Surconsommation

Infos
La surconsommation est une notion politique, développée par différents courants de pensée, notamment écologistes ou altermondialistes. Cette notion n'est pas intégrée au paradigme dominant (au sens de Thomas Kuhn) en sciences économiques, dans le sens où peu de recherches scientifiquement satisfaisantes ont été menées à propos de la surconsommation.
Surconsommation

La surconsommation est une notion politique, développée par différents courants de pensée, notamment écologistes ou altermondialistes. Cette notion n'est pas intégrée au paradigme dominant (au sens de Thomas Kuhn) en sciences économiques, dans le sens où peu de recherches scientifiquement satisfaisantes ont été menées à propos de la surconsommation.

Concept

Cette notion recouvre plusieurs aspects, dont les trois principaux sont les suivants :
- la consommation actuelle des pays développés mènerait, à terme, à un épuisement des ressources naturelles mondiales (énergie, matières premières, mais aussi eau potable et nappes phréatiques par exemple). Ce type de consommation (et de développement) ne pourrait donc pas, à brève échéance, être généralisé à toute la population de la planète ; voir la notion d'empreinte écologique, au niveau d'un individu ou d'un pays.
- cette consommation des pays développés serait porteuse de très nombreux inconvénients au niveau planétaire comme : dérèglements du climat, pollutions de toutes sortes (de l'eau, par une consommation excessive d'engrais et de pesticides, de l'air par des transports trop massivement routiers par exemple), surconsommation de médicaments créatrice de problèmes très graves de santé publique comme (résistance croissante des bactéries aux antibiotiques par exemple), etc. Avec, parmi les conséquences, la nécessité d'une consommation supplémentaire de soins : un cercle vicieux s'installe. L'augmentation de la consommation ne serait donc pas nécessairement positive, et pourrait se révéler fortement contre-productive.
- les "maladies d’abondance" (obésité, diabète, hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaires, cancers, etc.) se développent, et elles seraient liées en grande partie aux nouvelles habitudes de consommation alimentaires (excès d'aliments sucrés, salés et gras, d'aliments industriels moins riches en oligo-éléments et nutriments favorables à la santé, en remplacement de fruits et légumes très protecteurs) dans la plupart des pays développés (dans une moindre mesure en France et au Japon). Au cœur de cette notion de surconsommation figure donc le concept de contre-productivité, développé par exemple par Ivan Illich dans les années 1970, et repris en France par André Gorz, alias Michel Bosquet.

Limites de l'analyse

La surconsommation est une notion très largement politique, et son volet économique ne fait pas l'objet d'un consensus en sciences économiques. Il n'a pas été mené de recherche à ce sujet dont les résultats soient robustes, notamment du fait de la difficulté à définir des critères objectifs pour catégoriser ce qui serait, domaine par domaine, une consommation insuffisante, normale ou excessive. Un problème plus ciblé, et souvent cité comme au cœur de la notion de surconsommation, concerne l'appréciation des quantités des ressources naturelles mondiales de façon fiable. Car la notion de surconsommation se centre pour une large part sur l'éventuel épuisement des ressources naturelles, et la rapidité avec laquelle se produirait celui-ci. Sont souvent mentionnés le pic pétrolier, suivi de la déplétion, et l'épuisement des réserves halieutiques. Mais comment faire pour savoir si ces ressources seront rapidement épuisées, si on ne sait pas les mesurer avec fiabilité ? C'est ce que dit aujourd'hui la science économique standard. Mais la notion de surconsommation ne se limitant pas à un simple épuisement des ressources naturelles, d'autres sciences peuvent éventuellement prendre le relais de la science économique, pour apporter plus de précisions sur cette notion de surconsommation.

Notes

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alimentation   Altermondialisme   André Gorz   Approche écosystémique   Cancer   Consommation ostentatoire   Diabète sucré   Développement durable   Empreinte écologique   Engrais   Environnement   Halieutique   Hypertension artérielle   Ivan Illich   Maladie cardio-vasculaire   Malbouffe   Obésité   Paradigme   Pesticide   Pic pétrolier   Pollution   Pratique alimentaire   Réchauffement climatique   Santé publique   Surconsommation de médicaments   Surpopulation   Systémique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^