Naval Criminal Investigative Service

Infos
Symbole du NCIS Le Naval Criminal Investigative Service (NCIS) ou le Service d'Investigation Criminelle de la Marine est l'agence de maintien de la loi du Département de la Marine des États-Unis, et le successeur de l'ancien Naval Investigative Service (NIS) ou Service d'Investigation de la Marine. Près de la moitié des 2 400 employés du NCIS sont des agents spéciaux civils. Ils sont entra
Naval Criminal Investigative Service

Symbole du NCIS Le Naval Criminal Investigative Service (NCIS) ou le Service d'Investigation Criminelle de la Marine est l'agence de maintien de la loi du Département de la Marine des États-Unis, et le successeur de l'ancien Naval Investigative Service (NIS) ou Service d'Investigation de la Marine. Près de la moitié des 2 400 employés du NCIS sont des agents spéciaux civils. Ils sont entraînés à exécuter une grande variétés de missions dans des lieux sur tout le globe. Les agents spéciaux du NCIS sont des investigateurs fédéraux armés en charge du maintien de la loi et fréquemment coordonnés avec les autres agences du gouvernement des États-Unis. Les agents spéciaux du NCIS sont appuyés par des analystes et d'autres experts dans des disciplines telles que la médecine légale, la surveillance, la contre-surveillance, l'investigation informatique, la sécurité et les examens de détecteur de mensonge.

Histoire

Origines

Le NCIS prend ses origines dans le Navy Department General Order 292 de 1882, signé par William H. Hunt, Secrétaire à la Marine des États-Unis, qui a créé le Bureau de Renseignement de la Marine (Office of Naval Intelligence (ONI) ). Initialement, l'ONI était chargé de collecter des informations sur les caractéristiques et l'armement des flottes étrangères, de cartographier les passages étrangers, les rivières ou les autres types de passages maritimes, et de faire la tournée des fortifications extérieures, des usines industrielles et des chantiers navals. Par anticipation de l'entrée en guerre des États-Unis à l'occasion de la Première Guerre Mondiale, les responsabilités de l'ONI furent étendues à l'espionnage, au sabotage et aux autres modes d'information sur les ennemis potentiels de la Marine des États-Unis; et lors de la Seconde Guerre Mondiale, l'ONI devint responsable des enquêtes de sabotage, espionnage et d'autres activités subversives qui représentaient toute sorte de menace à la Marine des États-Unis.

Le NIS et la Guerre Froide

Le développement majeur des agents spéciaux civils commença avec la Guerre de Corée en 1950, et continua pendant les années de la Guerre Froide. En 1966, le nom « Service d'Investigations de la Marine » (Naval Investigative Service (NIS) ) fut adopté pour distinguer cette organisation du reste de l'ONI. En 1969, les agents spéciaux du NIS devinrent des membres du Service Civil Excepté (Excepted Civil Service) et ne furent plus alors de simples employés par contrat. Au début des années 70, un agent spécial du NIS fut mis en poste sur l'USS Intrepid pour six mois. C'était le début du programme Deployment Afloat, à présent appelé programme Special Agent Afloat. En 1972, les enquêtes d'arrière-plan furent transférées du NIS au nouvellement créé Service d'Investigation de la Défense (Defense Investigative Service (DIS) ), permettant ainsi au NIS d'accorder plus d'attention aux enquêtes criminelles et au contre-espionnage. En 1982, le NIS eut la responsabilité de diriger le programme Navy's Law Enforcement and Physical Security. Deux mois après l'attentat à la bombe de la caserne des Marines à Beyrouth, l'agence créa le Centre d'Alertes Antiterroristes de la Marine (Navy Antiterrorist Alert Center (ATAC) ). L'ATAC, un centre de renseignement opérationnel 24 heures sur 24, émit des indications et des avertissements sur l'activité terroriste à l'adresse de la Marine et des commandements des Marine Corps. En 1984, des agents spéciaux commencèrent l'entraînement au Centre d'Entraînement Fédéral de Maintien de la loi (Federal Law Enforcement Training Center (FLETC) ) en Géorgie – l'établissement d'entraînement pour la plupart des autres agences d'investigation fédérales, à l'exception du FBI.

Histoire récente du NCIS

En 1992, la mission du NIS fut encore clarifiée, et devint quasiment une agence civile. Roy D. Nedrow, un ancien de la direction du United States Secret Service (USSS) fut désigné comme le premier directeur civil, et le nom de l'agence changea du Service d'Investigation de la Marine (Naval Investigative Service) au Service d'Investigations Criminelles de la Marine (Naval Criminal Investigative Service). Pratiquement tous les enquêteurs du NCIS, qu'ils soient sur des affaires criminelles, de contre-espionnage et de protection du personnel sont à présent des personnels civils avec les pouvoirs d'arrestation et de mandat légal. Nedrow supervisa la restructuration du NCIS en une agence fédérale de maintien de la loi, avec 14 bureaux de terrain, contrôlant les opérations de terrains dans 140 endroits sur tout le globe. En 1995, le NCIS créa la Cold Case Homicide Unit. En mai 1997, David L. Brant fut désigné Directeur du NCIS par le Secrétaire à la Marine des États-Unis. Il démissionna en décembre 2005. Il fut remplacé par le directeur Thomas A. Betro, qui fut désigné directeur en janvier 2006, par le Secrétaire à la Marine Donald C. Winter. En tant que directeur du NCIS, Mr. Betro est le supérieur officiel responsable des enquêtes et des opérations criminelles, de contre-espionnage et de contre-terrorisme, comme il l'est également des questions de sécurité au sein du Département de la Marine des États-Unis (Department of the Navy). Il dirige une agence qui compte près de 2 400 personnes civiles et militaires, qui a une présence dans plus de 150 endroits dans le monde. Il est responsable de l'exécution annuelle d'un budget d'approximativement 460 millions de dollars. En 1999, le NCIS et la Division des Enquêtes Criminelles du Corps des Marines (Marine Corps Criminal Investigative Division (CID) ) signèrent un mémorandum d'accord appelant à l'intégration du CID dans le NCIS, et en 2000, le Congrès accorda aux agents spéciaux civils du NCIS l'autorité pour exécuter les mandats et réaliser des arrestations. Une appréciation croissante du changement des menaces culmina avec l'attentat à la bombe terroriste de l'USS Cole au Yémen et les attaques du 11 septembre 2001. Ceci conduisit le NCIS à transformer le système ATAC en Centre d'Alertes des Multiples Menaces (Multiple Threat Alert Center (MTAC) ) en 2002. Badge du NCIS Les agents du NCIS furent les premiers membres d'une agence de maintien de la loi aux États-Unis sur la scène de l'attentat de l'USS Cole, de l'attaque à la bombe de Limburg, et des attaques terroristes à Mombasa, au Kenya. L'Unité des Affaires Classées ( Cold Case unit) a résolu 50 homicides depuis 1995 – un des cas remontait à 33 ans. Le NCIS a conduit des enquêtes pour fraudes, qui ont abouti à un recouvrement et une restitution de plus de la moitié d'un milliard de dollars au gouvernement des États-Unis et à la Marine des États-Unis depuis 1997. Le NCIS enquête sur chaque mort intervenant sur un vaisseau de la Navy ou dans un avion ou une installation de la Navy ou des Marines Corps (sauf quand la mort est due à une maladie ou une cause naturelle). Le NCIS supervise le Programme Master-At-Arms pour la Navy, et supervise également 8 800 Masters-At-Arms et le programme Working Dog. Les trois priorités stratégiques du NCIS sont la prévention du terrorisme, la protection des secrets et la réduction du crime. Les missions actuelles du NCIS incluent les enquêtes criminelles, la protection rapprochée, la surveillance des frontières en vue de la recherche de stupéfiants, l'anti-terrorisme, les fraudes à l'acquisition majeures, le cybercrime et le contre-espionnage.

Le NCIS dans les médias

- Dans le film de 1992 A Few Good Men, une lettre d'un Marine au NIS est le mobile d'un homicide en plein coeur d'une salle de tribunal.
- Le NCIS est mentionné de nombreuses fois dans la série télévisée JAG.
- En 2003, une série télévisée (NCIS : enquêtes spéciales) commença sur la chaîne CBS, basée sur le NCIS.
- Dans le livre Rogue Warrior de Richard Marcinko, l'auteur détaille son conflit avec le NIS. Plus tard, une enquête du NIS appelée Iron Eagle aboutira à une sentence dans une prison fédérale.
- Dans la série Jericho de 2006, diffusée sur CBS, un personnage est interpellé avec un faux badge du NCIS.
- "Capturing Jonathan Pollard: How One of the Most Notorious Spies in American History was Brought to Justice" a été publié en 2006. Ecrit par l'agent spécial à la retraite Ron Olive, ce livre raconte les enquêtes de Pollard, emprisonné à vie en 1986 par un tribunal américain pour espionnage en faveur d'Israël.

Article connexe

- Liste des services de police et des armées aux États-Unis d'Amérique
- NCIS : enquêtes spéciales (série télévisée)
- Police Militaire
- Defense Criminal Investigative Service (DCIS)
- United States Coast Guard Criminal Investigative Service (USCGCIS)

Références

- Rogue Warrior (1992) Richard Marcinko (avec John Weisman) ISBN 0-671-70390-0
- Paid in Blood (NCIS Novel) (2006) par Mel Odom
- Blood Evidence (NCIS Novel) (2007) par Mel Odom
- ==
Sujets connexes
Armée   Attaque du Limburg   Attentats du 11 septembre 2001   Badge   Budget   Civil   Coast Guard Investigative Service   Columbia Broadcasting System   Congrès des États-Unis   Contre-espionnage   Contrefaçon   Cybercrime   Defense Criminal Investigative Service   Dollar   Décembre 2005   Détecteur de mensonge   Enquête   Federal Bureau of Investigation   Fraude   Frontière   Guerre   Guerre de Corée   Géorgie (État)   Homicide   Israël   JAG   Janvier 2006   Jericho   Kenya   Liste des services de police et des armées aux États-Unis d'Amérique   Mai 1997   Mombasa   Médecine légale   Recouvrement   Sabotage   Secrétaire à la Marine des États-Unis   Terrorisme   Trafic de stupéfiant   Tribunal   USS Cole   United States Navy   United States Secret Service  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^