Michel de Boüard

Infos
Michel de Boüard, né le 5 août 1909 et mort le 28 avril 1989, à Épron (Calvados), est un historien et archéologue français, membre de l'Institut et doyen de la faculté des lettres de Caen.
Michel de Boüard

Michel de Boüard, né le 5 août 1909 et mort le 28 avril 1989, à Épron (Calvados), est un historien et archéologue français, membre de l'Institut et doyen de la faculté des lettres de Caen.

Biographie

Après l'École des chartes, il devient membre de l'École française de Rome entre 1930 et 1932. Il est nommé professeur d'histoire à l'université de Caen en 1940. Résistant et membre du Parti communiste français de 1942 à 1960, il est déporté à Mauthausen. De retour en France après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il participe à la reconstruction de Caen en dirigeant notamment les fouilles archéologiques du château de Caen de 1949 à 1966. Dès cette époque, il s'affirme comme le chef de file de l'archéologie médiévale. Il s'agit d'utiliser la méthode stratigraphique sur des sites d'époque médiévale, période alors totalement négligée par les archéologues. Concentrant ses efforts sur des sites « non-monumentaux », c'est-à-dire dont aucun vestige ne dépasse du sol, Michel de Boüard crée ainsi une nouvelle forme d'archéologie qui ne serait pas une histoire de l'art mais un outil essentiel pour mieux comprendre l'histoire de l'homme médiéval et de son habitat. Ses thèses contribueront au développement de l'archéologie préventive en France au cours des années 1970. Il fonde en 1946 le musée de Normandie au sein du château et, en 1955, le Centre de recherche archéologique et historique médiévale à l'université de Caen. Il était Commandeur de la Légion d'honneur. Une plaque en son honneur a été aposée au pied du donjon du château de Caen, par la ville de Caen. Dans les années 1980, il est au cœur d'une polémique lorsqu'il se met à douter de l'existence des chambres à gaz au camp de Mauthausen« Où ai-je acquis la conviction qu'il y avait une chambre à gaz à Mauthausen ? Pas au camp en tout cas. C'est donc un "bagage" que j'ai reçu après la guerre. C'était admis... » Ouest France 2, 3 août 1986 après la soutenance de la thèse de l'historien révisionniste Henri Roques en 1985, existence qu'il a pourtant assurée tout au long de sa vie, notamment dans son livre de 1954 Mauthausen.

Publications

- La France et l'Italie au temps du grand schisme d'Occident, Paris, E. de Boccard , 1936
- Mauthausen, Paris, Presses universitaires de France, 1954
- Caen, ville admirable, Caen, Publica, 1963
- Les Vikings, Paris, Hatier, 1968
- Histoire de la Normandie, Toulouse, Privat, 1970
- Documents de l'histoire de la Normandie, Toulouse, Privat, 1972
- Manuel d'archéologie médiévale : de la fouille à l'histoire, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur, 1975
- L'Artisanat en Normandie, Wettolsheim, Éditions Mars et Mercure, 1978
- Le Château de Caen, Caen, CRAHM, 1979
- Guillaume le Conquérant, Paris, Fayard, 1984,

Distinctions

- Commandeur de la Légion d'honneur.
- 1973 - Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Notes et références

Catégorie:Archéologue français Catégorie:Historien français Catégorie:Chartiste Catégorie:Archiviste Catégorie:Membre de l'École française de Rome Catégorie:Académie des inscriptions et belles-lettres Catégorie:Commandeur de la Légion d'honneur Catégorie:Historien normand Catégorie:Naissance en 1909 Catégorie:Décès en 1989
Sujets connexes
Académie des inscriptions et belles-lettres   Années 1970   Archéologie   Archéologie préventive   Caen   Calvados   Château de Caen   Commandeur   France   Guillaume le Conquérant   Henri Roques   Historien   Institut de France   Légion d'honneur   Mauthausen   Membre   Normandie   Paris   Parti communiste français   Presses universitaires de France   Reconstruction de Caen   Seconde Guerre mondiale   Stratigraphie   Viking  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^