Pasiphaé

Infos
Dédale présentant la vache en bois à Pasiphaé, peinture murale de Pompéi (maison des Vettii), Dans la mythologie grecque, Pasiphaé (en grec ancien / Pasipháê), fille d'Hélios et de Persé (ou de Crété selon Diodore), est l'épouse de Minos (roi de Crète). Elle est surtout connue pour être la mère du Minotaure.
Pasiphaé

Dédale présentant la vache en bois à Pasiphaé, peinture murale de Pompéi (maison des Vettii), Dans la mythologie grecque, Pasiphaé (en grec ancien / Pasipháê), fille d'Hélios et de Persé (ou de Crété selon Diodore), est l'épouse de Minos (roi de Crète). Elle est surtout connue pour être la mère du Minotaure.

Mythe

Elle est différemment présentée comme étant une immortelle (Antoninus Liberalis) ou une magicienne (chez Apollodore par exemple, ce qui la rattache à sa sœur Circé). De plus, un passage de Pausanias (III, 26, 1) montre qu'elle était associée à Séléné et vénérée dans le sanctuaire oraculaire de Thalamée en Lacédémone. Elle conçoit plusieurs enfants de Minos, notamment Ariane, Deucalion, Glaucos, Androgée, Catrée, Acacallis, Xénodicé et Phèdre. Jalouse des infidélités répétées de son mari, elle lui jette un sort, le condamnant à éjaculer des bêtes venimeuses s'il couche avec d'autres femmes, provoquant ainsi leur mort. Minos n'ayant pas tenu son engagement de sacrifier à Poséidon un magnifique taureau blanc qu'il lui avait envoyé en Crète, le dieu pour se venger rend Pasiphaé amoureuse de l'animal. Selon le pseudo-Apollodore (III, 1, 2) : « construisit une vache de bois montée sur des roulettes ; l'intérieur était creux, et elle était recouverte d'une peau de bovidé ; il la mit dans le pré où le taureau avait l'habitude de paître, et Pasiphaé y entra. Quand le taureau s'en approcha, il la monta, comme s'il s'agissait d'une vraie vache. Ainsi la jeune femme mit au monde Astérion, dit le Minotaure : il avait la tête d'un taureau et le corps d'un hommeTraduction d'Ugo Bratelli, cf. Sources.. » D'après Hygin (XL), la divinité offensée aurait été Aphrodite. C'est suite à cet épisode que Minos fait construire le Labyrinthe (par le même Dédale), où il maintient enfermé le Minotaure. (Selon une tradition minoritaire rapportée par Diodore, Pasiphaé aide ensuite Dédale et son fils Icare à s'enfuir de l'île en bateau pour échapper à la vengeance de Minos.) Dans l'Énéide (VI, 447), Virgile la montre dans les « Champs des Pleurs » lors de la descente aux Enfers d'Énée.

Évocations artistiques

Le personnage de Pasiphaé a inspiré à Henry de Montherlant une pièce de théâtre du même nom, Pasiphaé (1949).

Sources

- (LXI).
- (III, 1, 2 ; III, 15, 1).
- Bacchylide (fr. 26).
- (III, 19).
- (IV, 13, 4 ; IV, 60, 4 ; IV, 77, 1).
- (XXX ; XL).
- (VIII, 130 et suiv. ; IX, 735 et suiv.).
- (III, 26, 1).
- (II, 32 ; III, 19 ; IV, 7).
- (VI, 24-27 et 447).

Notes

Voir aussi

===
Sujets connexes
Acacallis   Androgée   Antoninus Liberalis   Aphrodite   Ariane (mythologie)   Bacchylide   Caius Julius Hyginus   Catrée   Circé   Crète   Deucalion (Crète)   Diodore de Sicile   Dédale   Enfers grecs   Grec ancien   Henry de Montherlant   Hélios   Icare   L'Énéide   Labyrinthe   Magie (surnaturel)   Minos   Minotaure   Mythologie grecque   Oracle grec   Persé   Phèdre (mythologie)   Pièce de théâtre   Pompéi   Poséidon   Pseudo-Apollodore   Séléné   Virgile  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^