Maîtrise (France)

Infos
En France, la maîtrise est délivrée durant le parcours de formation menant au master. Avant la réforme LMD, la maîtrise était un diplôme national sanctionnant un an d’études après la licence (soit la fin du deuxième cycle à l’époque).
Maîtrise (France)

En France, la maîtrise est délivrée durant le parcours de formation menant au master. Avant la réforme LMD, la maîtrise était un diplôme national sanctionnant un an d’études après la licence (soit la fin du deuxième cycle à l’époque).

Historique

L’ancienne maîtrise ès Arts

Après la création de l'université de Paris, il fut instauré un grade intitulé « maîtrise ès arts », conféré au terme des études au sein de la faculté des Arts. À la différence du baccalauréat et de la licence qui existaient dans les quatre ordres des facultés (Arts, médecine, théologie et droit), la maîtrise n'existait que pour la faculté des Arts. La maîtrise ès arts était obtenue après la licence ès arts et, à la différence de la licence qui était conférée par le chancelier de Notre-Dame et qui donnait le droit d'enseigner, était un grade plutôt honorifique indiquant la reconnaissance du gradué parmi la communauté universitaire et donnant accès aux études dans les facultés supérieures.

La création de la maîtrise moderne

La maîtrise actuelle fut créée par les décrets du 22 juin 1966 dans les facultés des sciences et les facultés des lettres et sciences humaines. Dans les facultés des sciences, les maîtrises étaient constituées de quatre certificats d'études supérieures, intitulés de manière abrégée pour chaque groupe C1, C2, C3 et C4, fixant ainsi l'ordre de préparation des certificats, le C4 étant au choix du candidat
-Mathématiques:
-C1: calcul différentiel
-C2: calcul intégral
-C3: algèbre et géométrie
-Informatique:
-C1: mathématiques et algorithmique
-C2: informatique générale
-C3: logique et programmation des calculateurs, ou approximation et optimisation
-Mécanique:
-C1: mathématiques
-C2: physique et métrologie
-C3: mécanique des milieux déformables
-Mathématiques et applications fondamentales
-C1: calcul différentiel
-C2: calcul intégral
-C3: mécanique analytique et mécanique des milieux continu, ou analyse numérique ou algèbre et statistique ou physique fondamentale
-Physique:
-C1: thermodynamique et propriétés de la matière
-C2: vibrations et phénomènes de propagation
-C3: physique atomique et nucléaire
-Chimie:
-C1: chimie physique générale
-C2: chimie organique
-C3: chimie minérale
-Chimie physique
-C1: liaison chimique et spectroscopie
-C2: thermodynamique et cinétique chimique
-C3: chimie systémique
-Biochimie
-C1: biochimie structurale et métabolique
-C2: chimie physique générale, ou chimie organique ou génétique ou microbiologie ou physiologie des corrélations et régulations
-C3: biologique physicochimique et moléculaire
-Génétique et physiologie
-C1: génétique
-C2: biochimie structurale et métabolique
-C3: biologie physicochimique et moléculaire
-Biologie et physiologie animales
-C1: zoologie
-C2: physiologie animale
-C3: embryologie ou génétique ou psycho-physiologie ou biochimie structurale et métabolique
-Biologie et physiologie végétales
-C1: botanique et biologie végétale
-C2: physiologie végétale
-C3: microbiologie ou génétique ou biochimie structurale et métabolique
-Géologie
-C1: Sétrologie
-C2: Géologie historique
-C3: Géologie structurale ou géologie appliquée, ou géologie dynamique Les candidats ne peuvent postuler que les deux certificats d'études supérieures d'une même maîtrise. Les candidats titulaires d'une licence bénéficie de la dispense d'un certificat d'études supérieures. Dans les facultés des lettres et sciences humaines, les enseignements en vue de la maîtrise sont répartis en sections. La maîtrise comporte soit quatre certificats d'études supérieures, soit deux certificats et la soutenance d'un mémoire. On ne peut normalement postuler que deux certificats par an dans le premier cas, ou un seul dans le second. Les maîtrises des sections conduisant à des licences d'enseignement sont délivrées à l'issu d'une année d'études postérieure à la licence aux candidats ayant obtenu un deuxième certificat d'études supérieures de maîtrise et soutenu avec succès un travail d'études et de recherches. La maîtrise se substitue ainsi au diplôme d'études supérieures. Plusieurs maîtrises à parcours spécifique ont été ensuite créées comme :
-la maîtrise de méthodes informatiques appliquées à la gestion (arrêté du 10 septembre 1970, 19 janvier et 24 mars 1971) Cette maîtrise sanctionne un cycle d'études d'une durée de deux années avec entre 1400 et 1600 heures de cours dont 300 au minimum doivent être consacrées à l'enseignement des sciences sociales, des techniques d'expression ou de communication et d'une langue vivante. Pour pouvoir être admis à s'inscrire les candidats doivent justifier d'un diplôme universitaire de premier cycle sanctionnant deux ans d'études supérieures.
-la maîtrise de sciences et techniques (arrêté du 13 janvier 1971) Cette maîtrise sanctionne des formations portant sur l'étude des connaissances scientifiques et des processus techniques dans les domaines de la production et de la distribution des biens et services. L'intitulé est assorti d'une spécialité. La durée des études est de deux ans avec entre 1500 et 1800 heures de cours et un maximum de dix semaines de stage. Les enseignements portent pour au moins un tiers sur les technologies, l'économie, les sciences sociales et les langues vivantes. Les enseignements sont assurés pour un tiers au moins par des professionnels. Pour être admis à s’inscrire, les candidats doivent justifier à la fois d'un diplôme universitaires de premier cycle et d'un certificat préparatoire délivré par l'établissement. Le certificat préparatoire sanctionne des enseignements complémentaires destinés à fournir les connaissances technologiques de base nécessaire aux études de la maîtrise. Les enseignements pour ce certificat durent deux ans en même temps que les enseignements de premier cycle et la durée des études est de 500 à 600 heures.
-la maîtrise de sciences de gestion (arrêté du 27 décembre 1968 pour le centre universitaire de Dauphine et arrêté du 26 mars 1971) Cette maîtrise sanctionne une formation de deuxième cycle d'une durée de deux années portant sur l'étude des processus de décision et l'application des méthodes de gestion dans différentes organisations. Pour être admis à s'inscrire, les candidats doivent justifier à la fois d'un diplôme universitaire de deuxième cycle sanctionnant deux années d'études supérieures et d'un certificat préparatoires aux études de gestion. Ce certificat sanctionne des connaissances en économie, droit, mathématiques et statistiques, psychosociologie et anglais. L'enseignement pour la maîtrise comporte au minimum 1000 heures et deux mois de stage minimum. L'enseignement est dispensé suivant les méthodes pédagogiques actives qui entraînent les étudiants à poser les problèmes et à formuler les éléments de décision. L'organisation pédagogique fait largement appel à l'initiative des candidats.
-les maîtrises délivrées dans le cadre des instituts universitaires professionnalisés D'après l'arrêté du 16 janvier 1976, la licence et la maîtrise sanctionnent les études de deuxième cycle, qui ont pour objet de dispenser une formation scientifique de haut niveau préparant les étudiants à la vie active et à l'exercice de responsabilités professionnelles. La maîtrise sanctionne soit une formation scientifique fondamentale, soit une formation scientifique te technologique ayant un objectif professionnel. Les études pour la maîtrise sont ouvertes aux titulaires d'une licence correspondante, elles durent une année et comportent de 350 à 550 heures, incluant les travaux personnels, notamment au cours de stage.

La maîtrise de 1993 à 1997

Entre 1993 et 1997, la maîtrise était régie par l'arrêté du 26 mai 1992. Celui-ci s'appliquait dès la rentrée 1993 (réforme Jospin). Cette maîtrise était ouverte à tout porteur de la licence ou diplôme équivalent. Elle était organisée en différents modules (de 2 à 6). Les universités devaient organiser 2 sessions d'examen par an. La maîtrise comportait 10 secteurs :
- Les maîtrises du secteur technologie dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur sciences dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur artistique et culturel dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Théologie dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Sciences humaines et sociales dont le programme est fixé par arrêté, ,
- Les maîtrises du secteur lettres et langues dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Droit et science politique dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises d'administration économique et sociale dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Economie et gestion dont le programme est fixé par arrêté
- La maîtrises de sciences et techniques des activités physiques et sportives dont le programme est fixé par arrêté

La maîtrise de 1997 à l'application de la réforme LMD

Avant la réforme LMD, la maîtrise était régie par l'arrêté du 9 avril 1997. Celui-ci s'appliquait depuis la rentrée 1997 (réforme Bayrou), il est d'ailleurs toujours en vigueur actuellement. La maitrîse est ouverte à tout porteur de la licence ou diplôme équivalent. Elle est organisée en deux semestres. Les enseignements sont regroupés par unités d'enseignement (8 au maximum). L'initiation à la recherche peut prendre la forme d'un travail personnel d'études et de recherche. Les universités doivent organiser 2 sessions d'examens. La maîtrise comportait 9 domaines :
- Les maîtrises du secteur Sciences et technologies dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur artistique et culturel dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Théologie dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Sciences humaines et sociales dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Lettres et langues dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Droit et sciences politiques dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur administration économique et sociale dont le programme est fixé par arrêté
- Les maîtrises du secteur Économie et gestion dont le programme est fixé par arrêté
- La maîtrise de sciences et techniques des activités physiques et sportives dont le programme est fixé par arrêté

La maîtrise depuis l'application de la réforme LMD

Depuis l'application de la réforme LMD (2003 à 2006 selon les universités), les étudiants porteurs d'une licence poursuivent leurs études pour obtenir le diplôme de master. Toutefois les universités habilitées à délivrer le diplôme de master sont habilitées à délivrer, au niveau intermédiaire, le diplôme national de maîtrise, dans le domaine de formation concerné, lorsque l'étudiant a validé la première année..

Notes et références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Baccalauréat (France)   Licence (France)   Liste des diplômes en France   Liste des universités françaises   Master   Master (France)   Processus de Bologne   Réforme LMD   Université de Paris  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^