Skyrock présente la Fun List, Morgan reprend les Dédi’Fun animées par Difool au début des années 1990. L’audience s’écroule et atteint des niveaux historiquement bas. Fin septembre, Mickaël est remercié après un dérapage, Max reprend les commandes des soirées. Barth le remplace pour le ‘’Morning Bio’’. En janvier 1999, Fun connaît de nouveaux bouleversements. Le logo change pour la deuxième fois en 6 mois, la station déménage pour s’installer dans les locaux de RTL, rue Bayard à Paris. Le format change à nouveau pour devenir ‘’Groove’n’dance’’, Sam Z fait son retour à l’antenne. David change de nom pour devenir Dario, Barth est remplacé par Bob, Gwen et Martin anniment l’émission matinale Fun Tonic. En juin 1999, l’audience a remonté spectaculairement, bien que certains regrettent le formatage musical et le ton plus lisse et moins personnel des animateurs. Cette même année, Fun Radio revend à M6 les 50% de Fun TV, que la station détenait encore. M6 cède les 10% du capital qu'il possédait à RTL Group (ex CLT-UFA), qui devient actionnaire à 100% de Fun Radio. En janvier 2000, Axel Duroux quitte le Groupe RTL pour prendre la direction d’Endemol France. Il est remplacé par le PDG de RTL, Stéphane Duhamel, qui sera remplacé la même année par Robin Leproux nommé PDG du groupe après les déboires de Stéphane Duhamel et de sa politique de rajeunissement de l’antenne de RTL. Le succès de Fun Radio se confirme, elle bénéficie de retombées énormes grâce aux partenariats passés avec M6 et ses émissions de télé réalité. En septembre 2000, Arthur, devenu très connu, fait son come-back sur l’antenne avec un show quotidien en fin d’après midi avec Manu Levy et Myriam. La station lance le Mix Suprême, jeu qui permet à un auditeur de gagner 1 million de francs. Sam Z quitte Fun Radio en 2001 pour diriger des stations FM étrangères, Victor (Xavier Laissus) le remplace à la direction d’antenne. Olivier Jacobs succède à Jean-Baptiste Jouy à la direction générale. La station souhaite élargir son audience, rappelle en 2002 Emmanuel Curtil et lance le format ‘’Des hits et du Fun’’, Max co-anime l’émission du soir avec Mélanie. Bob, Isa et Martin animent le morning. Arthur multiplie les événements à l’antenne (émission depuis le porte-avions Charles de Gaulle, plusieurs émissions dans une journée depuis différentes régions de France). La station lance Fun MP3, une webradio aujourd’hui disparue.La station bat alors son deuxième record historique d'audience avec 8.1 % d'audience cumulée. En 2004, Fun Radio fait appel à Cauet, devenu très connu, pour animer le morning de Fun Radio. Arthur, avec qui il a eu un différent suite à une mauvaise blague sur les camps de concentration, refuse d’animer sur Fun Radio bien que son contrat le lie à la station jusqu’en juin 2005. Arthur ‘’prend en otage’’ l’antenne avec le soutien de personnalités du show-biz pour demander sa liberté. Fun Radio l’interdit d’antenne et l’affaire se termine devant les tribunaux. L’arrivée de Cauet aux matinales permet de maintenir l’audience après le départ d’Arthur. Les 2 animateurs tentent de réaliser à la même période l’émission la plus longue au monde sur leurs antennes respectives. En juin 2005, le PDG de RTL/RTL2/Fun Radio est remercié et remplacé par Axel Duroux, qui fait de nouveau appel à Sam Z, qui devient Directeur Général en remplacement d’Olivier Jacobs. À la rentrée, la station fait évoluer son format vers le format ‘’Soul & Dance’’, elle fait évoluer son logo et son habillage. En décembre 2005, Xavier Laissus est remplacé par Davy Seranno (Morgan) à la direction d’antenne après avoir dirigé l’antenne d’Europe 2 pendant quelques mois. Max animateur emblématique de la station depuis 12 ans quitte l’antenne et est remplacé par Sophie Gaillard, l'émission citoyenne de Loubna disparaît également. Fun Radio réalise alors son meilleur sondage depuis fin 2003 avec une part d’audience qui bondit de +21% sur une seule vague et 358.000 nouveaux auditeurs en moins de trois mois. En une seule vague, toutes les tranches de programmes de la station – de 5H à minuit – voient leur parts d’audience progresser de manière significative, à l’image de :
-Cauet, chaque matin entre 6H et 10H, qui gagne encore +19% de parts d’audience,
- Sophie, chaque soir à partir de 21H, qui – pour son 1 sondage – progresse déjà de +21%,
- Du son soul et dance qui fait de nouveaux adeptes à chaque sondage entre 10h et 21h : +19%. Enfin, Cauet a une nouvelle fois créé l’événement, le 6 avril dernier, en embarquant avec lui 1.700.000 auditeurs à bord du TGV pour l’émission la plus rapide et a déjà proposé aux auditeurs de Fun Radio de gagner 68.000 euros ! Toutefois le sondage Médiamétrie de juillet 2006 révèle de nouveau une légère baisse de l'audience. En janvier 2007, dix-huit mois après son arrivée à la Direction générale des Programmes des stations musicales du Pôle Radio de RTL Group, Samuel Zniber quitte ses fonctions. Claude Sertorio - Directeur général - est nommé adjoint à la Direction générale et le poste de Directeur général est confié à Jérôme Fouqueray Une étude médiamétrie publiée en septembre 2007, démontre que la station musical à progressé de manière importante: en un an elle a gagné près de 330 000 auditeurs en semaine, soit une hausse de 12%. Le 25 septembre 2007, la station adopte un nouveau logo se rapprochant du logo qui avait été adopté en janvier 2000. Depuis la rentrée 2007 Le claim Soul & Dance se détache du logo et vient se fixer en dessous de celui-ci à la manière du claim Des hits & du Fun adopté en 2002. Le 21 novembre 2007, le claim Soul & Dance disparait peu à peu et est remplacé par Le son du Dancefloor, Fun Radio est désignée par les animateurs comme étant la radio qui diffuse "40 minutes de son Dancefloor non-stop". Image:Funradio.jpg|Logo Fun Radio de 1985 à 1989 Image:Funradio-logo-1994.jpg|Logo Fun Radio de 1990 à 1998 Image:Funradio-1998.jpg|Logo Fun Radio de Septembre 1998 à Décembre 1999 Image:Funradio-1999.jpg|Logo Fun Radio de Janvier 2000 à Septembre 2005 Image:Fun Radio Logo 2005.PNG|Logo Fun Radio de Septembre 2005 à Septembre 2007 Image:Logo2007.png|Logo Fun Radio depuis Septembre 2007

Organisation

Dirigeants

Présidents directeurs généraux :
- Daniel Vaucamp : 1987-1989
- Benoit Sillard : 1989-1997
- Axel Duroux : 1997-2000
- Stéphane Duhamel : 2000
- Robin Leproux : 2001-2005
- Axel Duroux : depuis 2005 Directeurs généraux :
- Alain Le Menaez : 1987-1999
- Christian Lefebvre : 1999-2000
- Jean Baptiste Jouy : 2000-2001
- Olivier Jacobs : 2001-2005
- Samuel Zniber : 2005-2007
- Claude Sertorio : 2005-2007
- Jérôme Fouqueray : 2007 Directeurs d'antenne :
- Pierre Lattès : 1985-1989
- Jean Pierre Millet (Directeurs Général en charge des Programmes): 1989-1990
- Hervé Lemaire : (Directeur de la programmation et de l'antenne) 1990-1994
- David Massard (Difool) : 1994-1996
- Jean Isnard (Directeurs Général en charge des Programmes) : 1996-1997
- Jean Michel Meschin : 1997
- Samuel Zniber (Sam Z) : 1997-2001
- Xavier Laissus (Victor) : 2001-2005 assisté de Gaël Sanquer
- Davy Seranno (Morgan) : 2006- Directeurs des Réseaux :
- Emmanuel Rials : 1994-1999

Capital et filliales

La Société d’Exploitation Radio Chic (SERC) dont le nom commercial est Fun Radio est détenue à 100% depuis 1999 par le groupe français RTL, filiale à 100% de RTL Group.
- Filliales
- RTL Fun Développement : Produits dérivés et diversification (tournées...)
- RTL Net : Société éditrice du site Funradio.fr
- Régie Publicitaire : IP France

Studios

- 143 Avenue Charles de Gaulle - Neuilly sur Seine (1989-1999)
- 22 Rue Bayard - Paris

Quelques émissions

- Arthur
- Check Ça
- Fun Live
- Lovin'Fun
- Party Fun
- La Radio Libre

Historique des slogans

- 1985 : Changez d'énergie sans changer de fréquence. / Tant qu'il y aura des piles.
- 1986 : La radio complètement Fun.
- 1987 : La radio sensations.
- 1988 : La meilleure radio.
- 1990 : La radio fun c'est Fun Radio.
- 1992 : Toujours et encore plus fort.
- 1994 : Ouvrons-la.
- 1996 : Le meilleur mix.
- 1997 : La radio d'une génération
- 1998 : Pour le Fun et pour les tubes.
- 1999 : Groove + dance = Fun. / Fun Radio donne le tempo.
- 2001 : La première radio groove'n dance.
- 2002 : Des hits & du fun.
- 2004 : RnB, Dance, Fun.
- 2005-2007 : Soul & Dance.

L'équipe de Fun Radio

Animateurs actuels

Cauet, Morgan, Déborah, Dario, Ludo, Djé, Karel, Gopher, Mico, Miko, Sophie, Martin Laigle, JB, Clément, Mélanie, Jeff, Coach Alain

Animateurs emblématiques de la station

Max, Arthur, Gérard de Suresnes, Difool, Le Doc, Cauet, Arnold, Bill, Bob, Didier Sinclair, Éric et Ramzy, Genie, Miguel, Lorenzo, Karel (anciennement Olivier).

Anciens animateurs

Philippe Larchevêque, Laurent Thaon, Alexandra Dayan , Gaël Sanquer (Gaël), Jihane, Florian Gazan, Yannick, Xavier Laissus (Victor), Kash, Eve Solal (animatrice virtuel), Philippe Seither (Phil), Jean-Marc Ruzza (Barth), Léo Cuenca (Léo), Loubna Méliane (Loubna), Laurence Boccolini, Laurent Baffie, Jessyca Falour (Jessyca), Evan, Gérard de Suresnes (Gérard), Laurent Weil, Loeki , Mickael Quiroga (Mickael), Mélanie Angélie (Mélanie), Théo, Eddy, Bruno Dubois (Treize), Omar et Fred, Bernard Montiel, Julia Versene (Julia), Fréderic Jouve (Djoovy), Philippe Sage (Sam Choco), Stéphane Blanc (Stef Le Maniac), Captain Transistor, Cyril Laporte (Zarcov), Philippe Sallé (Mandrak), Jean François M, Zorglub, Pascal Sellem, Olivier Pin, Karl Zéro, Stéphane Hagopian (Steph), Double F (Arno), Roland Olivier (Diego), Bruno Chevalier (Le Gaucher), Dwight Thompson, Ptit Dav, Isabelle Giami (Isa), Rousso, Emmanuelle Gaume (Emmanuelle), Matéo, Samuel Zniber (Sam Z), Ricky, Gwenola Froment (Gwen), Martial, Stan, Ludo, Fred Charles, Chris, Jasmine, Jean Rieffel (Jean), Ben, Seb (Lucas), Omar et Fred, Phil, Martin McCourt, Jean-Yves D'estrée, Hervé Carrasco.

Standardistes et assistants devenus célèbres

Cauet, Maurad, Omar et Fred, Elsa Fayer, Miko, Michaël Youn

DJs sur Fun Radio (anciens et actuels)

Laurent Garnier, Carl Cox, DJ Abdel, DJ Assad, DJ Getdown, Miss Sin, Martin Solveig, Antoine Clamaran, Dario, Robbie Rivera, David Vendetta, Sebastien Drum's, DJ Mash, DJ Style, Mico., Morgan

Voix Off

- Voix masculines : Patrick Kuban (habillage 6 tops d'un block 88/89), Benoît Allemane, Emmanuel Curtil, Doudou Masta, Pierre Hatet (le martin show), Jacques Frantz (planetarthur) Jean Topar (Cauet), Jean-Michel Meschin, Damien Witecka, Greg Germain (Cauet depuis le 02/09/07)
- Voix féminines : Delphine Bénatar, Caroline Combes, Olga Sokolow, Francine Baudelot

Journalistes

Franck Sportis, Christina Guilloton, Tristan de la Fléchère, Julie Cross, Nicolas Beuglet, Éric Lange, Valérie Benaïm, Julie Reynault, Fidel Balbona, Gwenola Froment (Gwen), Olivier Jacquemin, Marie-Laurence Vieillard (Marie Lo), Xavier Laissus, Greg Lamazeres, Grégory Herpe, Vincent Deby, Damien Carreau, Catherine Courchinoux, Nathalie Inchauspé, Delphine Lopez, Mustapha Chakir (Mouss)

Programmateurs musicaux

- Pierre Lattès: 1987-1990
- Hervé Lemaire : 1990-1995
- Caroline Davigny : 1995-1997
- Carl Watts : 1997-1998
- Pierre Lebrun : 1998-2005
- Remi Demange : 2006-2007
- David Batiste : 2007

Producteurs

- Marc ganivet responsable de production
- Tomas Ackerman
- Alban rinoval
- Jérôme Sopain
- Julien richard
- Amaury maillet
- Florian compagnier
- Patrick Baudu (habillage 6 tops d'un block 88/89)

Voir aussi

===
Sujets connexes
Actionnaire   Alexandre Devoise   Antoine Clamaran   Arnold   Arnold (animateur)   Arthur (animateur)   Axel Duroux   Belgique   Benoît Sillard   Bernard Montiel   Bordeaux   Bruxelles   Carcassonne   Carl Cox   Check Ça   Chic FM   Christian Spitz   Clément   Conseil supérieur de l'audiovisuel   DJ Abdel   Dance   Didier Sinclair   Difool   Disc jockey   Double F   Déborah Grunwald   Eddy   Elsa Fayer   Emmanuel Curtil   Emmanuelle Gaume   Endemol   Europe 1   Evan   Florian Gazan   Forest (Belgique)   Franck Sportis   Français   Freebox   Friends   Fun Live   Fun TV   Genie Godula   Gopher (animateur)   Grenoble   Groove   Grunge   Grégory Herpe   Gérard de Suresnes   Hervé Lemaire   Hit FM   Jessyca Falour   Jihane   Jim Carrey   Julia   Jérôme Fouqueray   Karl Zéro   Kronenbourg   Laurence Boccolini   Laurent Baffie   Laurent Boyer   Laurent Garnier   Laurent Weil   Loubna Méliane   Léo Cuenca   M6   Manu Levy   Martin Solveig   Maurad   Max   Max (animateur)   Maxximum   Michaël Youn   Miguel Derennes   Miko (animateur)   Miss Sin   Montpellier   Médiamétrie   Mélanie Angélie   NRJ   Nagui   Nancy   Nice   Olivier Rouault   Omar et Fred   Paris   Party Fun   Pascal Sellem   Pologne   Pop   RTL2   RTL (France)   RTL Group   Radio Télévision Luxembourg   Radiodiffusion   Rap   Ricky   Robert Hersant   Roumanie   Samuel Zniber   Sexualité   Skyrock   Slovaquie   Stéphane Hagopian   TF1   TGV   TPS (société)   Techno   Tempo   Toulouse   Télévision par câble   Télévision par satellite   Webradio   Xavier Laissus   Zorglub  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^