Bitburg

Infos
Bitburg est le chef-lieu de l'arrondissement Bitburg-Prüm en Rhénanie-Palatinat, Allemagne à 30 km au nord de Trèves dans la partie sud de l'Eifel. La ville était célèbre pour sa base aérienne de l'USAF, fermée le 1 octobre 1994.
Bitburg

Bitburg est le chef-lieu de l'arrondissement Bitburg-Prüm en Rhénanie-Palatinat, Allemagne à 30 km au nord de Trèves dans la partie sud de l'Eifel. La ville était célèbre pour sa base aérienne de l'USAF, fermée le 1 octobre 1994.

Geographie

Situation géographique

La ville se situe à environ 30 kilomètres au nord de Trèves, dans la région appelée Bitburger Gutland, dans le sud du massif de l'Eifel.

Entités

- Bitburg-Erdorf
- Bitburg-Irsch
- Bitburg-Masholder
- Bitburg-Matzen
- Bitburg-Mötsch
- Bitburg-Stahl avec Steinebrück, Hungerburg, Stadtmühle, Christiansmühle
- Albach
- Pützhöhe
- Bitburg-Flugplatz

Histoire

Vue aérienne du centre historique de Bitburg Bitburg a été fondée il y a environ 2000 ans comme point de passage sur la route reliant Lyon à Cologne par Metz et Trèves. Son premier nom était 'Vicus Beda'. La bourgade a été agrandie vers 330, au temps de l'Empereur Constantin, à un Castellum, encore présent dans le centre de la ville actuelle. On trouve la plus ancienne évocation certifiée de l'endroit "Beda" sur la "Carte Peutinger" (Tabula Peutingarna) au quatrième siècle. D'abord dénigrée, Bitburg reçoit le titre de 'castrum bedense' à la fin de l'occupation romaine, aux alentours de 715. Depuis 1262, Bitburg jouit du statut et des droits d'une ville. Au milieu du dixième siècle, la ville a été acquise par le Comté de Luxembourg (plus tard Duché), puis en 1443 par le comté de Bourgogne. Depuis 1506 la ville a successivement appartenu aux Espagnols, puis aux Pays-Bas autrichiens à partir de 1714. La ville tomba aux mains des Français en 1794 et devint en 1798 le siège d'un canton du Département des Forêts. Sa situation s'améliora et l'administration fut agrandie, la ville bénéficia d'un tribunal et d'un registre du cadastre. Suivant les accords du Congrès de Vienne, la ville fut confiée en 1815 au Royaume de Prusse, où elle fut successivement ville-arrondissement de la province Basse-Rhénanie puis de la province de Rhénanie. Le 24 décembre 1944, vers la fin de la seconde guerre mondiale, Bitburg fut dévastée à 85% de sa surface par des bombardements et déclarée "ville morte" par les Américains. Les forces d'occupations de la ville après la guerre se constituaient de troupes luxembourgeoises, remplacées en 1955 par des troupes françaises. En 1965 s'ajouta une base de soutien de l'OTAN sous contrôle américain. A la fin des années 80, les Français retirèrent leurs derniers hommes et l'OTAN prit la direction des anciennes casernes françaises. Après la guerre du Golfe s'installèrent successivement la 525 Tactical Fighter Squadron (TFS) "Bulldogs", la 53 TFS "Tigers" (par après déplacée sur Spangdahlem), la 22 TFS "Stingers" et finalement en 1994 l'aéroport de Bitburg fut occupé par la 36 TFW. Actuellement, seules quelques parties des casernes de Bitburg sont encore régies par l'OTAN. Au 31 décembre 2005 habitaient encore 3 210 soldats américains à Bitburg , aussi bien affectés aux casernes que vivant simplement dans la région. L'aérodrome a été rendu à la ville et transformé en un zoning industriel par celle-ci Bitburg fut pour quelques jours à la lumière des médias en 1985, lorsque le président américain Ronald Reagan et le chancelier allemand Helmut Kohl visitèrent ensemble le cimetière militaire de "Kolmeshöhe". Aux côtés des GIs américains et de civils allemands sont aussi enterrés des membres de la Waffen-SS. La situation donna naissance à la controverse de Bitburg

Culture

Fêtes et folklore

La villa fêta en 1965 son 1250 anniversaire au son des musique populaires, accueillant des groupes de majorettes, des fanfares etc. Suite au succès de celui-ci est organisé chaque année un festival européen du folklore. Ce qui était au commencement appelé Rassemblement des pays européens limitrophes a été renommé au début des années 90 en Festival du folklore européen, auquel participent aussi des groupes et organisations extra-européennes. Aujourd'hui, le festival compte parmi les plus importants d'Allemagne et réunit chaque année environ 50 groupes venus de plus de 15 pays différents lors du deuxième week-end de juillet. Le marché de Beda (Beda-Markt) est organisé chaque troisième week-end de mars depuis 1967.

Musées

Dans les bâtiments de l'ancienne école d'agriculture de 1882 se trouve aujourd'hui le musée de la région Bitburg-Prüm. Ce dernier propose, à travers de nombreux objets, un bon regard sur les 2000 ans d'histoire de Bitburg et de l'Eifeil. A l'occasion d'expositions temporaires sont aussi exposées des œuvres d'art contemporaines.

Économie et infrastructures

Economie

L'entreprise la plus connue et porte-drapeau de la ville à l'étranger est la brasserie Bitburger. Vers 1995, l'ancienne base aérienne de l'OTAN a été remplacée et renommée „Gewerbepark Flugplatz Bitburg“ (en français "Zoning industriel Aérodrome de Bitburg), une zone industrielle d'environ 500 Hectars, où 180 entreprises ont installé leurs locaux. Bitburg se situe en plein centre du Landkreis Bitburg-Prüm. Cette position centrale a depuis longtemps permis la naissance d'un commerce et de services variés.

Transports

La B51 est un important axe de liaison entre le nord et le sud. Comme la route romaine entre Trèves et Cologne, elle joint la région de Trèves et de Luxembourg avec le nord. Depuis quelques années, l'A60 Liège-Wittlich passe à proximité de la ville. La situation de la ville en périphérie du point de vue allemand est compensée par sa situation centrale au niveau européen La gare de Bitburg-Erdorf fait partie de la ligne Eifelbahn Gerolstein-Trèves et est fréquentée par la ligne Eifel-Mosel-Express (RE 12) Cologne–Euskirchen–Gerolstein–Trèves. Le DB Regio Südwest Eifel-Mosel-Express passe aussi par Bitburg-Erdorf A la gare passe aussi la ligne Nims-Sauertalbahn vers le centre-ville, qui au début reliait Irrel et Igel. La voie a été scindée en plusieurs sections puis désaffectée et en grande partie transformée en piste cyclable. Aucun trafic régulier n'a cours sur le parcours restant (environ six kilomètres).

Religion

- Paroisse Catholique: St. Peter, Liebfrauen
- Église évangélique de Bitburg
-
- Comunauté baptiste internationale
- Église néo-apostolique

Jumelages

- Shelbyville (États-Unis, Kentucky), depuis 1962
- Diekirch (Luxembourg), depuis 1962
- Arlon (Belgique), depuis 1965
- Rethel (France), depuis 1965
- Bad Köstritz (Allemagne, Thüringen), depuis 1992

Personnalités

- Hermine Albers (
- 21 juillet 1894 à Bitburg; † 24 avril 1955), fondatrice de la communauté de travail pour l'aide et le soutien aux jeunes et coéditrice du magazine Unsere Jugend
- Charlemagne (2 avril 742 - 28 janvier 814) est réputé né à Prüm dans la périphérie immédiate de Bitburg. Sa langue natale était un francique rhénan médiéval.

Sources

- Article traduit du Wikipédia allemand daté du premier juin 2007 Catégorie:Ville de Rhénanie-Palatinat Catégorie:Ancienne sous-préfecture da:Bitburg de:Bitburg en:Bitburg eo:Bitburg it:Bitburg lb:Bitburg nl:Bitburg ru:Битбург sv:Bitburg vo:Bitburg
Sujets connexes
Allemagne   Arlon   Autriche   Belgique   Bitburg-Prüm   Bitburg Air Base   Bourgmestre (Allemagne)   Bourgogne   Castellum   Charlemagne   Cologne   Congrès de Vienne   Constantin Ier (empereur romain)   Diekirch   Duché de Luxembourg   Eifel   Espagne   Euskirchen   France   Francique rhénan   Gerolstein   Guerre du Golfe (1990-1991)   Helmut Kohl   Irrel   Kentucky   Lyon   Metz   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Paroisse   Prusse   Rhénanie   Rhénanie-Palatinat   Ronald Reagan   Trèves (Allemagne)   Ville   Waffen-SS  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^