Monaco

Infos
200pxLa Principauté de Monaco, ou Monaco en forme courte, est une cité-État ainsi qu’une commune occupant la même superficie que l’État lui-même. Enclavée dans le territoire français, Monaco est situé au bord de la mer Méditerranée, le long de la Côte d'Azur, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Nice. Indépendante depuis 1297, cette monarchie constitutionnelle dirigée depuis 2005 par le Prince souverain Albert II de Monaco occupe auj
Monaco

200pxLa Principauté de Monaco, ou Monaco en forme courte, est une cité-État ainsi qu’une commune occupant la même superficie que l’État lui-même. Enclavée dans le territoire français, Monaco est situé au bord de la mer Méditerranée, le long de la Côte d'Azur, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Nice. Indépendante depuis 1297, cette monarchie constitutionnelle dirigée depuis 2005 par le Prince souverain Albert II de Monaco occupe aujourd’hui une superficie de 2 km ce qui, après le Vatican, en fait le deuxième plus petit État indépendant du monde. Lors du dernier recensement de 2000, Monaco comptait habitants. Avec hab./km, c’est le pays le plus densément peuplé. En 2006, la population était estimée à . Pratiquement entièrement urbanisée, la principauté de Monaco bénéficie d’un climat méditerranéen particulièrement clément et dispose de nombreuses installations hôtellières de luxe. De nombreux événements internationaux (Grand Prix de Formule 1, Tournoi de Monte-Carlo, Masters de Monte-Carlo, Rallye de Monte-Carlo) s’y déroulent en plus des attractions présentes tout au long de l’année (Casino de Monte-Carlo, Musée océanographique, Palais princier), ce qui en fait une destination privilégiée pour les touristes.

Histoire

Les première traces de vie à Monaco remontent à environ 300 000 ans avant J.-C. La protection qu’apportent le rocher de Monaco ainsi que le port naturel et abrité ont attiré de nombreuses peuplades : Ligures, Phéniciens, Grecs, Romains, Sarrasins. L’histoire moderne de Monaco a fortement été marquée par la famille Grimaldi qui règne sans discontinuité sur la Principauté depuis le .

Préhistoire

Monaco a servi d’abri aux premiers habitants de la région à partir de la fin du paléolithique inférieur, environ - 300 000 ans. Des ossements d’animaux ayant servi de nourriture à ces hommes préhistoriques ont été retrouvés dans une caverne du Jardin exotique, site du Jardin exotique de Monaco.. Des fouilles ont également révélé la présence d’un bassin dans la grotte de l’Observatoire et dans la grotte du Prince, www.gouv.mc. La présence humaine est attestée au paléolithique moyen (- 50 000 ans) et au paléolithique supérieur (- 20 000 ans). À partir de 1500 avant J.-C., les traces d’œuvre d’art (gravure, sculpture) sont trouvées dans des grottes. Les sépultures funéraires, individuelles ou collectives, deviennent de plus en plus nombreuses. La sépulture des sujets dits « de Grimaldi » date de cette époque et contient une femme et un adolescent.

Antiquité

D’après l’historien Diodore de Sicile et le géographe Strabon, les premiers habitants sédentaires étaient des Ligures qui ont émigré depuis la villes de Gênes en Italie. Cependant, l’ancienne langue ligure, non issue des langues indo-européennes, n’était apparentée ni au dialecte italien parlé ajourd'hui par les habitants de Ligurie, ni au monégasque moderne. Cette avancée à Monaco aurait pu être l’ouverture maritime d’un peuple ligure situé à l’intérieur des terres. Les Phocéens de Marseille (alors Massalia) ont fondé la colonie de Monoïkos au à l’endroit ou se trouve maintenant Monaco. Monoïkos était associée à Hercule, adoré sous le nom Hercules Monoecus. D’après les travaux d'Hercule mais également selon Diodore de Sicile et Strabon, les Grecs et les Ligures ont rapporté qu’Hercule était passé par la région. Après la Guerre des Gaules, Monoecus, où Jules César s’est arrêté en se rendant en Grèce, est passé sous contrôle romain au sein de la province de Gaule narbonnaise. Dans L'Énéide (VI.831), le poète Virgile mentionnait déjà le rocher de Monaco. Le grammairien Maurus Servius Honoratus affirme que le terme Monaco dérive de cette origine : et . Le nom du port de Monaco est également mentionné dans L'Histoire naturelle de Pline l'Ancien (III.V, written by C. Plinius, SECVNDS, Université de Chicago) et dans les Historiae de Tacite (III.XLII) lorsque l'Empereur Valens a été forcé d’y faire escale .

Moyen-Âge

Monaco est resté sous domination romaine jusqu’à l’effondrement de l’Empire romain d'Occident en 476. L’endroit a ensuite été occupé et ravagé par les Sarrasins et diverses tribus barbares. Alors que Monaco était pratiquement dépeuplé, les Sarrasins en furent expulsés en 975 et au , l’endroit était de nouveau peuplé par des Ligures (cette fois, il faut comprendre des populations parlant une langue romane du nord de l’Italie). En 1191, l’Empereur romain germanique Henry VI a concédé la souveraineté sur Monaco à la ville de Gênes en Italie, d’où sont originaires les Ligures. Le , un détachement de Gibelins mené par Fulco del Cassello a commencé la construction d’une forteresse sur le rocher de Monaco. Cette date marque le début de l’histoire moderne de la Principauté de Monaco. Les Gibelins construisirent leur forteresse pour en faire une position stratégique militaire et un moyen de contrôler la région, ils établirent également des habitations à la base du Rocher afin d’appuyer les garnisons. Pour attirer les habitants de Gênes et des villes environnantes, ils offrirent des terres et exonérèrent de taxes les nouveaux arrivants.

Règne des Grimaldi

Vue de Monaco vers 1890-1900 Monaco est gouverné par la dynastie des Grimaldi depuis le , date à laquelle François Grimaldi dit Malizia (François la Malice) s’empara de la forteresse sous un déguisement de moine franciscain. On trouve sur le blason de la principauté les traces de cette origine avec les deux moines tenant une épée. L’autorité des Grimaldi fut définitivement reconnue en 1314, et s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui à la seule exception de la période de 1793-1814 pendant laquelle Monaco fut intégrée à la France, sous le nom de Fort-Hercule. La ville est ensuite placée sous protectorat du royaume de Sardaigne par le congrès de Vienne jusqu’en 1860. Enfin, en 1861, un traité franco-monégasque assure la souveraineté de Monaco. Le Rocher de Monaco en 1890 En 1847, la principauté de Monaco occupait une superficie totale de 24 km et comprenait trois communes : Monaco (1 250 habitants), Roquebrune (850 habitants) et Menton (4 900 habitants). La partie la plus vaste et la plus riche de la principauté était la plaine mentonnaise, avec ses cultures d'agrumes et d'oliviers, le commerce extérieur reposant essentiellement sur les exportations d’huile et de citrons. Mais, en 1848, Menton et Roquebrune proclamèrent la déchéance des Grimaldi et se proclamèrent « villes libres » sous la protection du royaume de Sardaigne. En 1860, elles votèrent leur rattachement à la France, qui fut entériné par le traité franco-monégasque de 1861. C'est alors que le prince Charles III eut l'idée de créer des jeux de casino (interdits dans les pays voisins), ce qui allait permettre à la principauté, en s’enrichissant, de se développer rapidement. En 1863, il accorda le privilège d’exploiter le casino à François Blanc, fondateur de la Société anonyme des Bains de Mer. En 1866, le quartier des Spélugues (où se trouvait le casino) prit le nom de Monte-Carlo. Enfin, en 1869, Charles III supprima les impôts personnels, fonciers et mobiliers, ce qui entraîna une intense activité de construction. Le prince de Monaco disposait des pleins pouvoirs (monarchie absolue) jusqu’à l’octroi de la constitution de 1911, qui fait du pays une monarchie constitutionnelle. En juillet 1918, un traité accordant une protection limitée de la principauté par la France est signé entre les deux pays. Le traité fait partie du traité de Versailles et établit que le petit État devra s’aligner sur les intérêts politiques, militaires et économiques de la France.

Seconde guerre mondiale

Histoire récente

Le Prince Rainier III accède au trône après la mort de son grand-père le Prince Louis II (le stade de l’AS Monaco porte d’ailleurs son nom), en 1949. Une nouvelle constitution est rédigée en 1962, abolissant la peine de mort, autorisant le vote des femmes et mettant en place une cour suprême garantissant les libertés fondamentales. En 1982, la principauté est endeuillée en apprenant la mort de la princesse Grace de Monaco, épouse de Rainier III et mère de l’actuel prince de Monaco (Albert II), victime d’un accident sur la route qui relie La Turbie à Cap d'Ail et non sur celle où elle avait jadis tourné dans le film La Main au collet, comme cela est souvent cru. Sa fille Stéphanie de Monaco survit à cet accident. En 1993, Monaco devient officiellement membre des Nations Unies. En 2004, la principauté de Monaco rejoint le Conseil de l'Europe après de nombreuses tractations et une modification de la loi électorale rendant systématique une représentation de l’opposition au Conseil national par un mode de scrutin ayant une composante proportionnelle. À la mort du Prince Rainier III, survenue le , c’est son fils Albert II (né en 1958), jusque-là prince héréditaire et marquis des Baux, qui devient prince souverain. Les cérémonies marquant son avènement se sont déroulées le 12 juillet 2005, celles de son intronisation officielle le 19 novembre 2005. Le prince étant célibataire et sans enfant légitime, l’héritière du trône est désormais sa sœur aînée Caroline, née en 1957, épouse du prince Ernst-August de Hanovre.

Géographie et climat

Géographie

Fontvieille, le Rocher, le port et Monte-Carlo Monaco est située le long de la mer Méditerrannée, sur la Côte d'Azur, à mi-chemin entre Nice et la frontière italienne. Les coordonnées géographiques de la Principauté (au niveau du Musée océanographique) sont . Monaco est le deuxième plus petit État indépendant au monde, après le Vatican. Son territoire s’étend sur une bande de terre de m le long de la mer Méditerranée et sa largeur varie de à 350 m, pour une superficie totale de 202 hectares (2 km). L’altitude maximale de 164 m est atteinte sur un de flanc du Mont Agel, qui culmine à m. La place du Palais se trouve à 62 m. La principauté compte m de frontière ( m avec la commune de Beausoleil, m avec Cap-d'Ail, 464 m avec Roquebrune-Cap-Martin et 390 m avec La Turbie) ansi que m de côte (port et plage). Au cours des dernières années, des grands travaux ont permis à Monaco de s’étendre de près de 40 hectares, principalement gagnés sur la mer. Les tout premiers travaux de remblaiement ont commencé en 1865 pour créer la voie ferrée, suivis quelques années après par la création du premier quartier industriel de Fontvieille, qui a permis de gagner 5, 5 hectares sur la mer. Le fond du port de Monaco a ensuite été comblé et, dans les années 1960, le Grimaldi Forum ainsi que le Larvotto ont été construits, article du journal Les Échos, . En 1965, sur une initiative du Prince Rainier III et afin de diversifier les activités de la ville, la construction du quartier de Fontvieille a permis la création de 220 000 m de nouveaux terrains constructibles supplémentaires ainsi que d’un nouveau port. Ce quartier accueille entre autre le stade Louis-II ainsi qu’une grande surface , www.gouv.mc. L’extension du port de Monaco s’est également faite vers la mer. La plage aménagée sur la nouvelle digue La construction d’un digue semi-flottante de 352 m de long pour un poids total de 163 000 tonnes en 2003 a permis la construction de 360 places de parking, 25 000 m² de stockage, 2 gares maritimes ainsi que des locaux administratifs et commerciaux, www.gouv.mc. Le terre-plein artificiel auquel la digue est reliée a permis de gagner un hectare de terrain et a vu la création d’un parc immobilier de 15 000 m, www.gouv.mc. En 2006, Albert II de Monaco a officiellement lancé un nouveau projet d’extension en mer permettant à terme de gagner 10 nouveaux hectares sur la mer. Ce projet, estimé à 5 milliards d’euros permettra la construction de 275 000 m² de planchers. Les premier bâtiments devraient être livrés en 2014.

Toponymie

« Principauté de Monaco » est le nom officiel de la cité-État mais la forme courte « Monaco » est souvent employée pour désigner la Principauté. Le nom de la Principauté dériverait de Monoïkos (Μόνοικος en grec) et la première mention de Monaco serait due à Hécatée de Milet, historien et géographe grecque du , qui écrivit « Monoïkos, polis Ligustikè » (Monaco, ville de Ligurie) dans sa Périégèse. Il existe plusieurs hypothèses, associées au Grecs et aux ligures, pour expliquer l’origine de Monoïkos. L’origine de ce terme remonterait à l’époque où Monaco était sous domination ligure. La région de Monaco a été en effet habitée depuis 300 000 av. J.-C. environ mais les premières tribus ligures s’y installèrent vers 2000 av. J.-C., www.riviera-magazine.com. La tribu ligure des Monoïkos, présente sur le rocher au , aurait pu être à l’origine du nom à la ville, Université Laval, Canada, 2005. Il existe également une autre origine pour le terme Monoïkos qui remonterait aux temps où Monaco était un comptoir phénicien. Partout où les Phéniciens se rendaient, ils élevaient des chapelles à leurs divinités, dont le dieu Melkart, associé à Hercule ou Héraclès par les romains ou les grecs, www.mediterranee-antique.info. Tout au long de l’Antiquité, le port de Monaco fut associé à Hercule , www.everyculture.com (Héraclès en grec), souvent désigné sous le nom de Héraklès Monoïkos (Ἡρακλῆς Μόνοικος), signifiant « Héraklès solitaire » ou « Héraklès possèdant un temple unique ». Ce port fut également appelé Portus Herculis Monoeci en latin, Histoire de Monaco, www.monaco.gouv.mc. Le port moderne de Monaco s'appelle d'ailleurs Port Hercules, www.ports-monaco.com.

Quartiers

Monaco est divisée en dix quartiers :

Climat

Le climat de Monaco est de type méditerranéen avec des hivers doux et humides et des étés chauds et secs mais sans excès de chaleur. La température moyenne des 60 dernières années d’observation est de plus de 16°C. La température moyenne varie de 11°C en hiver à 26, 5°C en plein été. L’ensoleillement annuel moyen est de 2 583 heures et le nombre de jours de pluie ne dépasse pas 62 par an.

Démographie

Population

Lors du dernier recencement effectué en 2000, la Principauté de Monaco comptait 30 020 habitants. Les dernières estimations de 2006 évaluent la population à . Une des particularités de Monaco est d’avoir un nombre de nationaux en minorité dans leur propre État. Les monégasques, au nombre de 6 089, ne représentent que 19 % de la population. La communauté la plus importante est celle des Français avec près de 32 % de la population ( habitants) suivie des Italiens avec un peu plus de 20 % ( habitants) et des Britanniques avec un peu plus de 5 % ( habitants). Les 24 % restant se partagent entre 125 nationalités différentes. Les premières traces de peuplement à Monaco remontent au quaternaire et sont attestées par la découverte d’ossements d’hommes de taille semblable à l’Homme de Néandertal dans les grottes de l’observatoire, au-dessous de la Tête-de-Chien, rocher dominant la Principauté. Des squelettes d’hommes apparentés à l’Homme de Cro-Magnon ont également été retrouvés. Les avantages offerts par le port natural de Monaco ont ensuite attiré de nombreuses populations de tout le bassin méditerranéen, mais également d’Orient et d’Europe du Nord. Les données chiffrées fiables concernant la population ne remontent qu’au et concernent principalement le rocher de Monaco. Les historiens évaluent à un millier le nombre de personnes habitant ce petit territoire, dont 500 à 600 habitants autochtones. Lors du traité du fixant le territoire de Monaco, la population était de . Elle était de au recensement de 1961 et de en 2000 Émile Girardeau, , Population (French Edition), 17 Année, No. 3. (Jul. - Sep., 1962), pp. 491-504. La nationalité monégasque s’obtient par décision souveraine du Prince. Les critères d’admission (nécessaires mais non suffisants, la décision appartenant au Prince) sont, notamment, d’être résident depuis 10 ans (après l'âge de 18 ans) et de renoncer à sa nationalité antérieure.

Langues

D’après la Constitution de Monaco de 1962, seul le français est langue officielle, Constitution de Monaco de 1962 et à ce titre, tous les documents officiels des institutions politiques et judiciaires sont publiés dans cette langue. C’est également la langue dominante de la Principauté, parlée par environ 58 % de la population. Du fait de la diversité de la population, l’italien et l’anglais sont aussi communément compris et parlés. La langue , www.quid.fr, site de l’office du tourisme de la Principauté de Monaco., www3.monaco.mc monégasque, appelée ligure monégasque (
munegascu), dont le nombre de locuteurs est estimé entre 5 000 et 5 100 , www.ethnologue.com (principalement des personnes agées), est proche de l’intémélien, le parler de Vintimille. Le monégasque est parlé depuis le Moyen-Âge , lorsque les Génois se sont établis à Monaco pour en faire une place forte et ont fait appel à des VintimilloisPierre Deguise, , Vol. 43, No. 2. (Dec., 1969), p. 366, . Les premières traces de textes en cette langue remontent à 1484 dans un extrait des brèves notariales de Jean de Porta . Au , environ un millier de personnes parlaient le monégasque Raymond Arveiller (1967) Étude sur le parler de Monaco, Monaco: Comité national des traditions monégasques, mais l’usage quotidien de cette langue a beaucoup reculé après la Seconde Guerre mondiale et le monégasque, parlé uniquement par une vingtaine de personnes dans les années 1960-70 Pierre Bec, La Langue Occitane, Presses universitaires de France, Paris, 1973, rééd de 1995, p. 11, ISBN 978-0320062520, était considéré comme en voie d’extinction. Afin d’endiguer ce déclin, l’enseignement du monégasque est devenu obligatoire dans les écoles primaires publiques de la Principauté en 1976, grâce à une initiative du prince Rainier III . En 1988, l’enseignement du monégasque est devenu obligatoire dans les écoles primaires privées, puis jusqu’en 5 en 1998. Il reste facultatif au-delà. . La réintroduction et l’utilisation du ligure monégasque dans la vie courante est également un outil d’affirmation de l’identité de Monaco, notamment grâce au Comité des Traditions Monégasques qui a souhaité des aménagements linguistiques dans la ville et a obtenu, à l’instar de nombreuses autres villes qui pratiquent un double affichage français / langue régionale, que les panneaux indiquant l’entrée de la ville portent les inscriptions "Principauté de Monaco / Principatu de Mùnegu" , communiqué de presse du Ministre d’État de Monaco du . Le territoire de Monaco est une péninsule linguistique en domaine occitan. Le monégasque est d’ailleurs une langue à base du génois encore en usage en Ligurie mais influencée par l’occitan provençal. Les attestations certaines de l’occitan à Monaco datent des . La présence de l’occitan niçois (une variété de l’occitan provençal) a été établie dans les années 1940 , Raymond Arveiller : données linguistiques recueillies entre 1943 et 1954, thèse terminée en 1961, publiée en 1967 par Raymond Arveiller (une vingtaine de locuteurs originaires de Nice ou alentours et établis dans les quartiers de Monte-Carlo et La Condamine ).

Religion

Cathédrale de Monaco, siège de l’archidiocèse de Monaco Le catholicisme est religion d’État mais la liberté de culte est garantie par la constitution : Art. 9. - La religion catholique, apostolique et romaine est religion d’État - Art. 23. - La liberté des cultes, celle de leur exercice public, ainsi que la liberté de manifester ses opinions en toutes matières sont garanties, sauf la répression des délits commis à l’occasion de l’usage de ces libertés.. Le christianisme pourrait avoir été pratiqué à Monaco à partir du mais les données archéologiques attestent de la présence de cette religion à partir du seulement. La chapelle Saint-Martin à Carnolès remonte à 1061. En 2000, 93, 2 % de la population serait chrétienne , Encyclopédie Britannica dont 89, 3 % appartenent à l’Église catholique romaine , www.eglise-catholique.mc. Monaco abrite cinq chapelles catholiques (dont une construite au , trois au et une au ) sur le Rocher. Quatre autres églises et deux chapelles du et du se trouvent dans les autres quartiers . Sainte-Dévote, la patronne de la principauté dont l’église votive se trouve à La Condamine, fait l’objet d’une fête et d’un culte particuliers, et est célébrée tous les ans le 27 janvier. La Cathédrale Notre-Dame-Immaculée, située sur le Rocher, est le siège de l’archidiocèse de Monaco. La majorité des monégasques adhèrent à cette religion. Le protestantisme est la deuxième religion de la principauté avec deux temples , Département d'État des États-Unis. Peu de juifs (principalement des ashkénazes de France) résidaient à Monaco avant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, quelques retraités pratiquant le judaïsme se sont installés, provenant principalement de France ou du Royaume-Uni, mais également d’Afrique du Nord et de Turquie. La communauté juive de Monaco a été fondée en 1948 avec l’
Association Cultuelle Israélite de Monaco et la population juive est estimée à 1, 7 % The Virtual Jewish History Tour, www.jewishvirtuallibrary.org. On trouve une seule synagogue dans la principauté , www.eurojewcong.org. Quelques résidents monégasques pratiquent l’islam mais la principauté ne compte pas de mosquée.

Politique

Principauté indépendante, Monaco est une monarchie constitutionnelle depuis 1911, avec un Prince à la tête de l’État. Le pouvoir exécutif consiste en un ministre d’État, qui préside un conseil de gouvernement de six membres, responsables uniquement devant le Prince. Suivant une convention avec la France, signée en 1930, le ministre d’État était un citoyen français (en général un préfet ou un ambassadeur) désigné par le Prince. Depuis la modification récente de cette convention, le Prince peut nommer un ministre d’État, monégasque ou français, agréé par le gouvernement français. D’après la Constitution de 1962, le Prince partage le pouvoir législatif avec le qui est un parlement unicaméral. Les vingt-quatre membres de ce corps législatif sont élus pour cinq ans par un scrutin pluri nominal et au suffrage universel. Dix-huit conseillers sont élus par simple classement individuel du nombre de suffrages recueillis, et les six conseillers restants selon un mode proportionnel de liste. Les affaires locales sont du ressort du Conseil communal, une assemblée de quinze membres élus pour quatre ans au suffrage universel direct et au scrutin de liste plurinominal à deux tours avec possibilité de panachage et sans vote préférentiel, présidée par le maire (actuellement Georges Marsan). Il est à noter que:
- Les personnes qui travaillent au palais princier font allégeance au Prince ; ils sont révocables à tout moment par le Prince de Monaco.
- C’est à Monaco que se tiennent chaque année depuis 1997 le Forum de Crans Montana, le Monaco World Summit et le Forum Euro-Méditerranéen - voir Palais de Monaco

Économie

Vue sur Monaco Monaco tire la majeure partie de ses revenus de l’industrie, du commerce, des services, du tourisme et de l’hôtellerie ainsi que de l’immobilier qui génèrent environ emplois pour un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros. Contrairement à une légende tenace, le tourisme n’arrive qu’en troisième position dans les sources de revenus et le fameux casino de Monte Carlo ne participe que pour moins de 4 % au budget de l’État. À compter du 1 janvier 1999, l’euro est introduit sur le territoire monégasque et depuis le 1 janvier 2002 les pièces et les billets libellés en euro ont cours légal en Principauté au même titre que les pièces nationales. Statistiquement le PIB de Monaco est de 3, 441 Milliards d'Euros, soit 49900 €/habitants. Cependant il est interessant de voir cet article non officiel

Tourisme

thumb La situation géographique de Monaco ainsi que son climat méditerranéen à toujours fait de la principauté une destination prisée des touristes. Le secteur hôtelier propose plus de chambres pour un total de nuités en 2006 (19 % d’Italiens, 18 % de Français, 15 % de Britanniques, 13 % de Nord-Américains, 5 % d’Allemands, 4 % de Russes). Le tourisme a toujours principalement été orienté vers la clientèle de luxe, attirée par les nombreuses manifestations sportives et culturelles, les casinos (dont le célébre Casino de Monte-Carlo) mais le secteur touristique s’est récemment redéployé vers le tourisme d’affaire, de congrès et de séminaires qui représente aujourd’hui 25 % des nuités , www.monaco.gouv.mc. Le tourisme génère environ 25 % des revenus de la Principauté , Département d'État des États-Unis et le chiffre d’affaires du secteur hôtellier a été de euros en 2005 , www.monaco.gouv.mc.

Industrie

L’industrie représente environ 8 % du chiffre d’affaires de Monaco. Une centaine de petites industries non polluantes et à haute valeur ajoutée emploient environ personnes, soit environ 9 % de la population salariée , www.monaco.gouv.mc. Les premières entreprises (entreprises industrielles de la Brasserie de Monaco, de la minoterie et de la chocolaterie) ont commencé à s’installer sur le premier terre-plein de Fontvieille, à partir de 1906. Ces entreprises se concentrent principalement sur la m² de terrain gagnés sur la mer lors de la construction du terre-plein de Fontvieille . Le secteur "chimie-pharmacie-cosmétologie" apparaît comme le plus représenté avec 49, 21 % des revenus de l’industrie et employés mais les industries de fabrication de matériel électrique et électronique (10, 2 % des revenus) ainsi que de transformation de matières plastiques (21, 6 %) sont également présentes. L’imprimerie et le cartonnage contribuent également à hauteur de 6 % , Consulat général de Monaco à New York.. Le nombre d’emplois rapporté à celui des habitants est particulièrement élevé. Les pendulaires/navetteurs sont environ quarante mille.

Immobilier

Le quartier de Fontvieille D’après le classement du groupe immobilier Knight Frank et de la banque Citi Private Bank, Monaco est la deuxième ville la plus chère du monde (derrière Londres) en ce qui concerne les prix de l’immobilier ( euros par mètre carré dans les quartiers les plus chics, comme le Carré d’Or à Monte-Carlo)Rapport 2007, cité dans « A Londres, le mètre carré atteint des sommets », Le Figaro du 08/05/2007, .

Paradis fiscal

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a ainsi émis en 1998 un premier rapport sur les conséquences des systèmes financiers des paradis fiscaux. Monaco n’apparaît pas dans la liste de ces territoires jusqu’en 2004, où l’OCDE s’indigne de la situation monégasque
Déclaration du 18 avril 2004 par le représentant du Comité des affaires fiscales de l’OCDE Gabriel Makhlouf sur la liste des juridictions non-coopératives assimilées à des paradis fiscaux et la dénonce dans son dernier rapportRapport d’étape 2004: Projet de l’OCDE sur les pratiques fiscales dommageables, OCDE, Paris, 2004 aux côtés de l’Andorre, de la Principauté de Liechtenstein, du Libéria et de la République des îles Marshall, soulignant son absence de coopération en matière de partage d’information financière. En 2000, le Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI) souligne pour Monaco son manque de moyen mis en œuvreRapport visant à identifier les pays ou territoires non coopératifs: améliorer l’efficacité, au plan mondial, des mesures de lutte contre le blanchiment, GAFI, Paris, 2000. Il sort la principauté de sa liste lors de son rapport de 2005Annual and Overall Review of Non-Cooperative Countries or Territories, GAFI, Paris, 2005, de même que tous les autres territoires en 2006Annual Review of Non-Cooperative Countries or Territories, GAFI, Paris, 2006 Depuis 2003, le Fonds monétaire international (FMI) identifie Monaco comme 36 autres juridictions comme paradis fiscal« Financial Centres with Significant Offshore Activities » in Offshore Financial Centres. The Assessment Program. A Progress Report Supplementary Information, FMI, Washington, 2005 Le Conseil de l’Europe a également décidé de publier des rapports où apparaissent les paradis fiscaux nominativement. 22 territoires, dont Monaco, ont donc été évalués entre 1998 et 2000 sur une première phase de tests. Monaco est le seul a ne pas s’être encore soumis à la deuxième phase, initialement prévue entre 2001 et 2003, alors que les 21 autres territoires sont déjà en cours d’achèvement de la troisième et dernière phase prenant place entre 2005 et 2007Premier rapport d’évaluation mutuelle sur la principauté de Monaco, Moneyval, Strasbourg, 2003 De plus, du fait que la principauté soit enclavée dans le territoire français, l’impact de sa fiscalité et l’utilisation de son système financier à des fins d’évasion fiscale, de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, a souvent été l’objet de missions réalisées par les parlementaires français- Rapport d’information de la commission parlementaire française sur la pénétration de la Mafia en France par les députés François d’Aubert et Bertrand Gallet, 1993, - Rapport d’information de la commission parlementaire française sur la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales de Jean-Pierre Brard, 1999, - .Les rapports de ces missions qui dénoncent unanimement le rôle de la principauté dans la criminalité financière sont alors dénoncés par le pouvoir princier qui y voit des accusations calomnieuses.

Culture

Les Journées du Patrimoine constituent une excellente occasion de découvrir les principaux sites d’intérêt, notamment les grands appartements du Palais Princier, la résidence du Ministre d’État, le Conseil National. Le Musée Océanographique quant à lui propose un droit d’admission à tarif réduit.

Médias

La Principauté héberge trois chaînes de radio (deux en français, l’autre en italien) et deux chaînes de télévision. Plusieurs Webradios sont également présentes sur le sol Monégasque MC one Radio De M. Gildo Pallanca-Pastor, qui émet aussi en hertzien sur la Principauté 98.2, Radio Ethic de Mme Evelyne Tonelli, fille de M. Schick, ancien directeur d’antenne de RMC ; et pour finir Radio Fréquence Evasion. L’une de ces chaînes de télévision est une chaîne locale exclusivement diffusée sur le câble, seul moyen autorisé en Principauté pour recevoir la télévision. Son nom est Monaco Info. Les radios ou télévisions hertziennes s’adressent donc davantage aux publics français ou italien. L’un des projets en cours de SAS Albert II de Monaco est de créer une radio typiquement monégasque, « Radio Monaco », qui arroserait de Menton à Toulouse. Initialement prévue pour juin 2006, son inauguration est actuellement reportée sine dieSource : Best Of Monaco 2006.

Presse écrite

- Monaco Matin (édition locale de Nice Matin' )
-
Le Petit Journal de Monaco

- Monaco Hebdo
- L'Observateur de Monaco
- La Gazette de Monaco

Radios

- Radio Monaco : 98, 2 MHz
- RMC : 98, 8 MHz
- Radio Star Monaco : 92, 4 MHz
-
- : 106, 8 / 107, 3 MHz
- : 92, 7 / 101, 6 MHz
- : 106, 3 / 106, 5 MHz

Télévisions

- Monaco Info
- TMC Monte Carlo
- MCM

Transport

Sport

Manifestations sportives

La Principauté sert de cadre à diverses manifestations, parmi lesquelles :
- la Grand Prix automobile de Monaco
- le Rallye automobile Monte-Carlo
- l'Open de Tennis au prestigieux Monte-Carlo Country Club
- le Meeting d’Athlétisme « Herculis » ; le premier meeting Herculis fut organisé en 1987 et après une interruption de 2002 à 2005, la 20 édition a eu lieu le 20 août 2006, au stade Louis II.
- le Festival International du Cirque
- Le marathon de Monaco et des Riviera, qui se court en décembre, entre Vintimille et Monaco. En même temps a lieu la course des 10 kilomètres de Monte-Carlo.
- La Supercoupe de l'UEFA (Super Cup), match de football opposant le vainqueur de la Ligue des Champions au vainqueur de la Coupe UEFA.

Clubs sportifs

Un club omnisport, l’AS Monaco, dont l’équipe première de football joue en Ligue 1 du championnat français. La section professionnelle s’appelle AS Monaco FC depuis le changement de statut opéré en 2002 (passage en S.A.M.). L’A.S. Monaco F.C. participe au Championnat de France de football de Ligue 1 (autrefois Première Division). Elle a commencé à s’illustrer dans les années 1960 en remportant 4 titres nationaux en 3 saisons (2 championnats et 2 Coupes de France dont un doublé en 1963) sous les ordres de son légendaire entraîneur Lucien Leduc. Ensuite, sous la présidence du Dr Jean-Louis Campora, le club allait devenir un grand d’Europe multipliant à nouveau les titres nationaux et les beaux parcours européens. L’équipe joue à domicile au stade Louis II, magnifique complexe sportif réalisé en 1985 sur le terre-plein de Fontvieille et conçu par Henry Pottier, avec places assises et une pelouse qui pousse sur une immense dalle de béton à 13 mètres de hauteur. Par contre, les entraînements ont lieu sur un complexe sportif situé à La Turbie, en France, à plus de 500 mètres d’altitude. Un club de karaté, le avec comme entraîneur Maître SATO 6 Dan. Ancien élève de Maître Tanaka, il dirige également des stages de perfectionnement en Allemagne, Italie, Angleterre, France, Belgique, Suisse. La est présidée par S.A.S. le prince Albert II.

Danse Classique

Monaco abrite une des plus grande académie de danse Classique au Monde dirigée depuis près de 35 ans par la Russe Marika Besobrasova du nom de Académie de Danse Classique Princesse Grace fondée en 1968 .

Codes

Monaco a pour codes :
- 3A, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,
- CO, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- LN, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- MC, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,
- MC, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2,
- MCO, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3,
- MCO, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, alpha-3,
- MN, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, alpha-2,
- MON, selon la liste des codes pays du CIO,

Références

Bibliographie

-Monaco, une étrange neutralité, documentaire de Pierre Abramovici, diffusé sur Arte le
- Un rocher bien occupé : Monaco pendant la guerre de 1939-1945, Pierre Abramovici, Éditions du Seuil, 2001, ISBN 9782020372114 ==
Sujets connexes
Afrique du Nord   Albert II de Monaco   Allemagne   Ambassadeur   Andorre   Anglais   Angleterre   Années 1940   Années 1960   Antiquité   Archidiocèse de Monaco   Arte   Ashkénaze   Association Sportive de Monaco Football Club   Assomption   Baccalauréat (France)   Barbare   Bassin méditerranéen   Beausoleil (Alpes-Maritimes)   Belgique   Blanchiment d'argent   CO   Canada   Cap-d'Ail   Cap d'Ail   Caroline de Monaco   Cartonnage   Casino (lieu)   Casino de Monte-Carlo   Catholicisme   Cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco   Championnat de France de football   Chimie   Citigroup   Classe de cinquième française   Climat   Climat méditerranéen   Commerce   Condamine   Congrès de Vienne   Conseil de l'Europe   Constitution de Monaco   Coupe UEFA   Criminalité financière   Côte d'Azur   Dan   Diodore de Sicile   Département d'État des États-Unis   Empereur romain germanique   Empire romain d'Occident   Ernest-Auguste de Hanovre (1954-)   Euro   Fonds monétaire international   Fontvieille (Principauté)   Football   France   Français   François Blanc   François Grimaldi dit Malizia   Fraude fiscale   Fête-Dieu   Fête du Travail   Fête nationale   Gaule narbonnaise   Grace Kelly   Grand Prix automobile de Monaco   Grimaldi   Grèce antique   Guerre des Gaules   Gênes   Hectare   Henri VI du Saint-Empire   Heure d'été   Homme de Cro-Magnon   Homme de Néandertal   Hymne monégasque   Hécatée de Milet   Héraclès   ISO 3166-1   Imprimerie   Industrie   Intémélien   Italie   Italien   Jardin exotique de Monaco   Jean-Paul Proust   Jeudi   Jules César   Karaté   L'Histoire naturelle   L'Énéide   LN   La Main au collet   La Turbie   Langue officielle   Langues indo-européennes   Latin   Le Figaro   Le millénaire av. J.-C.   Les Échos   Libéria   Ligue des Champions de l'UEFA   Ligure   Ligures   Ligurie   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des pays par densité de population   Liste des pays par superficie   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Liste des souverains de Monaco   Londres   Louis II de Monaco   MC   MCM   MCO   MN   MON   Marseille   Masters de Monte-Carlo   Maurus Servius Honoratus   Melqart   Mer Méditerranée   Ministre d'État (Monaco)   Monaco   Monaco Info   Monarchie constitutionnelle   Mont Agel   Monte-Carlo   Monégasque   Monégasque (gentilé)   Mosquée   Musée océanographique de Monaco   New York   Nice   Noël   Occitan   Organisation de coopération et de développement économiques   Organisation des Nations unies   Palais de Monaco   Paléolithique   Paléolithique moyen   Paléolithique supérieur   Pentecôte   Pharmacie   Pierre Bec   Pline l'Ancien   Port de Monaco   Pouvoir exécutif   Presses universitaires de France   Prince de Monaco   Provençal   Préfet   Pâques   Quaternaire   Radio Monaco   Radio Monte-Carlo   Rainier III de Monaco   Rallye automobile Monte-Carlo   Religion   Rome antique   Roquebrune-Cap-Martin   Royaume-Uni   Royaume de Sardaigne   République de Gênes   Saint   Sainte Dévote   Sarrasin (peuple)   Seconde Guerre mondiale   Souveraineté   Stade Louis-II   Strabon   Stéphanie de Monaco   Suffrage universel   Suisse   Supercoupe de l'UEFA   Synagogue   TMC Monte Carlo   Tacite   Tournoi de Monte-Carlo   Toussaint   Traité de Versailles   Turquie   Université Laval   Université de Chicago   Valens   Vatican   Vintimille   Virgile   XXe millénaire av. J.-C.  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^