Centaure

Infos
Figurine de centaure menaçant, terre cuite, , Staatliche Antikensammlungen de Munich Dans la mythologie grecque, les centaures (en grec ancien / Kéntauroi) sont des créatures mi-hommes mi-chevaux que l'on disait issues soit d'Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie.
Centaure

Figurine de centaure menaçant, terre cuite, , Staatliche Antikensammlungen de Munich Dans la mythologie grecque, les centaures (en grec ancien / Kéntauroi) sont des créatures mi-hommes mi-chevaux que l'on disait issues soit d'Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie.

Récits mythologiques

Une étymologie ancienne fait dériver leur nom de deux mots grecs : / kentein, « piquer », et / tauros, « taureau ». Dans l'Iliade cependant, Homère utilise le mot / phêr, « bête » (I, 268 et II, 743) pour désigner les adversaires de Pirithoos, décrits comme de sauvages habitants des montagnes de la Thessalie. Le terme de « centaure » est réservé à Chiron, « le plus juste des centaures » (XI, 832). Les centaures étaient décrits comme ayant la partie supérieure du corps humaine, et la partie inférieure équine. Ils vivaient à l'origine sur le mont Pélion, en Thessalie. Parmi les plus connus (outre Centauros, leur ancêtre commun), on peut citer :
- Chiron ;
- Eurytion ;
- Hyléos et Rhoécos ;
- Nessos ;
- Pholos.

L'agression d'Atalante

Atalante croisa un jour la route de deux centaures, Hyléos et Rhoécos : ceux-ci voulurent abuser de la jeune vierge, mais furent transpercés par ses flèches.

Le combat contre les Lapithes

Lapithe combattant un centaure, métope sud 30 du Parthénon, v. 447-433 av. J.-C., British Museum Les centaures du Pélion avaient pour voisins les Lapithes, dont ils descendaient par Ixion. Ils furent invités à l'occasion du mariage du roi Pirithoos (ou Pirithoüs) avec Hippodamie (tout comme Thésée), mais le banquet tourna mal : plusieurs centaures ivres, notamment Eurytion, tentèrent de violer Hippodamie et d'autres femmes Lapithes. Un combat s'engagea au cours duquel de nombreux centaures furent tués. Les autres, chassés du mont Pélion, se réfugièrent la plupart autour de Pholos sur le mont Pholoé. Les Centaures mentionnés par Ovide sont (dans l'ordre d'apparition) : Eurytus, Ophion, Amycus, Pélatès, Grynée, Rhoétus, Ornéus, Lycabas, Médon, Pisénor, Thaumas, Merméros, Pholus, Mélanée, Abas, Astylos, Nessus, Eurynomus, Lycidas, Aréos, Imbréus, Crénée, Aphidas, Pétréus, Lycus, Chromis, Dictys, Hélops, Apharée, Biénor, Nédymnus, Lycopès, Hippase (Hippason, Hippasos), Riphée (Rhiphée), Térée (Thérée), Démoléon, Phlégréos, Hylès, Iphinoüs, Clanis, Dorylas, Cyllare (Cyllaros), Hylonomé, Phaeocomès, Chthonius (Chtonius), Téléboüs (Téléboas), Pyraethus (Pyrathus), Échéclus, Érigdupus, Cymélus, Hoditès, Styphélus, Bromus, Antimaque (Antimachus), Élymus, Piractès (Pyractès), Latrée, Monychus.

Le combat contre Héraclès

Héraclès fut un temps l'hôte de Pholos tandis qu'il traquait le sanglier d'Érymanthe. Il exprima un jour le souhait de boire du vin : Pholos le prévint qu'il n'osait ouvrir la jarre à vin, qui était commune à tous les centaures. Mais sur l'insistance du héros, il s'y résolut : alors les autres centaures, sentant l'odeur du vin, devinrent furieux et se jetèrent sur Héraclès, qui en tua plusieurs et poursuivit les autres.

Mort de Chiron et dispersion des centaures

Après avoir été chassé du mont Pélion, Chiron s'était installé au cap Malée. Or les autres centaures, toujours traqués par Héraclès, parvinrent jusqu'à lui ; là, le héros utilisa ses flèches empoisonnées et en décocha une par mégarde sur Chiron, son tuteur. Celui-ci, rongé de douleurs mais ne pouvant mourir parce qu'il était immortel, obtint finalement de Zeus de mourir à la place de Prométhée. Les rares survivants furent par la suite dispersés dans le Péloponnèse ou près d'Éleusis, avec l'aide de Poséidon qui en cacha certains.

Interprétation

Centaure (sarcophage romain, v. 230) Si l'on excepte Pholos et Chiron, tous deux « avisés » (leur parenté est d'ailleurs différente des autres), les centaures symbolisaient pour les Grecs les appétits animaux (concupiscence et ivresse en sont les traits caractériques). Ainsi le combat contre les Lapithes peut se lire comme une parabole de l'affrontement des états civilisé et sauvage. L'origine de leur représentation est généralement expliquée ainsi : le cheval a été introduit en Grèce dès le , mais n'était alors utilisé que comme bête d'attelage ; les centaures représenteraient, dans les légendes de l'Âge héroïque, les premiers cavaliers.

Sources

- (II, 5, 4), (I, 20).
- (IV, 12, 3 ; IV, 12, 6-8 ; IV, 69, 5 ; IV, 70, 1).
- (I, 268 ; II, 743 ; XI, 832), (XXI, 295 et suiv.).
- (XXXIII).
- (IX, 123 ; XII, 210 et suiv.).
- (Pythiques, II, 20 et suiv.).
- (VIII, 293).

Voir aussi

===
Sujets connexes
Atalante   British Museum   Centauros   Cheval   Chiron (mythologie)   Eurytion (centaure)   Grec ancien   Grèce antique   Hippodamie fille de Boutès   Homère   Héraclès   Ixion   L'Iliade   Lapithes   Mont Pélion   Montagne   Munich   Mythologie grecque   Nessos   Nuckelavee   Néphélé   Parthénon   Pholos   Pirithoos   Prométhée   Péloponnèse   Sanglier d'Érymanthe   Sauvage   Staatliche Antikensammlungen   Taureau   Thessalie   Thésée   Zeus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^