Alcibiade

Infos
Buste d'Alcibiade, copie romaine d'un original grec du , musées du Capitole Alcibiade, en grec ancien / Alkibiadês, né à Athènes vers 450, mort à Melissa (Phrygie) en 404, homme d'État et général athénien.
Alcibiade

Buste d'Alcibiade, copie romaine d'un original grec du , musées du Capitole Alcibiade, en grec ancien / Alkibiadês, né à Athènes vers 450, mort à Melissa (Phrygie) en 404, homme d'État et général athénien.

Biographie

Il était le fils aîné de Clinias, un Eupatride, et de Dinomaché, descendante de l'Alcméonide Mégaclès. Il appartenait donc aux plus éminentes familles aristocratiques d'Athènes. Après que son père eut été tué à Coronée en 446, il fut éduqué par son tuteur Périclès, et il devint le disciple et l'ami de Socrate, qui dans le Premier Alcibiade se proclame son premier éraste (§ 103a). Il mena la vie de la jeunesse dorée d'Athènes, multipliant les scandales. Il était renommé pour sa grande beauté. Plutarque écrivit ainsi au début de la Vie qui lui est consacrée : Sa carrière militaire commença lors du siège de Potidée, auquel Socrate participait également. A cette occasion, celui ci lui sauva la vie : Il était également présent à la bataille de Délion en 424, où les Athéniens furent mis en déroute par les Thébains: Grâce à son expérience, il fut élu stratège en 420 ; il était alors déjà chef des démocrates extrêmes. Son impérialisme ambitieux contribua en majeure partie à la rupture de la paix de Nicias et à l'envoi, en 415, de l'expédition de Sicile, dont il fut un des trois chefs. La mutilation des Hermai juste avant le départ de l'expédition passa pour être l'œuvre d'Alcibiade et de ses partisans (cf. Hermocopides), et il fut aussi accusé d'avoir profané les mystères d'Éleusis ; il fut néanmoins décidé qu'il pouvait s'embarquer et qu'il serait jugé plus tard. Lorsqu'il fut convoqué à Athènes pour le procès, on lui permit de faire le voyage sur son propre vaisseau, mais il s'échappa à Thourioi. Il fut condamné à mort en son absence, et ses biens furent confisqués. Il se rendit à Sparte, où il donna aux Spartiates deux conseils précieux : Sparte devait envoyer le général Gylippe aider les Siciliens, et il fallait occuper Décélie en Attique, qui serait une menace permanente pour Athènes. En 412, il partit en Ionie et, avec une armée spartiate, il fomenta une révolte contre Athènes, d'abord à Chios, et ensuite dans d'autres cités, mais les Spartiates ne tardèrent pas à se méfier de lui. Il entreprit des négociations avec Tissapherne, le satrape perse qui, extraordinairement, ne semblait soutenir ni Athènes, ni Sparte. Alcibiade avait désormais très envie de revenir à Athènes. Après des mois de diplomatie délicate, la flotte athénienne à Samos le fit général pendant l'été 411, et depuis cette date jusqu'en 406 il dirigea les opérations militaires. Mort d'Alcibiade, Michele de Napoli, vers 1839 En 407, le régime démocratique restauré à Athènes le rappela, espérant trouver en lui un capitaine capable et un moyen d'alliance avec les Perses, mais en 406 la défaite de la flotte grecque à la bataille de Notion lui fit perdre son prestige et il ne fut pas élu stratège pour 406-405. Il se retira en Chersonèse de Thrace, où les recommandations qu'il donna aux commandants athéniens avant la bataille d'Aigos Potamos en 405 furent ignorées ; les Athéniens furent battus. Il finit par mourir assassiné en Phrygie à l'instigation de Lysandre en 404.

Sources

- Andocide, Sur son retour (11-14, 16), Contre Alcibiade ;
- Cornélius Népos, Des capitaines remarquables des pays étrangers, Alcibiade ;
- Diodore de Sicile, Bibliothèque historique (XII-XIII)
- Isocrate, Sur l'attelage ;
- Lysias, premier Contre Alcibiade (le discours est prononcé contre le fils homonyme d'Alcibiade, il contient des allusions au père : §26-42), Sur les biens d'Aristophane (§52) ;
- Platon, Premier Alcibiade, Second Alcibiade, Le Banquet (212b-223a), Gorgias (481c-482a, 519a-b), Protagoras (309a-c, 316a, 317 c-d, 319e-320b, 336b-e, 347b, 348b-c) ;
- Plutarque, Vie d'Alcibiade (comparée à celle de Coriolan dans les Vies parallèles) ;
- Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, livre V à la fin ;
- Xénophon, Helléniques (I-II), Mémorables (I, 2-3).

Voir aussi

Bibliographie

- Walter M. Ellis, Alcibiades, Routledge, Londres et New York, 1989 ;
- Jean Hatzfeld, Alcibiade. Étude sur l'histoire d'Athènes à la fin du siècle, Presses universitaires de France, Paris, 1951 ;
- Jacqueline de Romilly, Alcibiade ou les dangers de l'ambition, Livre de Poche, Paris, 1998 (1 édition 1995) (ISBN 2-253-14196-8). ===
Sujets connexes
Aigos Potamos   Alcméonides   Andocide   Athènes   Attique   Bataille de Délion   Chersonèse de Thrace   Chios   Clinias   Coriolan   Cornélius Népos   Des capitaines remarquables des pays étrangers   Diodore de Sicile   Décélie   Démocratie athénienne   Eupatrides   Euripide   Expédition de Sicile   Gorgias   Grec ancien   Guerre du Péloponnèse   Hermocopides   Ionie   Isocrate   Jacqueline de Romilly   Le Banquet   Le Banquet (Platon)   Lysandre   Lysias   Melissa   Mystères d'Éleusis   Perse   Phrygie   Platon   Plutarque   Potidée   Premier Alcibiade   Protagoras   Périclès   Samos   Second Alcibiade   Sicile   Socrate   Sparte   Stratège   Thourioi   Thucydide   Thèbes (Grèce)   Tissapherne   Xénophon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^