Dioscures

Infos
Dioscure, statue romaine tardive du , place du Capitole, Rome Dans la mythologie grecque, Castor (en grec ancien / Kástôr) et Pollux ( / Polydeúkês, d'où son autre nom Polydeuce), appelés Dioscures ( / Dióskouroi, c'est-à-dire « fils de Zeus »), sont les fils jumeaux de Léda, frères d'Hélène de Troie et de Clytemnestre.
Dioscures

Dioscure, statue romaine tardive du , place du Capitole, Rome Dans la mythologie grecque, Castor (en grec ancien / Kástôr) et Pollux ( / Polydeúkês, d'où son autre nom Polydeuce), appelés Dioscures ( / Dióskouroi, c'est-à-dire « fils de Zeus »), sont les fils jumeaux de Léda, frères d'Hélène de Troie et de Clytemnestre.

Légende

Ils naissent à Sparte, où on leur rend un culte. Selon Homère, ils sont tous deux fils de Tyndare et appelés en conséquence les « Tyndarides ». Ils sont les éducateurs d'Héraclès pour le dressage de chevaux et le combat en armes. Ils prennent également part à l'expédition des Argonautes. Ils meurent entre le moment de l'enlèvement d'Hélène et la dixième année du siège de Troie (Il., III, 236–244). Ils sont ensuite déifiés et vivent en alternance, un jour sur deux. Pollux sera plus tard représenté comme fils de Zeus et immortel. Lorsque Castor, fils mortel de Tyndare, est blessé à mort, Pollux décide de partager son immortalité avec lui, ils passent ainsi la moitié de leur temps aux Enfers, l'autre moitié sur l'Olympe, parmi les dieux. Les Dioscures sont souvent identifiés à la constellation des Gémeaux. Ils sont considérés comme les protecteurs des marins, à qui ils apparaissent pendant les orages sous la forme du feu de Saint-Elme. Castor est le prototype du dompteur de chevaux, et Pollux, celui du boxeur, on en fait donc aussi les patrons des athlètes et des compétitions. On les représente souvent en compagnie des chevaux Xanthe et Cyllare, comme dans le célèbre groupe, qui encadre actuellement la place du Capitole, à Rome.

Culte

Leur principal lieu de culte est Sparte, Pindare les qualifiant d'« intendants de Sparte » ( / tamiai Spartas, X Néméenne, 52). Leur gémellité rappelle la dualité des rois. Ils protègent l'armée civique, qui part toujours en campagne avec un ensemble de deux bâtons liés entre eux appelé / dokana (de / dokos, le faisceau, la barre). Ils sont également vénérés à Olympie et à Athènes, sous le nom d' / Anakes (forme archaïque du pluriel d' / anax, « le seigneur »), et forment surtout un couple important du panthéon des Grands Dieux de Samothrace où ils sont vénérés sous le nom de (Cabires). Le culte de Castor et Pollux apparaît également à Tusculum et Rome. En 484 av. J.-C., les Romains leur bâtissent un temple sur le Forum romain, en remerciement de leur soutien lors de la bataille du lac Régille. Le Sénat y tient fréquemment ses séances. Leur nom était souvent employé dans les jurons, celui de Castor étant réservé aux femmes.

Représentations artistiques

- Castor et Pollux est le titre d'une tragédie lyrique de Jean-Philippe Rameau.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Argonautes   Athènes   Bataille du lac Régille   Capitole   Castor et Pollux (Rameau)   Clytemnestre   Dioscuries   Feu de Saint-Elme   Forum romain   Grec ancien   Gémeaux   Homère   Hélène (mythologie)   Héraclès   Jean-Philippe Rameau   Léda (mythologie)   Mythologie grecque   Olympie   Pindare   Rois de Sparte   Rome   Rome antique   Salomon Reinach   Sanctuaire des Grands Dieux de Samothrace   Sparte   Statue   Sénat   Tragédie lyrique   Troie   Tusculum   Tyndare   Xanthe et Balios   Zeus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^